• Accueil
  •  > 
  • Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Rejoignez Cyberarchi : 
Communiqué
© Cyberarchi 2014

Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »

Dominique Marrec explique la genèse du projet de la crèche Budin comme une réponse à différents paradoxes inhérents au programme. Il fallait à la fois penser un édifice qui s'ouvre à la ville et fasse évènement et en même temps protége les enfants en créant un lieu introverti. Ainsi est née l'idée d'une crèche fermée sur la rue et ouverte vers le ciel, enveloppée d'une peau protectrice qui serait animée et adoucie par des mouvements topographiques de courbes et contre-courbes.

Publié le 27/03/2012

A+
A-

Mais comment réaliser une façade en béton isolée avec des ondulations de 20 cm sans arriver à des épaisseurs de mur de 50 à 60 cm ? L'agence ECDM a mobilisé les énergies et les compétences du groupe Lafarge, du BET C&E Ingénierie, et des préfabricants Bonna Sabla et Il Cantiere pour mettre au point un système de façade novateur.

La composition de la façade

La façade, qui habille une structure poteau-dalle, est composée de panneaux constitués de 20 cm d'isolant enrobés d'une peau de 3 cm d'épaisseur en Ductal®, un béton fibré à ultra-hautes performances (BFUP) ne nécessitant pas de ferraillage.

 
La préfabrication des panneaux

La préfabrication des panneaux en partie droite a nécessité l'utilisation de deux moules seulement. L'isolant et les ouvertures pour les fenêtres ou les portes ont été insérés au moment du moulage, ce qui a permis de réaliser les panneaux en une seule opération. Un mannequin était fixé au fond du moule. Ce mannequin était l'exact reflet (forme, dimension et emplacement) de la menuiserie qui viendrait s'insérer dans la pièce préfabriquée. Autour de celui-ci était coulé le Ductal®. Enfin, un contre-moule en polystyrène était inséré et par pression forçait le Ductal® à s'étaler sur une épaisseur de 3 cm et à remonter autour des fenêtres et sur les côtés de la pièce. L'ouverture ainsi réalisée, de la taille exacte du mannequin de la fenêtre, a permis la mise en place de la fenêtre sur chantier sans aucune reprise.

 
La pose de la façade

Les panneaux autoporteurs en Ductal® ont été assemblés les uns aux autres. Les panneaux inférieurs ont été appuyés sur un seuil béton, alors que les supérieurs ont été posés dessus en appui et accrochés à 5 cm du nez de la dalle pour empêcher les ponts thermiques. Entre chaque pièce, du compriband a été posé pour renforcer l'étanchéité à l'air et à l'eau de la façade. Une fois les panneaux posés, ils ont été recouverts à l'intérieur de 5 cm de laine de roche et d'un doublage en plâtre.

 
Désormais seront réalisables d'innombrables modelés de façades offrant une finesse propre à répondre aux contraintes de la densité urbaine contemporaine.

Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
Projet de la crèche Budin : « Une peau en Ductal® pour une façade ondulante. »
CYBER