• Accueil
  •  > 
  • Profil d'architectes : LAN Architecture
Rejoignez Cyberarchi : 

Profil d'architectes : LAN Architecture

Primés aux derniers Nouveaux Albums des Jeunes Architectes Benoît Jallon et Umberto Napolitano, équipe franco-italienne de LAN Architecture, se distinguent par leur envie commune de réaliser des projets uniques et par une volonté de créer un réseau au-delà de la seule profession d'architecte. Présentation.

 
 
A+
 
a-
 

L'Europe, çà marche. Benoît Jallon le Français, 32 ans, et Umberto Napolitano l'Italien, 29 ans, architectes de l'agence LAN Architecture ne diront pas le contraire. Depuis leur rencontre sur les bancs de l'école d'architecture de Paris-La Villette, les deux professionnels sont inséparables. Leur duo a pourtant commencé de manière inhabituelle puisque leur collaboration n'est pas née autour d'un projet architectural mais d'une... nouvelle.

«Nous avions rédigé une fiction sur la maison du futur où nous expliquions que la notion de propriété allait changer», raconte Benoît Jallon. «Par exemple, la moquette n'était plus un bien capitalisable mais un objet loué et le loueur se finançait par la publicité inscrite sur la moquette». Après cette publication, les deux compères ont récidivé, «sur demande», avec une exposition sur ce même thème. Forts de ces débuts hors des sentiers battus, les deux jeunes architectes sont partis travailler en Italie pendant un an et demi au service d'un architecte connu, qu'ils ne souhaitent pas nommer, avant de revenir dans l'Hexagone en 2002 pour fonder leur agence.

Une union payante puisque leurs réalisations ont été primées par le jury des Nouveaux albums des Jeunes Architectes, édition 2003-2004. Les projets présentés dans le portfolio se distinguaient, selon eux, non pas tant par une ligne directrice que par la variété des projets et des réalisations. De fait, l'équipe franco-italienne ne revendique rien d'autre que «le caractère unique de chaque commande», ce qui, en guise d'explication d'une démarche commune à toutes ces constructions, est un peu court. Qu'importe d'ailleurs, ce refus d'intellectualiser à outrance leur travail est au fond rafraîchissant.

«Il nous arrive quand même de travailler sur les transparences, sobres ou portées sur les couleurs; ces thèmes reviennent assez souvent», tente Benoît Jallon. «En règle générale toutefois, nous cherchons à nous diversifier et non pas à nous spécialiser comme le font beaucoup d'architectes. Nous prenons chaque projet comme il vient. Ce qui nous intéressent en fait, est de respecter le choix des clients». Des arguments connus et rebattus mais qui, dans la bouche de jeunes architectes, au moins en intention, sont la moindre des choses.

Une de leurs premières conceptions sur Paris, pour le duplex d'un propriétaire d'une galerie parisienne, témoigne cependant de cette (bonne) volonté. «Notre client voulait surtout mettre en valeur sa collection personnelle», explique Benoît Jallon. «Nous devions donc annuler l'aspect architectural du lieu en modulant sur la couleur blanche». Gommer l'architecture pour valoriser l'art en somme, comme si l'une et l'autre, en ce cas au moins, n'appartenaient pas au même domaine ; de quoi effectivement faire grincer les dents de quelques confrères. Autre exemple parisien réalisé en 2003 : les locaux de la start-up Weborama, qui souhaitait «se donner une image 'jeune'. Nous avons donc travaillé sur la transparence de leurs locaux en prenant les couleurs rouges et jaunes qui se rapportent à leur logo».

Histoire de bien enfoncer le clou de la confusion des genres, LAN architecture réalise également des designs de cuisine et de salle de bains.

Cette ouverture d'esprit se traduit logiquement en collaborations multiples avec d'autres professions et en découvertes d'autres méthodes. «LAN veut dire en fait 'Local Architectural network'», poursuit l'architecte français. «Notre agence abrite une galerie d'exposition et nous invitons des stylistes, des designers et des graphistes à présenter leurs propres travaux», voire à s'associer aux projets du duo.

Projets dont les deux architectes apparemment ne manquent pas. Ils s'occupent actuellement «d'une réhabilitation d'une maison à Marseille, et de l'aménagement d'un grand loft où nous allons travailler avec du plexys noir», explique Benoît Jallon.

Pour découvrir leur travail plus avant : www.lan-paris.com

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER