• Accueil
  •  > 
  • Musée Dobrée : le Conseil général a retenu le projet de Dominique Perrault
Rejoignez Cyberarchi : 

Musée Dobrée : le Conseil général a retenu le projet de Dominique Perrault

© Cyberarchi 2019

Le Conseil général a engagé un projet de rénovation et d'extension du musée Dobrée à Nantes (44) et a organisé un concours de maîtrise d'oeuvre visant à désigner une équipe pour la réalisation de ce projet. Après un classement des 3 premières équipes fin 2009, c'est l'architecte Dominique Perrault et son équipe pluridisciplinaire qui ont été désignés lauréats de ce concours.

 
 
A+
 
a-
 

La rénovation du musée Dobrée : un projet à la hauteur des collections et des potentialités du site

Nouveau concept, nouveau projet scientifique et culturel, réhabilitation des bâtiments anciens, reconstruction, extension... En 2007, le Conseil général a engagé une démarche de rénovation globale du musée Dobrée en un 'musée d'archéologie et d'histoire de Loire-Atlantique'.

Objectifs
>> accroître son rayonnement ;
>> en faire un outil scientifique et culturel moderne, accessible à tous et adapté aux technologies actuelles ;
>> donner une nouvelle cohérence au site ;
>> valoriser l'originalité de l'histoire et de la culture locale à travers l'archéologie et l'histoire régionale jusqu'à la fin du XVIe siècle ;
>> renforcer sa mission première de conservation de collections publiques.

Le programme d'aménagement prévu par le Conseil général
>> opérations de réhabilitation : palais Dobrée (expositions permanentes et temporaires) ; manoir de La Touche (modules et expositions temporaires) ;
>> construction de nouveaux espaces connectés au palais (accueil du public, médiation et administration) ;
>> (re-)construction d'un bâtiment à l'emplacement de l'actuel immeuble rue Voltaire (conservation, collections ; centre de documentation et de recherche) ;
>> requalification du parc pour accroître ses espaces végétalisées et son attractivité, son intégration dans le quartier en cohérence avec le musée.

Les enjeux architecturaux et urbains
>> l'ouverture sur la ville : créer des transitions entre le musée et les espaces urbains ;
>> la valorisation du patrimoine bâti, le palais Dobrée et le manoir de la Touche, deux bâtiments structurants et emblématiques du quartier ;
>> un aménagement fonctionnel pour : de meilleures conditions de visite et de travail ; développer des services offerts à tous les publics (amateurs, chercheurs, étudiants, scolaires, familles, personnes à mobilité réduite...) ; améliorer la lisibilité des espaces et cheminements ouverts aux publics ;
>> la requalification du jardin qui doit rester un lieu ouvert à tous.

Un concours de maîtrise d'oeuvre à l'échelle internationale
Pour ce projet, le Département a lancé, début 2009, un concours de maîtrise d'oeuvre à l'échelle internationale. 131 candidatures ont été reçues et jugées sur divers critères (capacités techniques, professionnelles et financières, références en réalisation de projets similaires...). Le jury a retenu, en mars, 5 équipes (D. Perrault - Paris ; P-C. Dubois & Associés - Paris ; K. Kuma avec P. Prost - Tokyo & Paris ; Lin, F. Geipel & G. Andi - Berlin ; J-M Ibos & M. Vitart - Paris avec L. Lagadec - Rennes). En novembre, le jury s'est à nouveau réuni et a classé les 3 premières équipes : D. Perrault ; K. Kuma et P. Prost ; P-C. Dubois & Associés. Le Conseil général s'est réservé un temps d'échanges et vient de désigner l'équipe de D. Perrault lauréate.

Le projet de Dominique Perrault, un musée original, intégré dans son environnement, respectueux du patrimoine

"Le projet de Dominique Perrault a particulièrement retenu notre attention par son originalité, sa conception intégrée à son environnement et permettant la valorisation du patrimoine existant", explique Patrick Mareschal, président du Conseil général. L'équipe prévoit notamment de construire un nouvel espace sous le jardin, de réutiliser partiellement le bâtiment Voltaire existant et, bien sûr, de réhabiliter les bâtiments anciens.

Le futur musée Dobrée comprendra 2 pôles d'activités

Un pôle 'exposition-médiation' au sein du palais Dobrée, du manoir de La Touche et de l'extension souterraine, incrustée sous le jardin, éclairée par une lumière zénithale grâce à la grande verrière : activités grand public (expositions, accueil, auditorium, ateliers), espaces réservés à l'administration à l'étage.

Un pôle 'conservation-recherche' dans le nouveau bâtiment Voltaire : activités liées à la conservation, le centre de documentation et de recherche et les activités logistiques du musée.

Le jardin sera également réaménagé.

Le caractère patrimonial conservé

Le projet retenu conserve le palais Dobrée, le manoir de la Touche et la maison du jardinier, 3 bâtiments inscrits au patrimoine nantais, qui seront réhabilités afin de les rendre conformes aux normes de sécurité et d'accessibilité à tous publics (y compris les personnes à mobilité réduite) et aux performances énergétiques souhaitées par le Conseil général, tout en préservant leur caractère patrimonial.

Le palais Dobrée et le manoir de la Touche accueilleront le pôle 'expositions / médiation' (exposition permanente de la Préhistoire au Moyen-Age ; espaces d'expositions temporaires complétés de 3 espaces autonomes modulaires).

Une extension connectée au palais Dobrée

Des espaces supplémentaires connectés au palais Dobrée seront construits en sous-sol, un choix cohérent avec les objectifs du Département : intégration du site dans l'environnement urbain, valorisation du bâti patrimonial existant et augmentation des espaces végétalisés du jardin public. Cette extension intégrera le futur pôle 'exposition-médiation'.

Ce bâtiment dissimulé sous le jardin réunira : les espaces d'accueil des publics, les ateliers pédagogiques, l'atelier d'innovation, l'auditorium de 200 places, ainsi qu'un espace exposition temporaire.

Le bâtiment, situé rue Voltaire, sera réhabilité

Une partie de la structure du bâtiment Voltaire (construit en 1973) sera réutilisée. La partie nord du bâtiment, fonctionnelle, sera conservée, tandis que la partie sud devrait être démolie et remplacée par une construction plus adaptée. Ce bâtiment recevra un habillage en pierre proche de celles des bâtiments existants.

Cet espace accueillera le pôle 'conservation - recherche' qui rassemblera la conservation avec des réserves attenantes, la muséothèque, le centre de documentation et de recherche ouvert à tous, ainsi que les espaces de logistique générale et technique.

Le réaménagement des espaces verts

Le Conseil général a été particulièrement attentif au traitement du jardin des projets proposés. En effet, cet espace d'une superficie de près de 8.080m² non construits est un élément majeur de la requalification de cet îlot. Pour cette raison, le Département a souhaité que le jardin soit inscrit dans le prolongement naturel de la visite du musée, offrant des espaces de détente et d'animation. Globalement, le parc bénéficiera d'espace vert accessible au public. Les tilleuls classés seront protégés et préservés.

La distribution spatiale du jardin se fera en 5 parties : l'entrée dans le parc s'ouvrira par un parvis urbain, conçu comme un espace de rencontre entre la ville et le site du nouveau musée ; le verger, situé au sud du manoir, sera un espace ouvert et modulable ; un jardin des illusions sera posé sur le sol en verre de la verrière avec une collection de citation de jardins de la renaissance ; à l'ouest, une série de jardins médiévaux en plessis ; le nord de la parcelle sera composé d'un jardin suggérant une lande.

Musée Dobrée : le Conseil général a retenu le projet de Dominique Perrault
Musée Dobrée : le Conseil général a retenu le projet de Dominique Perrault
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER