• Accueil
  •  > 
  • Normes dans les gratte-ciel aux USA : un rapport sans grande nouveauté
Rejoignez Cyberarchi : 

Normes dans les gratte-ciel aux USA : un rapport sans grande nouveauté

Un institut fédéral américain, dans un rapport publié le 23 juin, a appelé à l'amélioration des mesures et normes de sécurité dans les immeubles de grande hauteur, des recommandations émises après trois ans d'enquête sur les attaques du 11 septembre 2001, a rapporté l'AFP.

 
 
A+
 
a-
 

L'Institut national des normes et technologies (NIST) a été chargé en août 2002 d'enquêter sur les raisons techniques de l'effondrement du World Trade Center de New York. Mais son rapport de 10.000 pages a de quoi laisser dubitatif. En effet, si le NIST appelle "constructeurs, pouvoirs publics et responsables des secours à agir", ses 30 recommandations n'offrent pas au fond grand-chose de nouveau.

Certes y figurent la révision de normes "centenaires" sur les tests à la résistance au feu des matériaux et l'amélioration des standards de prévention des risques de destruction en cascade "en cas de feu, de séisme, ou de coupure de courant, et pas seulement d'attentats".

Autant d'éléments "réalistes et réalisables", selon Shyam Sunder, l'ingénieur qui a dirigé l'étude, sur lesquels ingénieurs et architectes se sont penchés dès le lendemain de la catastrophe et qui ne posent pas de problèmes particuliers dans le cadre d'une construction neuve, sachant que de toutes façons, le système constructif utilisé dans les Twin Towers n'est pas près d'être à nouveau mis en oeuvre.

En revanche, quand M. Sunder appelle les propriétaires d'immeubles déjà construits à "évaluer les implications de ces recommandations sur leurs propres immeubles", il risque de prêcher dans le désert en regard des coûts faramineux que ces recommandations exigeraient, ne serait-ce que d'agrandir les cages d'escalier dans les milliers d'IGH existants, dans un pays où les normes n'ont pas la même valeur contraignante qu'en France.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER