• Accueil
  •  > 
  • Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Rejoignez Cyberarchi : 

Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry

© Jérôme Ricolleau : Copyright 2018

 

La métamorphose urbaine passe également par des programmes mixtes, selon l'Atelier Puzzler, coordonnateur de la ZAC d'Evry. L'agence livre la résidence Art de Ville dans un programme qui cherche à réconcilier l'existant aux nouveaux projets.

 
 
A+
 
a-
 

« Nous ne sommes pas dans une recherche de style mais celle d’une architecture incontestable dont les composants relèvent de la géométrie et du rythme aussi bien que de la circulation de la lumière, l’ensoleillement, la qualité de l’air, l’acoustique, les vues… », soulignent Frédéric Brouillet et Bertrand Dubus (Atelier Puzzler).

Avec Nexity, maître d’ouvrage, le programme Art de Ville regroupe 112 logements pour étudiants (2 200 m²), 104 logements avec services adaptés aux séniors (6 280 m²), 232 logements en accession (14 300 m²) dont 90 logements réalisés par Brenac et Gonzales, une crèche (360 m²) et des parkings en sous-sol.

 

Reconquête du sol

 

Les bâtiments sont composés d’un socle, d’étages courants et d’un attique. En s’inscrivant à l'alignement sur les ‘traverses’ (voir plus bas), ces ouvrages visent à tenir l’espace public à l’échelle du quartier. La reconquête du sol permet quant à elle l’occupation et l’usage en rez-de-chaussée tout en assurant l’intimité et la sécurité de ces habitations par rapport aux trottoirs et aux logements supérieurs.

Les systèmes d’occultations visent à composer et animer la façade. Signature de la résidence étudiante, la fenêtre illumine les lieux, cadre les vues, sert les usages et marque le temps. Les attiques enfin, participent à un paysage suspendu dans la ligne de ciel.

 

Composer le coeur de ville

 

« En tant que coordonnateur de la ZAC, il était primordial d’assurer le lien entre les architectures des différentes opérations », expliquent les deux architectes-urbanistes. L'agence a participé à la recomposition du cœur de la ville d’Evry (Essonne), vaste territoire d’environ 10 Ha, qui en dix ans s’est totalement métamorphosé.

Parmi les nombreux objectifs, il s’agissait notamment de relier le centre urbain à l’agglomération et de composer le cœur de ville. Le parti pris, à l'opposé d'un urbanisme de dalle, a été la reconquête du sol en rez-de-chaussée. Cette approche a permis de hiérarchiser la structure viaire pour composer le cœur de ville et de constituer la trame d’un ‘espace’ public ouvert à des paysages personnalisés.

La composition consiste en une succession de parvis qui relient les équipements publics existants. Le tout s'articule autour d’une structure urbaine hétérogène conçue avec de larges ouvertures vers le ciel, les ‘traverses’, et des ‘coulisses’ qui donnent au quartier son échelle chaleureuse et rassurante propice à l'accueil d’activités. « Il s’agissait de ne pas nier l’existant et l’histoire mais de proposer un lieu de confiance, un lieu apaisé des rapports de force », souligne Bertrand Dubus. 

Nombre d’architectes se relaient actuellement pour offrir un parcours résidentiel apaisé aux habitants tandis que les équipements, tel le pôle scientifique d’Evry inauguré en 2017, quasiment en centre-ville, complètent le schéma d’ensemble et lui donnent sa dynamique.

 

LP

Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mixité urbaine au coeur de la reconquête d'Evry
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER