• Accueil
  •  > 
  • Profession : l'indice d'optimisme des architectes reste bon
Rejoignez Cyberarchi : 

Profession : l'indice d'optimisme des architectes reste bon

© Cyberarchi 2019

Malgré un nombre moyen de commandes fermes en baisse, et un chiffre d'affaire lui aussi en légère baisse, la profession reste majoritairement optimiste, avec deux tiers des professionnels inscrits à l'Ordre qui voient l'avenir avec espoir.

 
 
A+
 
a-
 

Le vieillissement de la profession se poursuit avec un nombre d'années d'exercice moyen toujours de plus en plus élevé. En moyenne, les architectes exerçant leur métier en 2011 ont 20 ans d'ancienneté, contre 19 ans en 2008 et 18 ans en 2005. La tendance à la hausse mesurée chaque année depuis 2005 se confirme une nouvelle fois. Sur le long terme, on observe un renforcement du poids des architectes ayant plus de 30 ans d'expérience dans l'ensemble de la population des architectes en exercice.

Le nombre moyen de commandes fermes est en baisse, il est de 12,3 commandes par an contre 13,3 il y a un an. Le nombre d'agences pouvant se prévaloir de plus de 20 commandes est en baisse (- 5 points, à 11%) alors que les agences ayant eu peu de commandes fermes (moins de 3 en douze mois) sont plus nombreuses (+ 4 points, à 12%). Cette baisse a un impact négatif mais limité sur le chiffre d'affaires moyen des agences. Le CA moyen réalisé au cours des trois dernières années n'enregistre qu'une légère baisse par rapport à 2010 : -2.172 €, à 276.142 €. En revanche, le poids des petites agences (moins de 50.000 € de chiffre d'affaires) augmente fortement (+7 points en un an) pour atteindre cette année un niveau record (27%).

La part belle au logement individuel

La construction de maisons individuelles occupe de plus en plus d'architectes, contrairement aux logements collectifs et aux équipements publics. A l'instar des précédentes enquêtes, la construction de maisons individuelles (54%) et l'édification de logements collectifs (42%) constituent les principales activités des architectes, loin devant les équipements publics (27%). A titre de comparaison, les bureaux (17%), les locaux industriels (16%), les équipements culturels et sportifs (14%), les locaux éducatifs (13%), les commerces (12%) ou l'urbanisme (11%) constituent des activités plus secondaires. De même, la construction d'équipements hospitaliers (8%) et de loisirs (4%) ne concerne qu'une faible minorité d'architectes.

Ces tendances se reflètent dans les évolutions concernant le type de donneurs d'ordre. Lla tendance favorable à la construction de maisons individuelles se traduit par une évolution favorable aux particuliers (+4 points, à 58%). De même, le mouvement de baisse concernant l'édification de logements collectifs n'est sans doute pas étranger à la diminution du nombre d'architectes ayant eu affaire à des organismes HLM (-1 point, 23%) ou à des promoteurs privés (-8 points, à 34%). Quant à la baisse continue du nombre de construction d'équipements publics, elle est probablement liée à la diminution du nombre de donneurs d'ordre liés à l'Etat et aux collectivités locales (40%).

Deux tiers des architectes optimistes

Plus des deux tiers des architectes exerçant à titre individuel ou en tant qu'associés (67%) se disent optimistes à propos de l'évolution prochaine de leur activité, soit une hausse de 4 points en six mois (septembre 2010) et de 9 points en un an (mars 2010). Certes, leur sentiment d'optimisme n'est pas aussi fort qu'avant la crise (78% en février 2008) mais il a progressé sans discontinuité depuis 2009 (+10 points en deux ans). L'indice d'optimisme, à savoir la différence entre les jugements optimistes et les jugements pessimistes, a ainsi doublé entre 2009 (+ 17) et 2011 (+ 37).

Commandée par l'Ordre national des architectes, cette enquête a été réalisée sur un échantillon de 804 architectes, représentatif de la population des inscrits à l'Ordre et en activité. Représentativité assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, mode d'activité) après stratification par région. Les interviews ont eu lieu par téléphone sur le lieu de travail des personnes interrogées, du 6 au 13 juillet 2011.

Laurent Perrin

Profession : l'indice d'optimisme des architectes reste bon
Mot clefs
Catégories
CYBER