• Accueil
  •  > 
  • Projet 'Please wake me up !'
Rejoignez Cyberarchi : 

Projet 'Please wake me up !'

© Cyberarchi 2020

Réveiller un lieu riche mais endormi. Offrir une vraie place urbaine qui articule Prospect Park avec Brooklyn. Remettre en scène les monuments présents sur le site. Faire revivre le lieu grâce à une activité quotidienne. Tels sont les tenants du projet 'Please wake me up !' de Gauthier Le Romancer, architecte et Guillaume Derrien, architecte-paysagiste, basés à Paris.

 
 
A+
 
a-
 

La place est claire, c'est un rectangle. Cette forme s'intègre logiquement dans les pratiques urbaines New-Yorkaises (la trame orthogonale) tout en simplifiant la cohabitation entre les véhicules et les piétions. "Une analyse rapide du contexte nous a permis d'identifier un urbanisme européen du 19ème siècle, conçu en 1867 par Olmsted et Calvert Vaux, parachuté dans un urbanisme américain traditionnel. La première idée forte et simple qui nous a guidé était de revenir à un urbanisme rationnel ou, dit autrement, de rationaliser le site. C'est pourquoi nous avons adopté une forme simple, le rectangle. Et ce d'autant plus que pour un concours d'idées, l'idée doit être comprise instantanément".

"Créer une activité nous apparaissait comme un acte fondamental. Les Américains étaient étonnés, ils ne sont pas habitués à ce type d'activité (aux Etats-Unis, nous n'en connaissons que deux - un marché couvert, pour protéger du soleil, à la Nouvelle-Orléans et le marché aux poissons permanent de Seattle. NdR). Mais faire les courses est une activité quotidienne, c'est un but en soi d'autant que le marché existe déjà, le samedi, sauf qu'il s'installe comme il peut à l'entrée de Prospect Park. Ce marché couvert permettait de formaliser l'activité existante tout en gardant la place libre - on peut marcher sur le toit - et de permettre à cet espace minéral de rencontrer le monde urbain et végétal".

Inscrit dans la topographie naturelle du site (un dénivelé d'environ 5 mètres), ce bâtiment dessine les contours de la place pour finalement se fondre doucement dans le sol et disparaître devant l'arc de triomphe. Cette halle aux produits frais est ouverte tout au long de l'année. Une activité quotidienne est née, la place peut vivre en permanence et devient un lieu de rencontre pour les habitants des quartiers environnants.

Dans sa longueur, la halle devient la colonne vertébrale qui structure l'espace public. Non seulement elle dessine les limites de la place mais elle protège les piétons de la circulation automobile. Les voitures d'un côté et les piétons de l'autre, flânant librement sur un espace libre qui leur est entièrement dédié.

En écho à cet élément construit, une remarquable quinconce d'arbre délimite l'autre côté de la place, complétant la perspective vers Prospect Park. "Notre projet s'inscrit dans une vision de la ville et de l'espace public".

Gauthier Le Romancer, architecte, et Guillaume Derrien.

Edité par Christophe Leray

Lire nos articles :

>> 'De jeunes architectes français à l'honneur à New York' ;
>> 'Projet Canopy - Revisiting Grand Army Plaza' ;
>> 'Projet Urban Stripes'.

Et consulter notre album-photo 'Pour requalifier Grand Army Plaza, à Brooklyn (N.Y.), des Français plutôt qualifiés'.

Projet 'Please wake me up !'
Projet 'Please wake me up !'
Projet 'Please wake me up !'
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER