• Accueil
  •  > 
  • Playtime : 41 logements signés B+C
Rejoignez Cyberarchi : 

Playtime : 41 logements signés B+C

B+C Architectes : Copyright 2018

 

B+C Architectes livre à Tremblay-en-France (93) un projet de 41 logements sociaux. Un local tertiaire pour l'accueil et les bureaux annexes du cinéma Jacques Tati complète le projet, inséré au coeur du quartier pavillonnaire du Vert-Galant.

 
 
A+
 
a-
 

Ce projet réalisé à Tremblay-en-France (93) par B+C Architectes vise à configurer une vraie architecture « bi-frontale ». Avec un traitement homogène en bardage bois à « claire voie » interrompu par des ouvertures conçues comme des véritables « bow windows » qui sortent pour chercher à capter la lumière. Cet écran cache en transparence une alternance de pleins et de vides, constitués par des loggias en retrait, protégées par des persiennes qui dynamisent la façade.

Le RdC est traité par une alternance de panneaux vitrés, marquant les entrées aux halls, des panneaux béton et, au droit des loggias, des panneaux métalliques coulissants qui permettent de protéger l’intimité du logement donnant sur rue. Sur l’avenue du General de Gaulle une grande façade vitrée marque l’entrée aux locaux tertiaires à aménager, destinés à accueillir accueil et bureaux annexes du cinéma Jacques Tati.

De ce fait la façade sur rue présente une tripartition dans le sens horizontal qui permet de réduire l’échelle du bâtiment sur rue. Le RDC, véritable « pied de l’immeuble », représente la transition avec l’espace public. La façade courante présente un traitement homogène, et le dernier niveau est traité en « mansarde ». En partie haute, le bâtiment se dématérialise, le bardage ajouré se transforme dans un système coupe-vent qui cache les équipements techniques en toiture, un « non fini » au travers duquel on aperçoit la toiture végétalisée.

 

Terrasse à vivre

 

À une façade sur rue avec une écriture homogène, le contrepoint est fait sur cour avec un front fragmenté et déconstruit, caractérisé par des larges terrasses, selon un profil à « escalier » dégradant du bas vers le haut, qui « individualise » et protège l’intimité de chaque terrasse.

Sur cour le bâtiment devient  « paysage », les terrasses peuvent être transformées en « serres bioclimatiques » par un système de teintes coulissantes en ETFE qui protègent en même temps l’intimité et le caractère privé des terrasses. Chacune d'entre elles, étant  équipée de rangement et/ou cellier, est traitée comme une véritable « pièce à vivre », un « élément fédérateur » de l’appartement en strict contact avec les séjours, le cuisines et, là où il a été possible, les autres pièces de vie.

La façade, constituée par une alternance des panneaux vitrés et panneaux pleins en béton, est conçue de manière que chaque habitant puisse « personnaliser », selon ses exigences et ses besoins, sa terrasse, choisir son utilisation en contribuant de cette manière à la mutabilité de la façade et à la construction « à son image et vraisemblance » de l’enveloppe de son appartement.

 

41 logements sociaux + local tertiaire
Lieu : Tremblay-en-France (93) – Avenue du General de Gaulle
Maitre d’ouvrage  : SEMIPFA
Maitre s’oeuvre : B+C Architectes
Programme : Construction de 41 logements PLUS/PLAI « Playtime I » et un local tertiaire pour l’extension du cinéma Jacques Tati – Label Effinergie – Certification NF Habitat HQE
SURFACE : 3 020 m2
COUT : 5.18M €

 

Laurent Perrin

Playtime
Playtime
Playtime
Playtime
Playtime
Playtime
Playtime
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER