• Accueil
  •  > 
  • Marseille rendue aux piétons
Rejoignez Cyberarchi : 

Marseille rendue aux piétons

L'Etablissement public Euroméditerranée avait lancé en 2002 une étude de définition relative à l'aménagement du carrefour de l'autoroute A7 et du Bld Leclerc. En janvier dernier, un jury composé des représentants de l'État, des collectivités territoriales et des professionnels a sélectionné le projet de l'équipe SEURA.

 
 
A+
 
a-
 

Poser le problème était simple. Le flux de véhicules qui se déverse chaque jour Porte d'Aix, au coeur de Marseille, au débouché de l'autoroute A7 est un cauchemar urbain tant sur le plan de la circulation - on passe sans transition de l'autoroute à une voie urbaine pas spécialement aménagée - que de la pollution ou de la dévalorisation d'un quartier historique. La solution l'était moins.

Les trois candidats présélectionnés devaient donc intégrer les contraintes suivantes : faire reculer l'A7 tout en assurant une bonne fluidité de la circulation ; concilier entrée de ville et usager des quartiers ; tisser du lien entre les quartiers déchirés par les infrastructures de l'A7 ; ouvrir les nouveaux boulevards aux cheminements et aux échanges ; afficher le dynamisme économique de la métropole marseillaise.

L'idée de l'équipe SEURA est que les automobilistes puissent quitter l'autoroute et prendre la direction qu'ils souhaitent dans Marseille avant même d'arriver au goulot d'étranglement que constitue la Porte d'Aix. Ces nouveaux boulevards urbains seront plantés d'arbres et, pour certains, élevés au-dessus du plan des rues. Le carrefour lui-même s'ouvrira sur une vaste esplanade en 39 marches monumentales surplombées par Notre-Dame de la Garde.

Cet escalier aura la fonction d'une avenue, bordée d'écoles, de commerces, d'établissement publics, etc. et surtout ouvrant des perspectives sur les différents quartiers de Marseille.

Les travaux sont prévus pour débuter en 2006.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER