• Accueil
  •  > 
  • Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Rejoignez Cyberarchi : 

Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes

Axel Tilch-Dahl : Copyright 2019

Depuis la disparition de Claude Vasconi en 2009, Thomas Schinko a repris le travail de l’agence et vient de livrer le premier hôtel de La Défense depuis 15 ans. Un projet au long cours qui offre à ses locataires une expérience de la grande hauteur et des panoramas exceptionnels sur Paris et sa banlieue.

 
 
A+
 
a-
 

Le nouvel hôtel de la Défense a été un projet de longue haleine. Quatorze années se sont écoulées entre 2001 - année où l’équipe de Vasconi gagne le concours avec Vinci Immobilier - et le 16 février 2015, date de l’ouverture de l’établissement 4 étoiles. La cause ? La recherche d’un exploitant, jusqu’à l’arrivée, en 2011, de la chaîne hôtelière Mélià qui a senti tout le potentiel du site d’implantation, en bordure de l’esplanade de la Défense, face au bassin Takis.

 

Tête de pont du quartier d’affaires, l’hôtel Mélià est en effet campé au pied de la tour First et de la CB21, le long du grand axe qui, traversant Neuilly, s’étend de la Grande Arche au Louvre, en passant par l’Arc de triomphe. Il enjambe partiellement le boulevard circulaire de la Défense et présente une façade sud, largement ouverte sur le territoire parisien.

 

Vues d’exception

 

Au 19e et dernier étage, le « Skyline bar » donne un bon aperçu des vues exceptionnelles offertes par l’établissement du groupe espagnol. Sobrement décoré par l’agence Nuel, il a été pensé par l’équipe Vasconi comme un espace de projection vers Paris. En témoigne sa forme longitudinale qui se termine par un vitrage courbe comme la proue d’un navire. Plutôt que de réaliser des cadrages sur la ville, les architectes ont ouvert le regard sur les côtés. Là où une façade entièrement plane n’aurait proposé que des visions frontales de l’extérieur, la partie cintrée et légèrement inclinée de la façade du Mélià ouvre les perspectives et livre la capitale dans toute son épaisseur. Avec des panoramas sur le Sacré-Cœur, la tour Eiffel et la Fondation Louis Vuitton…

 

Dans les étages inférieurs, ce sont les petites suites qui profitent de la terminaison partiellement cylindrique du bâtiment. A peine moins bien loties, les chambres de la façade sud – celles qui donnent sur l’esplanade de la Défense – présentent des surfaces importantes, de 28 à 32 m2. Elles sont flanquées d’un vitrage sur toute la largeur de la pièce (3,80m). Seule la règle du C+D, imposée par la sécurité incendie, a restreint leurs dimensions en hauteur (1,80m).

 

Bâtiment stratifié

 

Les circulations verticales ont été rejetées du côté du boulevard circulaire, en façade nord. Les ascenseurs vitrés donnent à voir le territoire de Courbevoie. Les quelques chambres orientées au nord – cinq seulement par étage – y sont plus classiques et d’une lumière plus terne, simplement pourvues de larges baies horizontales. La raison tient au parti pris de l’équipe Vasconi qui a conçu son bâtiment comme deux strates juxtaposées, décalées en profondeur et au niveau de l’attique : au sud, la façade vitrée en VEC est lumineuse, alors que, au nord, l’idée était de proposer une façade plutôt fermée. Une dualité que Thomas Schinko, directeur de l’agence Vasconi Architectes, résume par « un côté cristallin et un autre granitique. »

 

Outre les 369 chambres et le « Skyline bar », l’hôtel Mélià accueille deux restaurants, 850 m2 de salles de réunion, 350 m2 de foyer et une salle de Fitness pour séduire une clientèle principalement originaire d’Allemagne et du Benelux. Le prix à payer ?  Entre 175 et 250 euros pour une chambre standard. Autrement dit, « 150 euros de moins que l’équivalent intra-muros », affirme Emmanuel Traoré, le directeur du Mélià, en ajoutant que « la station de métro en pied de l’hôtel permet de rejoindre Paris en quelques minutes. »

 

Tristan Cuisinier

 

Fiche technique :

 

Maîtrise d’ouvrage : Vinci Immobilier développement hôtelier

Architecte : Vasconi Architectes by Thomas Schinko (Géorgina Campos et Simona Albracht, responsables de projet)

Décorateur : Jean-Philippe Nuel

BET : CIEC Engineering (structure), Barbanel (fluides), Arcora (façades), Lasa (acoustique), Apex (sécurité incendie), Artelia (moex)

Surface : 24 000 m2 – 36 places de parking

Montant des travaux : 71 M€ HT

Calendrier : 2001 (concours), 2012 (début des travaux), janvier 2015 (livraison)

Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Mélià, un hôtel panoramique de Vasconi Architectes
Catégories
CYBER