• Accueil
  •  > 
  • NL architects, l'architecture façon Hollande
Rejoignez Cyberarchi : 

NL architects, l'architecture façon Hollande

© Cyberarchi 2019

Kamiel Klaasse, cofondateur de NL architects, nous livre les secrets de la réussite de NL architects, agence d'architecture basée à Amsterdam.

 
 
A+
 
a-
 

Kamiel, peux-tu nous dire comment s'est formée l'agence NL ?

Nous étions 4 étudiants en architecture (Pieter, Mark, Walter et Kamiel) à l'université de Delft, mais nous vivions à Amsterdam, car, comme tout étudiant en architecture, nous avions besoin d'un environnement urbain inspirant, ce qui n'est pas le cas de Delft. Nous nous sommes organisés pour faire du covoiturage. Nous aimons à dire que la Ford bleue métallique a été notre premier bureau. Lors des trajets, nous discutions d'architecture et de pleins d'autres choses. En 1996, nous avons participé à Europan et l'avons remporté. Nous avions choisi un site hollandais avec une grande qualité paysagère. A l'inverse de la plupart des projets en Hollande, celui ne fut pas réalisé. Mais notre contre-proposition, très orientée sur la préservation de l'environnement naturel, retint l'attention de l'un des membres du jury. Cette personne qui occupait une place importante dans les décisions d'urbanisme hollandais, nous fit des commandes par la suite. Si le projet ne fut pas réalisé, on a largement bénéficié des retombées de ce concours.

Comment s'organise votre agence et notamment la coopération entre les différents membres ?

Une agence d'architecture requiert tellement de compétences aux niveaux architectural (esquisse, plan masse, images), organisationnel et technique (énergie, matériaux, etc.) qu'il est impossible de remplir seul toutes ces fonctions. Nous avons des caractères et des qualités très différentes, nous permettant de remplir ces différentes fonctions. L'un est plus stratégique, l'autre est plus pratique, l'un plus porté sur les matériaux, etc.

Nous fonctionnons de manière très peu hiérarchique, fidèles aux principes néerlandais de coopération. Il arrive qu'un stagiaire ait plus d'impact que nous sur la conception du bâtiment. Nous partons souvent dans des directions différentes et nous discutons beaucoup. Il arrive que ces différentes propositions se recoupent à la fin, il arrive qu'une idée suive son propre développement et soit utilisée dans d'autres projets. Les idées se définissent de manière organique et nous discutons tellement des différents projets qu'il est impossible d'attribuer la paternité du projet à l'un ou à l'autre des membres.

Quelle fut la première réalisation de NL architects ?

C'est le projet Wos 8 ; il s'agit d'une installation de chauffage collectif alimentant 11 000 foyers. Il y'avait beaucoup de contraintes extérieures en terme de place ainsi que de contraintes intérieures. Nous étions assez limités dans les dimensions du bâtiment. La seule marge de liberté que nous avions concernait le matériau du bâtiment : nous avons utilisé une sorte de polyuréthane qui séchait très rapidement, permettant une pose simple et rapide. Le bâtiment est constitué d'une couche interne et d'une couche externe : l'interstice entre les deux couches est un lieu favorable pour accueillir les chauves-souris et leur procurer un habitat.

La plupart de vos projets comportent des objets incongrus (panneau de basket, etc.). Peux-tu nous en dire plus ?

De manière générale nous réinterprétons la fonctionnalité pour recréer de nouvelles fonctions. Ainsi ce bâtiment avait une paroi transparente sur laquelle se greffait un panneau de basket, le mur servait de mur d'escalade. Sur un autre projet, nous nous sommes servis du toit pour en faire un terrain de basket, ce qui donnait immédiatement un côté urbain au projet dans un environnement qui en manquait, en plein campus universitaire.

 

Quelle est votre impression sur l'ère du temps en terme architectural ?

Elle est très volatile. L'audace architecturale qui a pu caractériser la fin des années 1990(1995-2001), sur laquelle a surfée la génération 'Superdutch', s'est écroulée avec l'explosion de la bulle internet du début des années 2000. Désormais, les hollandais sont plus conservateurs en termes d'architecture et les réalisations plus classiques. C'est le syndrome 'voiture grise' : les gens préfèrent désormais faire des réalisations plus classiques qui pourront se revendre facilement. Pour trouver l'audace architecturale, il faut désormais regarder du côté de la Chine.

Une de vos aspirations est le Wow ! What ? Wow ! Qu'est-ce que cela signifie ?

C'est un concept dérivé d'une théorie de Bob Simmel qui distingue les projets Wow ! What ?, impressionnants à première vue et les projets What ? Wow ! dont la première impression est un peu moins spectaculaire mais peut être plus réel. Notre but est de pouvoir combiner les deux.

Pour en savoir plus sur les projets de NL architects, aller sur www.nlarchitects.nl

 


Gaël Brulé (Atelier CMJN)
François Lepeytre (Atelier CMJN)

NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
NL architects, l'architecture façon Hollande
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
CYBER