• Accueil
  •  > 
  • Publication de l'enquête IFOP 'Observatoire de la profession' par l'Ordre des Architectes
Rejoignez Cyberarchi : 

Publication de l'enquête IFOP 'Observatoire de la profession' par l'Ordre des Architectes

© Cyberarchi 2019

Le Conseil national de l'Ordre des architectes a décidé de mettre en place un observatoire de la profession destiné à mieux connaître les pratiques, comportements et attentes des architectes. Il a ainsi publié l'étude ci-contre menée par l'IFOP début 2005, première étape d'une action qui s'inscrira dans la durée par des éditions actualisées et régulières.

 
 
A+
 
a-
 

Cette publication donne des éclairages concrets et précis sur l'exercice de la profession : ses pratiques, la perception du métier et l'image de l'Ordre auprès des architectes. Véritable radioscopie de la profession, l'observatoire permet de mieux appréhender notre situation et d'initier ainsi au niveau ordinal des politiques qui répondent au plus juste aux aspirations de tous. C'est aussi un outil précieux pour chaque architecte qui aura une vue d'ensemble de la profession.

Principaux résultats de l'enquête

  • identification des pratiques professionnelles - un optimisme mesuré :
    Les architectes, malgré les difficultés liées aux fluctuations de leur activité, semblent majoritairement optimistes sur leur situation professionnelle. La santé économique des agences, qu'il s'agisse du nombre de commandes ou du chiffre d'affaires est meilleure pour les architectes structurés en société d'architecture, leur statut leur permettant de mutualiser les moyens et les risques. Elle est également plus forte en régions ;

  • perception du métier - la fierté d'exercer un métier passionnant mais le sentiment d'une perte d'image sociale :
    Malgré les obstacles, les architectes sont très majoritairement fiers d'exercer un métier qu'ils aiment passionnément. Cependant, une courte majorité d'entre eux (55%) encouragerait un proche à l'exercer. Ils sont aussi pratiquement unanimes à considérer leur métier comme intellectuellement stimulant et socialement utile, même si seule une minorité d'entre eux continue à le considérer comme prestigieux. Ce sentiment d'utilité sociale se retrouve d'ailleurs dans les missions que les architectes considèrent les plus caractéristiques de leur métier, puisqu'ils citent avant tout la protection de l'environnement et le développement durable, suivie de la politique urbaine ;

  • image de l'Ordre - des progrès mais peut mieux faire :
    Contrairement aux idées reçues et malgré des faiblesses perçues dans ses actions, les architectes ont dans l'ensemble une image plutôt positive de leur Ordre. Ainsi, une majorité (57%) d'architectes estime que l'Ordre a su se moderniser et qu'il assume correctement son rôle de garant de la déontologie et d'information de la profession. En revanche, la moitié seulement pense qu'il est un interlocuteur de référence face aux pouvoirs publics et une majorité (72%) déplore qu'il ne défende pas suffisamment les intérêts de la profession.

Le Conseil national de l'Ordre remercie par avance les architectes sollicités par l'IFOP de leur participation à cette enquête.

Pour télécharger l'enquête :
www.architectes.org/outils-et-documents/publications-de-l-ordre/l-observatoire-de-la-profession-etude-2005/observatoire-de-la-profession-d-architecte

Publication de l'enquête IFOP 'Observatoire de la profession' par l'Ordre des Architectes
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER