• Accueil
  •  > 
  • PPJ de Pontoise (95) : Groupe-6 signe un projet entre protection et transparence
Rejoignez Cyberarchi : 

PPJ de Pontoise (95) : Groupe-6 signe un projet entre protection et transparence

© Cyberarchi 2019

Connue pour ses réalisations hospitalières, l'agence d'architecture internationale Groupe-6 (200 collaborateurs) s'illustre pourtant dans bien d'autres domaines, ainsi qu'en témoigne ce projet de Pôle de Police Judiciaire (PPJ) remporté en décembre 2009. S'étendant sur 20.000m² utiles, l'ensemble devrait être livré en juin 2014 à Pontoise (95). Présentation.

 
 
A+
 
a-
 

En décembre 2009, l'agence Groupe-6 a été retenue pour la réalisation du Pôle de Police Judiciaire (PPJ) de Pontoise qui regroupe, en fond de parcelle et sur une surface utile de 20.000m², les locaux de l'IRCGN (Institut de Recherche Criminelle de la Gendarmerie Nationale), du STRJD (Service Technique de Recherches Judiciaires et de Documentation), un centre de conférence et un bâtiment multifonctionnel.


Parti architectural

Les solutions architecturales proposées par Groupe-6 répondent à ces objectifs. Autrement dit, les architectes ont à la fois porté une attention particulière à la sécurisation des bâtiments, à la fonctionnalité des locaux ainsi qu'au confort des usagers. A ce titre, ils ont d'une part conçu des bâtiments sous forme de plots reliés entre eux par des galeries de circulation. Installés au coeur de chaque plot, les laboratoires se présentent tels des coffres-forts encadrés par les bureaux. Cela permet de créer, autant physiquement que symboliquement, un rempart de sécurité protégeant les activités les plus sensibles. Malgré cette contrainte d'enfermement, les laboratoires bénéficient d'une ouverture directe sur des patios végétalisés. Dans un souci d'unité architecturale, ce parti pris est strictement dupliqué de l'IRCGN au STRJD.

Par ailleurs, Groupe-6 a positionné un pavillon de verre au coeur du projet, véritable trait d'union transparent entre les locaux de l'IRCGN et du STRJD, exprimant le partage et l'échange des informations. Ce pavillon de verre se distingue des autres bâtiments par les matériaux utilisés. Conçu sur l'idée simple que le verre induit la transparence, la lumière et l'ouverture, ce bâtiment, centre de gravité du projet, abrite les fonctions d'accueil des visiteurs, d'enseignement, d'information et de communication liées aux évènements internes et externes (réceptions, conférences, etc.).

Enfin, une augmentation significative des surfaces accessibles depuis l'extérieur de plain-pied est rendue possible par la création d'un rez-de-chaussée haut et d'un rez-de-chaussée bas. Cette distribution permet de rassembler les activités confidentielles et logistiques au sein d'un 'back office' tandis que les façades avant préservent la qualité architecturale du bâtiment.

De manière générale, les matériaux choisis - socle en béton pour la logistique, zinc pour les bureaux, Eternit pour les laboratoires, verre pour l'accueil et les zones de circulation - facilitent la lisibilité du bâti.

Enfin, le projet a été conçu de manière à répondre aux exigences HQE, d'optimisation des ressources énergétiques et de confort des usagers. La livraison du Pôle de Police Judiciaire est prévue en juin 2014.

Une organisation stratifiée

Les deux bâtiments accueillant l'IRCGN et le STRJD sont organisés en trois strates : laboratoires, circulations générales et bureaux.

L'IRCGN est composé de quatre divisions, trois divisions de recherche et une division à fonction transversale. Chaque division de recherche est installée dans un 'plot'. Au sein de chacun des trois plots de laboratoire, les départements demandant un accès de plain-pied sont localisés au rez-de-chaussée bas ouvrant sur la voie logistique. A chaque niveau, les laboratoires et les bureaux d'un même département sont contigus, ce qui permet de rapprocher les postes de travail. La saisine est installée au rez-de-chaussée haut ; elle est accessible directement depuis le hall de l'IRCGN.

Le STRJD est divisé en trois départements d'analyse dont chacun est composé de zones de bureaux individuels et de plateformes informatiques, d'un département d'organisation et d'un pôle de commandement lié au département d'organisation.

Le bâtiment multifonctionnel abrite un état-major par niveau et le centre de conférence, trait d'union entre les deux pôles, comprend, en partie basse et intégrés dans le socle, la salle de conférence, l'amphithéâtre de 150 places et le foyer agrémenté par un patio à niveau. En partie haute, le centre de conférence abrite salles de cours et de TP.

Fiche technique 

Architectes mandataires : Groupe-6
Maître d'ouvrage : Ministère de la Défense
Conducteur de l'opération : Etablissement d'infrastructure de la Défense de Versailles
Bureaux d'étude HQE : SLH, SORANE, CET Ingénierie (Structure, Fluides, Synthèse, OPC, SSI et conseil en aménagement de laboratoire)
Surface : 38.182m² SHOB
Estimation coût des travaux : 50,7M€
Lauréat du concours décembre 2009
Livraison prévue : juin 2014

Lire également notre article 'Une nouvelle image pour le Pôle de Santé du Comminges, à Saint Gaudens (31)' et consutler notre albums-photos 'L'année 2009 de Groupe 6'.

PPJ de Pontoise (95) : Groupe-6 signe un projet entre protection et transparence
PPJ de Pontoise (95) : Groupe-6 signe un projet entre protection et transparence
PPJ de Pontoise (95) : Groupe-6 signe un projet entre protection et transparence
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER