• Accueil
  •  > 
  • Pas de démolition de la gare du Sud de Nice Pour Donnedieu de Vabres
Rejoignez Cyberarchi : 

Pas de démolition de la gare du Sud de Nice Pour Donnedieu de Vabres

Le ministre de la Culture a pris sa décision concernant l'ouvrage réalisé à la fin du XIXe siècle par l'architecte Prosper Bobin : pas question de démolir. Renaud Donnedieu de Vabres propose au contraire d'en financer la restauration.

 
 
A+
 
a-
 

Après s'être rendu sur le site de l'ancienne gare du sud à Nice le 25 juin 2004, et à l'issue d'une étude attentive des dossiers qui lui ont été remis, Renaud Donnedieu de Vabres refuse la démolition du «bâtiment des voyageurs», nom donné à l'ancienne gare du Sud de Nice, inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques ainsi que celle de la halle métallique, protégeant autrefois les voies, annonce un communiqué de la rue de Valois, rendu public à la mi-juillet.

Refusant à titre conservatoire d'accorder les permis de démolir, le ministre considère «par principe que la démolition d'un édifice protégé est un acte trop grave et exceptionnel pour être recevable sans que soit expertisé l'ensemble des autres possibilités de conservation», précise le communiqué. «Cet édifice, malgré un état de vétusté dû à un manque d'entretien conserve une qualité monumentale et urbaine indéniable qui ne peut être préservée que sur son site actuel d'implantation».

Renaud Donnedieu de Vabres estime donc que les surfaces disponibles sur la parcelle d'implantation de la gare sont suffisantes pour mettre sur pied un projet de rénovation urbaine et des objectifs d'une reconversion totale ou partielle de la gare. D'un autre côté, le locataire de la rue de Valois, veut ménager la chèvre et le chou et donc ne pas remettre en cause les projets d'aménagements de Jacques Peyrat, maire... UMP de Nice.

Ce dernier, s'il a été désavoué dans son projet de démonter pierre par pierre le monument pour le remonter ailleurs n'aura pas à supporter seul la charge de la requalification du site. A ce sujet Renaud Donnedieu de Vabres vole au secours de l'édile et propose donc «de constituer un groupe de travail chargé d'imaginer des solutions qui sauront concilier les impératifs d'aménagement urbains, de création architecturale et de conservation du patrimoine». Il a par ailleurs proposé de subventionner au taux maximum de 40% les travaux de restauration de la gare.

La gare du Sud de Nice est l'oeuvre de l'architecte Prosper Bobin (1884-1924) et fut achevée en 1892. Elle appartient à la lignée architecturale de la gare du Nord à Paris, autre oeuvre de l'architecte.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER