• Accueil
  •  > 
  • Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Rejoignez Cyberarchi : 

Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio

© Cyberarchi 2019

Marc Aurel (m.a.studio), spécialiste du 'design urbain', a dévoilé fin mars 2008 la nouvelle collection de mobilier urbain et de stations qu'il réalise actuellement pour de nouvelles lignes de tramway de la RATP. Le concept : des stations évolutives développées autour du rapport entre le mobilier, le contexte et le rapport à l'usager. L'histoire de la réussite d'un architecte designer.

 
 
A+
 
a-
 

Se retrouver en charge de la conception du mobilier urbain et de stations de tramway de la RATP n'est pas une opportunité courante. Cela tient peu de la chance, encore moins du hasard. Ou alors il faut remonter longtemps en arrière. En 1987, Marc Aurel répond au concours 'Dessiner le mobilier urbain de votre Ville', lancé par Decaux. Deux ans plus tard, en 1989, jeune architecte, il rejoint l'agence de Jean-Michel Wilmotte où il se retrouve par hasard en charge du projet de mobilier urbain pour la ville de Lyon. Comme de plus, encore à Lyon, il s'occupe du chantier d'un parking souterrain, il se retrouve au coeur d'une vaste réflexion urbaine. Ce qui tombe bien puisque c'est pour lui un sujet d'intérêt sensible. "Pour avoir été confronté toute mon enfance aux cités et à leur pauvreté, aux espaces publics et à leur éclairage, j'ai eu l'envie de transformer cet environnement hostile", explique-t-il.

Aujourd'hui, l'agence compte sept personnes : architectes, urbaniste, ingénieur, concepteur lumière, designer. La raison de cette diversité de parcours parmi ses collaborateurs est d'une part, selon Marc Aurel, qu'il est difficile en Province (il est installé à Cassis depuis 11 ans) de trouver des compétences en design vu que la formation en France est limitée. Mais, surtout, d'autre part, que étant architecte lui-même, il croit en l'éclectisme, "au mélange des genres qui nous permet d'élargir et enrichir notre approche de la ville par l'urbanisme, l'aménagement urbain et la mise en lumière et d'aborder toutes les échelles de la ville, de la ZAC à la borne et tout ce qu'il y a entre les deux".

Bref, quand la RATP a lancé le concours en 2006 pour le mobilier d'une nouvelle ligne, m.a.studio a été aisément présélectionné avant d'être sacré lauréat par le jury. "Ce qui est intéressant sur ce type de concours, quand nous sommes présélectionnés, est que la taille modeste de l'agence permet de mettre tout le monde à fond sur le projet. Nous produisons énormément de dessin, nous rentrons dans les détails, nous allons jusqu'au bout du cahier des charges, nous nous engageons sur les coûts par exemple", dit-il. Sept professionnels à fond pendant cinq semaines sur un concours, c'est effectivement énorme. De fait, dans les grosses agences, ce genre de projet est généralement confié à quelques stagiaires qui, du coup, ont bien du mal à lutter.

Venons-en à cette nouvelle collection. Puisque le contexte de cette gamme peut être très hétérogène, parfois constitué de grands ensembles, d'habitat résidentiel, de centres commerciaux, d'immeubles de bureaux ou de champs de betteraves, Marc Aurel est parti du principe que ses stations devaient pouvoir s'intégrer et s'adapter à toutes sortes de lieux et leurs spécificités. "Ces stations de tramway devaient être évolutives et permettre des variations pouvant aller d'une protection maximale (ex. de stations en milieu de voie) à une grande perméabilité (ex. station sur une place), tout en assurant une continuité des territoires", explique-t-il.

Les équipes de m.a studio ont ainsi créé un espace à partir d'une paroi se développant sur la longueur du quai en fonction des besoins. Afin de gérer l'interface entre l'espace d'attente sur les quais et l'environnement, cette paroi a été conçue comme une "membrane" évolutive, soutenue par une structure simple de poteaux en acier, et constituée de modules de verre, d'aluminium ou de bois. "Au-delà d'une variation de matières et d'architectures, les nouvelles stations de tramway proposeront plusieurs options de motifs et de coloris pour les parois aluminium ainsi que le choix dans une gamme de bois différents, offrant de multiples possibilités esthétiques", assure Marc Aurel. Le cahier des charges indiquait l'intégration d'une trentaine 'd'objets' : billetterie, commerces, caméras, etc. "Nous avons imaginé un espace et une structure qui englobe tout ; le but n'était pas de faire des abris bus améliorés mais bien de concevoir un abri de tramway", dit-il.

Marc Aurel a pu tirer profit des retours des usagers à propos du tram des Maréchaux et offrir in fine une nouvelle analyse. En effet, depuis quelques années l'accent n'était plus tant mis sur le confort que sur l'efficacité des flux et la sécurité des usagers. Les bancs de m.a.studio sont toujours conçus de telle façon que l'on ne puisse pas s'y allonger (et encore) mais Marc Aurel a tenu à y réintroduire des notions de confort "dans l'aspect, le toucher, le regard". "Nous nous sommes mis à la place des gens qui attendent et nous avons souhaité créer un lieu qui soit un espace à vivre", explique-t-il. Voilà bien des idées d'architecte.

De fait, il est curieux de découvrir, au fil des créations de m.a.studio depuis 15 ans que, malgré la diversité des projets, semble se profiler une signature, comme on le dirait de celle de bâtiments. "Un fil conducteur semble unir mes différents projets", convient-il. "Tous les objets semblent mettre en place un dialogue entre la ville et l'usager, les objets deviennent des filtres ou grilles de lecture jouant sur la perméabilité du regard... L'abribus devient une paroi opaque ou transparente à travers laquelle il est possible de créer des espaces plus ou moins ouverts sur la ville, les assises de jardin sont perforées, une rame au sol révèle l'invisible d'une rivière souterraine... Alors sans doute peut-on dire qu'une signature se profile".

Christophe Leray

Consulter également notre album photo 'Le designer Marc Aurel pense la ville par lui-même'.

Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Nouvelle collection de mobilier urbain et stations de tram RATP, signée m.a.studio
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER