• Accueil
  •  > 
  • Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Rejoignez Cyberarchi : 

Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »

CroixmarieBourdon Architectures : Copyright 2017

A Cachan, une étape supplémentaire vient d’être franchie dans la mise en œuvre du Grand Paris. La SGP (Société du Grand Paris) a en effet racheté le terrain de l’ancien marché pour y construire la nouvelle gare de la ligne 15 du métro dont l’ouverture est prévue en 2020. L’argent de la vente a permis à la ville de reconstruire une halle remarquable de simplicité conçue par l’agence de Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon.

 

 
 
A+
 
a-
 

Force est de constater que le contexte urbain constitue l’un des piliers du projet de la nouvelle halle de marché de Cachan. Implantée sur l’avenue Léon Eyrolles, dans le prolongement de la future gare du métro du Grand Paris, un porte-à-faux accompagne les chalands jusqu’à l’entrée de l’équipement. Ce porte-à-faux définit une galerie recouverte d’acier inox dépoli sous laquelle les commerçants qui ne disposent pas d’une place attitrée (les commerçants « volants ») peuvent s’installer. Il organise ainsi une continuité marchande sur l’espace public qui sera ultérieurement prolongée jusqu’aux voies ferrées de la ligne du RER B grâce à un immeuble sous pilotis.

Mais c’est aussi du point de vue de l’usage et de ses évolutions dans le temps que se confirme la qualité du projet. A l’image de la galerie extérieure sous le porte-à-faux, tous les espaces intérieurs sont libres de points porteurs, ce qui permet d’anticiper d’autres configurations, voire une reconversion du lieu. « La halle est flexible, note Nicolas Croixmarie. A long terme, on pourrait très bien imaginer qu’elle se transforme en espace sportif. »

30 mètres de portée

A l’origine de ce beau quadrilatère de 30 x 50 mètres de côté, il faut retenir une donnée géologique importante : « Nous sommes au-dessus d’anciennes carrières. Le sol sur lequel nous pouvions fonder se situe à 22 mètres de profondeur », explique l’architecte. Le parti pris spatial est aussi un parti pris technique. Libre de tout point d’appuis intermédiaires, le sol du bâtiment ne comporte pas de dalle générale - qui aurait induit des fondations - mais se compose de terre-pleins et d’allées en enrobé. Quant aux ouvrages des étals - dont l’acier galvanisé forme le ciel de référence de la halle -, ils sont suspendus à la charpente qui repose sur deux files de voiles en béton situées au niveau des façades est et ouest.

Constituée de poutres ajourées de 30 mètres de portée, cette charpente a été réalisée en bois pour des raisons de légèreté et de stabilité naturelle au feu. Elle se compose de pièces de pin discrètement boulonnés. Elle est autocontreventée et autostable. Les  quatre façades - dont deux d’entre elles, en Douglas, ne mesurent que 4 cm d’épaisseur - n’ont pas d’autre rôle que d’assurer la fermeture de l’édifice.

Old school

« Pour une agence qui fait 70% de logements, il est appréciable de concevoir une halle de marché. », juge Thomas Bourdon. « Il s’agit d’un bâtiment très "old school" ».  De fait, « l’architecture ne se joue plus à quelques centimètres.Une certaine liberté de détails est autorisée, poursuit-il. L’espace est non chauffé et Il n’y a pas de problèmes d’étanchéité à l’air. »

Concernant le confort d’été, le complexe de couverture comprend une isolation recouverte d’une étanchéité blanche de manière à réduire l’absorption solaire. Des trappes de ventilation s’ouvrent dans la toiture parsemée d’outeaux qui éclairent ponctuellement la halle et ouvre la charpente vers le ciel. Un jeu d’alternance et de profondeur que l’on retrouve dans la couleur des bacs aciers qui, du jaune au vert foncé, affichent des couleurs fraîches et printanières en écho aux étals de produits maraîchers.

Tristan Cuisinier

Fiche technique :

Maître d’ouvrage : ville de Cachan

Maître d’œuvre : CroixmarieBourdon Architectures

BET structure : EVP

BET fluides : C-TEK

Economiste : ECRH

BET VRD : ATPI

Mission : complète + OPC

Surface SHON : 1 800 m2

Coût : 2,3 M€ HT

Livraison : septembre 2014

Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Nicolas Croixmarie et Thomas Bourdon : la clarté spatiale au service d’un édifice « old school »
Mot clefs
Catégories
CYBER