• Accueil
  •  > 
  • Prix Versailles Architecture Commerciale : quatre projets lauréats
Rejoignez Cyberarchi : 

Prix Versailles Architecture Commerciale : quatre projets lauréats

© Cyberarchi 2018

Lors de la soirée d’inauguration du Prix Versailles Architecture Commerciale, qui s’est tenue le 19 juin 2015 au siège de l’UNESCO, le président du Jury, François de Mazières, a annoncé les lauréats de l’édition 2015 : quatre ouvertures récentes particulièrement remarquables.

 
 
A+
 
a-
 

Le Prix Versailles 2015 a été décerné au projet des Galeries Lafayette Marseille Bourse (Marseille, France), représenté par Éric Costa, président de Citynove, et par Alain Moatti, architecte.

La nouvelle façade des Galeries Lafayette de Marseille Bourse signée par Moatti et Rivière constitue une prouesse architecturale, enveloppant les Galeries Lafayette d’un spectaculaire ruban vitré et transparent.

 

Une architecture sculpturale et féminine

 

Les voilettes intègrent les dispositifs d’éclairage architectural extérieurs. Une ligne de leds est présente en rive de voilette sur chacune des trois voilettes afin de souligner les mouvements de la vague par une ligne lumineuse et continue.

Leur dessin embellit les angles du bâtiment et les accès commerciaux en apportant une fluidité à la déambulation des publics, et en créant un espace urbain protégé de la pluie et du soleil.

La façade entièrement vitrée joue un double rôle écologique : une fonction d’éclairage naturel et un filtre pour une qualité thermique optimisée à l’intérieur du bâtiment.

Les Galeries du Centre Bourse dévoilent une ambition architecturale : ses voilettes ondulées sont à la fois une protection solaire, un signalement des entrées et, comme de grandes voiles, elles symbolisent, ici à Marseille, la Méditerranée.

 

Le Prix Versailles mention « Intérieur » a été décerné au projet Les Haras Strasbourg (Strasbourg, France), représenté par Maxime Muller, directeur d’exploitation de la Brasserie Les Haras.

Le projet de rénovation des Haras Strasbourg a été initié et mené par l’IRCAD. Il allie la créativité architecturale et l’innovation technologique.

 

Une rénovation intérieure caractérisée par son authenticité et sa modernité

 

Patrick Jouin et Sanjit Manku ont retranscrit leur vision d’un lieu de l’élevage équin et historique dans un esprit noble et brut à la fois. Les matériaux choisis sont volontairement peu nombreux. Le bois brut, le cuir naturel et le métal noirci ou brossé permettent de transposer la première vie de ce bâtiment emblématique de la ville de Strasbourg dans un site résolument contemporain et épuré.

 

Le Prix Versailles mention « Extérieur » a été décerné au projet de la boutique Repetto rue de Charonne (Paris, France), représenté par Jean-Marc Gaucher.

La boutique Repetto de la rue de Charonne à Paris célèbre la danse classique. Elle est située dans un quartier emblématique de la rive droite, à quelques rues de l’Opéra Bastille.

 

De la magie et du rêve dans un écrin

 

La façade est traitée selon le code des boutiques parisiennes d’époque : boiseries moulurées et enseignes en verre gravé avec lettrage à la feuille d’or. L’arche en bois noir contraste avec un intérieur lumineux, pour mettre en scène les produits. La vitrine offre en spectacle un ballet ouvert sur la ville.

 

Le Prix Versailles mention « Services » a été décerné au projet de la boutique Réunion des musées nationaux du Musée des Confluences (Lyon, France), représenté par Valérie Vesque-Jeancard, directrice générale déléguée de la Réunion des musées nationauxGrand Palais, et par Julien Kolmont de Rogier, architecte.

Avec sa librairie boutique de 254 m² ouverte de plain-pied sur le hall d’accueil du musée, la Rmn-Grand Palais s’inscrit dans le projet du musée des Confluences.

La librairie boutique a été aménagée par Julien Kolmont de Rogier, en écho à l’architecture de verre et de métal du bâtiment conçu par l’agence autrichienne Coop Himmelb(l)au.

 

Une architecture au service du public, au service du musée

 

Les matériaux et les couleurs entre cristal et nuage (blanc, gris, zinc), utilisés en aplat, en alternance à des effets de brillance, animent l’espace ; des présentations à géométrie variable créent une scénographie immersive en parfaite adéquation avec le lieu.

La librairie boutique arrive ainsi à prolonger, par la mise en scène de ses livres et objets soigneusement sélectionnés, la proposition du musée d’un dialogue entre sciences exactes et sociales pour éclairer l’aventure humaine. En cela, la librairie boutique offre un véritable service d’accessibilité culturelle du musée vers le public.

 

En récompensant des architectures collectives qui concernent à la fois l’activité économique et le quotidien des gens, le Prix Versailles s’inscrit comme un encouragement au développement durable dans la cité, un développement qui soit écologique, social mais aussi culturel.

Irina Bokova, directrice générale de l’UNESCO, l’a souligné : « le Prix Versailles Architecture Commerciale est une des façons de mettre en lumière (la) rencontre de la création, de l’art et de l’économie. » « Investir dans la culture, c’est promouvoir une forme de développement durable et universel, puiser dans notre environnement culturel des ressources inépuisables de développement, d’épanouissement, et finalement de croissance »

Le Prix Versailles veut être un vecteur de ce message de l’UNESCO et sera élargi l’an prochain aux réalisations situées dans le monde entier. 

Galeries Lafayette Marseille Bourse
Boutique Repetto
Boutique Repetto
Boutique Repetto
Galeries Lafayette Marseille Bourse
Galeries Lafayette Marseille Bourse
Galeries Lafayette Marseille Bourse
Les Haras Strasbourg
Les Haras Strasbourg
Les Haras Strasbourg
Les Haras Strasbourg
Prix Versailles Architecture Commerciale : quatre projets lauréats
Prix Versailles Architecture Commerciale : quatre projets lauréats
Prix Versailles Architecture Commerciale : quatre projets lauréats
Catégories
CYBER