• Accueil
  •  > 
  • Observatoire(s) des débouchés : des réponses aux questions
Rejoignez Cyberarchi : 

Observatoire(s) des débouchés : des réponses aux questions

L'article 'deux questionnaires et beaucoup de questions' de la Lettre d'information CyberArchi.com N° 83 avance la situation de confusion dans laquelle le CNOA d'un côté, et le Ministère de la culture de l'autre, mettent en place des enquêtes auprès de la population des architectes. Marianne Veillerot, responsable 'Insertion, professions, vie étudiante à la direction des études' de l'école de Grenoble, offre des éclaircissements. Tribune.

 
 
A+
 
a-
 

Un petit tour du côté des écoles d'architecture permet sans doute de voir plus clair dans les dispositifs de connaissance du devenir professionnel des architectes diplômés.

Retour en arrière

Un observatoire de l'insertion professionnelle a été mis en place en 1997 par la Direction de l'architecture et du patrimoine du ministère de la culture et de la communication pour suivre auprès de jeunes diplômés l'évolution du métier d'architecte et des autres modes d'exercice, apprécier la diversification des débouchés et le rapport que ces évolutions entretiennent avec la formation initiale. Il a conduit en 1998 une première enquête nationale auprès de 997 diplômés dont les résultats ont été largement diffusés, puis une nouvelle enquête en 1999 dont les résultats ont été communiqués aux écoles.

Une nouvelle enquête en 2004

L'outil statistique a été réactivé en 2004 par le bureau des enseignements de la DAPA sur la même base méthodologique que les précédentes enquêtes, ceci afin de faciliter les comparaisons. L'étude, actuellement en cours, comporte différents champs d'investigation :
- le premier emploi
- l'activité actuellement exercée
- l'éventualité d'une activité complémentaire à l'activité principale
- le chômage
- la formation complémentaire au DPLG et les besoins en formation
- les revenus professionnels
- les contraintes et bilans professionnels.

Initiatives croisées

Le fonctionnement de l'observatoire de l'insertion professionnelle du ministère de la culture s'appuie sur le réseau des écoles d'architecture françaises. Depuis l'étape d'élaboration du questionnaire jusqu'à l'administration même de l'enquête auprès des architectes DPLG, les écoles travaillent de concert avec le ministère. Ce n'est seulement qu'au terme de l'opération que les informations collectées auprès des répondants sont agrégées pour permettre une exploitation statistique nationale et la diffusion d'un rapport.

Un observatoire régional en Rhône-Alpes

Parallèlement au dispositif national, les écoles d'architecture se sont impliquées pour disposer d'une image fiable et actualisée des débouchés professionnels.
En Rhône-Alpes, notamment, les trois écoles de Grenoble, St-Etienne, et Lyon ont mis en place un observatoire régional du devenir professionnel des architectes diplômés issus de leurs formations. La démarche a pu voir le jour grâce aux soutiens financiers obtenus auprès la Direction Régionale des Affaires Culturelles et la Région Rhône-Alpes dans le cadre du contrat de plan Etat-Région 2000-2006. Pour affirmer la cohérence de cette initiative avec celle prise à l'échelon national, le questionnaire support de l'enquête a été élaboré sur les mêmes bases.
La première enquête a été menée en 2002 et restituée en 2004. Elle est disponible sur les sites Internet des 3 écoles d'architecture. La deuxième enquête réalisée en 2004 est en cours d'analyse. Sa diffusion est prévue au printemps.
Au delà de Rhône-Alpes, d'autres écoles mènent également un travail de fond d'enquêtes auprès de leurs diplômés: citons, entre autres, Clermont-Ferrand, Montpellier, Lille...

Dans un contexte dans lequel la pratique de l'architecte suppose de s'adapter à des conditions toujours nouvelles (complexification du champ de la maîtrise d'oeuvre, évolution des attentes de la société à l'égard de la production de l'espace bâti, sectorisation des marchés ...), on doit s'autoriser à multiplier les outils de connaissance des modalités d'insertion professionnelle des jeunes architectes.
Il suffit que ces démarches soient complémentaires et portées à connaissance. Dont acte !

Marianne Veillerot
Insertion, professions, vie étudiante à la direction des études
Tel : 04.76.69.83.15
http://www.grenoble.archi.fr

Ecole d'architecture de Grenoble
60 av de Constantine, BP 2636
38036 Grenoble cedex 2

Pour lire l'article 'Deux questionnaires et beaucoup de questions' auquel Marianne Veillerot fait référence, cliquez ici.

Mot clefs
Catégories
CYBER