• Accueil
  •  > 
  • NP2F loin de la mer mais, aujourd'hui plus qu'hier, plus proche du soleil
Rejoignez Cyberarchi : 

NP2F loin de la mer mais, aujourd'hui plus qu'hier, plus proche du soleil

© Cyberarchi 2020

Sous le sigle NP2F se trouvent quatre jeunes architectes (François Chas, Nicolas Guérin, Fabrice Long et Paul Maître-Devallon) qui, malgré leurs origines méridionales, multiplient les projets, privés, dans les beaux quartiers parisiens. Forts de leur réussite à Europan 9 et maintenant aux NAJA, ils ne devraient pas en rester là.

 
 
A+
 
a-
 

CyberArchi : Les grandes dates de l'agence (bref une présentation de l'agence) ?
 
NP2F : NP2F est l'addition de quatre architectes, deux niçois et deux marseillais. Nous avons commencé nos études à l'école d'architecture de Marseille-Luminy.
2006 : tous les quatre diplômés de l'école d'architecture de Paris Malaquais, nous travaillons pour diverses agences en France comme à l'étranger : Nicolas Michelin, Lacaton-Vassal, l'AUC, Herzog et de Meuron.
2008 : lauréat d'Europan 9 en Suisse
2008 : passage dans l'émission Capital sur M6 pour un projet de réhabilitation d'un petit appartement à Paris
 

Il nous est apparu ainsi que, face à cette notion, la dichotomie entre architecture et urbanisme n'a pas lieu d'être, hormis dans les classifications administratives. L'architecte, l'urbaniste et même le designer ne font qu'un.
 
Qu'est-ce qui vous a convaincu de participer aux NAJA (ou dit autrement 'Pourquoi les NAJA') ?
 
Nous avons présenté les NAJAP parce que nous ne pouvons qu'être séduits par l'ambition affichée. Bien sûr, les NAJAP représentent un portail plus ou moins ouvert vers la commande public mais nous espérons surtout que cette promotion sera un tremplin qui nous permettra de poursuivre notre exploration et de faire un peu bouger les choses en France. Evidemment, les NAJAP ne sont sûrement pas le seul moyen mais ils sont un accélérateur.
 
Quelle stratégie pour constituer le dossier : la forme (en clair la méthode) ?
Quelle stratégie pour constituer le dossier : le fond (ou encore comment s'est élaboré le choix des projets / réalisations à mettre en exergue) ?

 
Nous avons appréhendé le dossier que nous avons présenté aux NAJAP de la même façon que chacun de nos projets, sans idéologie ou méthode a priori.

Le fond et la forme ne sont pas vraiment dissociables, comme ne sont pas dissociables les plans par rapport aux images, aux références ou aux textes, chaque élément a une importance égale, aucun n'est le faire valoir de l'autre ou un passage nécessaire.
 
Quelle philosophie pour l'agence, aujourd'hui et demain (en d'autres mots les rêves, les voeux, les espoirs, les désirs de jeunes archis désormais NAJA) ?
 
Sans prétention et sans forcément remettre en cause ce qui s'est fait précédemment, nos espoirs sont multiples.

Nous espérons que cette jeune génération d'architecte, dont nous faisons partie, pourra donner un nouveau souffle à l'architecture française, nous espérons que les lignes bougeront, que les décideurs n'attendront plus qu'une voix soit quinquagénaire pour l'estimer sérieuse.

Nous espérons que les lourdeurs administratives et réglementaires n'assècheront ni ne normaliseront l'envie d'architecture.

Nous sommes motivés à l'idée que les références des jeunes agences dans les écoles d'architecture ne soient pas seulement hollandaises, belges, danoises ou encore japonaises mais aussi françaises.
 
Nous avons une envie massive d'architecture.

NP2F loin de la mer mais, aujourd'hui plus qu'hier, plus proche du soleil
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER