• Accueil
  •  > 
  • Pour son bicentenaire, Château Margaux fait appel à Norman Foster
Rejoignez Cyberarchi : 

Pour son bicentenaire, Château Margaux fait appel à Norman Foster

© Cyberarchi 2019

Château Margaux, « premier grand cru classé » selon la classification officielle des vins de Bordeaux de 1855, célèbre cette année le bicentenaire de son architecture. Château Margaux a confié à cette occasion les grands travaux d’agrandissement de son domaine classé « monument historique », avec notamment la rénovation de ses chais, au célèbre architecte anglais Lord Norman Foster, dont l’inauguration se tiendra en juin.

 

 
 
A+
 
a-
 

Construit au début du XIXème siècle par l’architecte Louis Combes, le domaine de Château Margaux n’avait pas connu de tel chantier depuis 200 ans.

 

En 1810, le marquis de la Colonilla, propriétaire de Château Margaux depuis 1801, demande à l’un des plus grands architectes de l’époque, Louis Combes, d’élaborer un projet pour le domaine dont les vins sont réputés depuis le XVIème siècle. Tous les anciens bâtiments sont démolis, sauf l’Orangerie du XVIIIème siècle qui sert de chai à barriques pendant les travaux ; la construction s’achève en 1815. Cet ensemble, inscrit à l’inventaire des Monuments Historiques en 1946, est resté inchangé jusqu’à nos jours.

 

Deux siècles plus tard, Corinne Mentzelopoulos, la propriétaire actuelle, décide de confier au célèbre architecte britannique Lord Norman Foster la conception d’un nouvel ensemble de bâtiments dont le but est de relever les nouveaux défis du XXIème siècle.

 

Défis techniques, tout d’abord avec la construction d’un nouveau chai dans le prolongement des anciens. Il abrite une quarantaine de cuves servant à la fois à la fermentation des raisins rouges et blancs ; toutes de petite taille, elles permettent de pousser la sélection parcellaire beaucoup plus loin qu’auparavant. Il comprend également un chai à barriques destiné à la vinification et à l’élevage du vin blanc dont la maîtrise des températures peut être assurée barrique par barrique. Enfin au centre – symboliquement – de ce nouveau bâtiment se trouve le centre de Recherche et de Développement, source de tous les progrès à venir.

 

Le deuxième axe de ce grand projet est la construction d’une «vinothèque » souterraine offrant de vastes possibilités de stockage de bouteilles dans des conditions de température et d’hygrométrie parfaitement contrôlées.

 

Un autre défi consiste à pouvoir accueillir les milliers de visiteurs venus du monde entier pour visiter le domaine… Une ancienne grande salle, qui servait de réfectoire pendant les vendanges, est en cours d’aménagement dans ce but ; on y présentera des expositions temporaires dont le premier thème sera l’histoire des deux derniers siècles d’architecture.

 

Ce vaste programme illustre la volonté de Château Margaux de renouveler, sans la perdre, la tradition séculaire de son savoir-faire. « C’est tout cela qu’exprime avec force et justesse le projet architectural de Lord Foster, et tout particulièrement le nouveau chai, seul bâtiment neuf visible de l’extérieur. Sa toiture traditionnelle, identique à celle des bâtiments des anciens, repose sur une structure métallique très contemporaine tandis que la transparence de ses larges baies vitrées laisse librement pénétrer le soleil et les idées de l’extérieur ».

Pour son bicentenaire, Château Margaux fait appel à Norman Foster
Pour son bicentenaire, Château Margaux fait appel à Norman Foster
Pour son bicentenaire, Château Margaux fait appel à Norman Foster
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER