• Accueil
  •  > 
  • Patrimoine contre modernité : qui l'emportera à Saint-Etienne ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Patrimoine contre modernité : qui l'emportera à Saint-Etienne ?

Alors que les projets de réaménagement de Saint-Etienne se précisent progressivement, l'opposition à la municipalité y met son grain de sable en demandant le classement d'urgence de l'ancienne Manufacture d'Armes de la ville, dont la démolition est programmée.

 
 
A+
 
a-
 

Le bras de fer entre deux logiques architecturales parfois antagonistes, la préservation du patrimoine et la recherche d'une plus grande modernité, resurgit à Saint-Etienne (42). Alors que plusieurs projets de rémanénagement d'importance de la cité stéphanoise ont été impulsés par la communauté d'agglomération Saint-Etienne Métropole, présidée par Michel Thiollière (UMP), l'opposition municipale et plus particulièrement les Verts et des associations de la ville s'opposent à une partie de ces projets, notamment en ce qui concerne les démolitions prévues.

La polémique sur la démolition/préservation de la Manufacture d'Armes s'inscrit dans le cadre d'un vaste programme de construction dans le centre de Saint-Etienne. Ces projets font appels à des architectes de renoms, dont Norman Foster pour le Zénith de la ville (voir à ce sujet notre article 'Norman Foster construira le Zénith de Saint-Etienne'), le cabinet berlinois LIN, pour la future Cité internationale du design, projet estimé à 35 millions d'euros et devant voir le jour d'ici 2006, sans compter d'autres réalisations, comme le Pôle optique (voir à ce sujet notre article 'L'originalité architecturale au service du décloisonnement des «castes»').

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER