• Accueil
  •  > 
  • Paul Laurendeau réalise un extraordinaire amphithéâtre à Trois-Rivières
Rejoignez Cyberarchi : 

Paul Laurendeau réalise un extraordinaire amphithéâtre à Trois-Rivières

Adrien Williams : Copyright 2018

 

Située à mi-chemin entre Québec et Montréal, la ville de Trois-Rivières vient de se doter d’un spectaculaire équipement culturel. Il s’agit d’un amphithéâtre, conçu par l’architecte canadien Paul Laurendeau, qui se pose sur l’un des plus beaux sites de la ville et remplace une ancienne papeterie.

 
 
A+
 
a-
 

Le nouvel amphithéâtre de Trois-Rivières signé de Paul Laurendeau occupe un site stratégique et se reflète magistralement dans les eaux du fleuve, créant un effet de surprise et de contraste. Il s’agit d’un équipement qui promet de devenir un important repère urbain.

 

La figure de proue de Trois-Rivières

 

Le projet de l'architecte Paul Laurendeau met en évidence l'un des plus beaux sites de la ville, auparavant occupé par une papeterie qui a dû fermer en début de l’an 2000 pour des raisons d’effondrement de l'industrie. C’est donc en 2010, dans le but de régénérer l’économie que la ville a lancé un concours à caractère culturel. L'objectif de ce projet était de donner à la ville de Trois-Rivières un nouvel amphithéâtre en plein air.

L’équipement culturel fait partie d’un projet plus vaste qui a été lancé par la ville de Trois-Rivières, il vise à requalifier les rives des deux rivières, le Saint Laurent et le Saint Maurice. La parcelle choisie jouit d’un emplacement idéal, non loin du centre ville, elle donne sur le port ainsi que sur l'île de Saint-Quentin. La municipalité souhaitait associer sur le même site la culture et les loisirs.

En 2011, Paul Laurendeau remporte le concours d'architecture et réalise le projet en association avec Beauchesne Architecture. La construction du bâtiment qui a été achevée en juillet 2015, a permis d’accueillir, pour son inauguration, le spectacle exclusif du Cirque du Soleil dans le nouvel amphithéâtre.

 

L’Epidaure Québécois

 

Sous un toit rectangulaire de 7.200 m² et de 26 mètres de haut, l’édifice dédié à la performance artistique, abrite jusqu'à 3.500 sièges fixes. Tandis que les 5 200 sièges restants se trouvent sur l'herbe sous le toit de couleur rouge qui plane et protège la foule contre la pluie et le soleil. De ce fait, nous pouvons constater un doux mélange entre les espaces intérieurs et extérieurs. Cette ouverture procure une nouvelle identité au site.

« En raison de son emplacement sur un site ouvert le long de deux cours d'eau majeurs, l’édifice est beaucoup plus qu'un amphithéâtre » raconte Paul Laurendeau qui rajoute plus tard : « C’est un nouveau point de repère qui étend la limite de la ville jusqu’à l'eau. »

La composition est simple, à la fois élégante et monumentale. L’éclairage, l’extrême clarté de la composition de l’édifice et la simplicité de son organisation, se croisent pour procurer aux habitants de la ville un lieu magique aussi fonctionnel que plastique. La nuit, le plafond est éclairé en rouge vif, il guide comme une lanterne le visiteur. Le nom de la ville de Trois-Rivières, en panneaux de bois lamellé-collé de 6 mètres de haut coupé en forme de lettres, occupe le long de la côte. C’est un joli clin d’oeil qui renvoie vers les conteneurs des navires se déplaçant le long de la voie maritime.

Avec le nouvel amphithéâtre des Trois-Rivières, Paul Laurendeau a relevé un sacré défi, les spectacles ainsi que les performances deviennent ainsi des événements urbains et sociaux.

 

Sipane Hoh

 

Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Amphithéâtre
Mot clefs
Catégories
CYBER