• Accueil
  •  > 
  • Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?

© Cyberarchi 2019

Le premier projet de 'maisons à 100.000 euros' - 28 logements en bande - verra le jour à Epinay-sur-Seine (93) avec un chantier qui doit démarrer en janvier 2007. Ce projet est signé d'un tout jeune architecte de 26 ans, Louis Téqui. "Compromission", grinceront les grincheux. Voire.

 
 
A+
 
a-
 

De fait, le dispositif des maisons à 100.000 euros est décrié par les instances ordinales des architectes. Louis Téqui y voit lui "une occasion nouvelle pour les architectes de réinvestir le champ de la maison individuelle". "Il serait dommage de laisser s'échapper cette opportunité par dogmatisme ou par snobisme", dit-il. "Les constructeurs de Maisons Individuelles et autres Maîtres d'oeuvre sont déjà dans les starting-blocks ; ils n'ont cure des postures 'éthiques', apanage d'une certaine génération d'architecte, et ne poussent pas de cris d'orfraies à l'évocation de l'accession à la propriété", poursuit-il. Son projet est, selon lui, "l'illustration des possibilités architecturales et urbaines offertes par ce dispositif". Il note d'ailleurs que le carcan normatif y est beaucoup moins contraignant que dans le logement social 'habituel'.

Terralia a en revanche été séduite par l'inventivité du jeune homme et, dans le cadre de l'opération d'Epinay, l'invite, avec trois autres architectes, à participer au concours de 28 logements. Hervé Chevreau, le maire UDF, tient à cette opération pour laquelle il offre le foncier tout en mettant en place une série de mesures anti-spéculatives. Il est séduit à son tour par la volonté du jeune architecte que la voirie soit publique : "on ne fait pas un lotissement mais un quartier de ville qui s'inscrit dans une histoire, une continuité urbaine et spatiale", argumente Louis Téqui, lequel gagne le concours, discute et accepte des compromis mais sans mettre sous le boisseau son "ambition architecturale". Le projet est complexe et, en vrai, seul un jeune architecte qui démarre peut s'y consacrer avec autant d'ardeur : "mon investissement et mon temps ne son pas facturés", dit-il en souriant.

Christophe Leray

Le projet urbain

Le projet des 28 maisons à 100.000€ est implanté sur une parcelle sise 101/109 route de saint Leu à Epinay sur Seine. En limite du territoire communal d'Epinay, le terrain jouxte Villetaneuse.

Situé aux franges du quartier résidentiel Blumenthal, le long d'un ensemble d'entrepôts et derrière un collège récemment reconstruit, le site appartient à la zone urbaine UD correspondant à des petits immeubles. La typologie adoptée pour les logements, des habitations individuelles groupées en bande, assure une transition urbaine entre l'environnement existant de maisons individuelles jumelées, les tours de logement proches et les petits collectifs à venir sur les parcelles adossées à la route de saint Leu.

Afin de favoriser l'inscription du quartier dans la ville, le projet prolonge la structure urbaine du quartier Blumenthal. Anticipant la construction de logements et d'équipements sur la parcelle des ateliers mitoyens, la rue desservant le site depuis la route de St Leu pourra être partagée avec les futurs immeubles voisins. Cette disposition permettra une économie de voirie et ouvrira le quartier sur son environnement.

Une réflexion conjointe entre la commune d'Epinay sur Seine, le maître d'ouvrage et l'architecte a conduit à décider de rendre publique les voiries créées pour la desserte des maisons situées en coeur de parcelle. En effet, le caractère publique de la voirie garantit une meilleure intégration du projet dans la ville, une normalisation de son statut, et évite le risque d'enfermement lié aux voies privées (ghettoïsation ou bunkerisation...)

Le choix d'une typologie de maisons en bande s'explique par la volonté de créer de véritables "façades urbaine" structurantes pour la ville. La maison en bande présente aussi l'avantage d'être source d'économie en minimisant les pertes énergétiques par les façades en contact avec l'extérieur.

Le stationnement résidentiel est intégré sur les parcelles des maisons, entre la rue et la façade de la maison. La situation des maisons entre cour et jardin définit des espaces extérieurs aux attributions complémentaires : le jardin de devant comme lieu de stationnement, espace de transition entre la rue et l'intérieur des maisons, il protège les logements des nuisances de la rue ; le jardin de derrière comme lieu de détente protégé pour la famille.

Au delà du stationnement résidentiel, 14 places de parking sont prévues sur la voirie pour les visiteurs. La voirie intègre aussi un bassin de rétention paysager implanté entre le pignon de l'alignement de fond de parcelle et la façade des entrepôts mitoyens. Prévu pour décharger le réseau public d'évacuation des eaux pluviales en cas de pluie exceptionnelle, le bassin est normalement hors d'eau et peut être utilisé comme terrain de jeu.

Le projet architectural

La liste suivante énumère les techniques et matériaux retenus pour le projet des 28 maisons à 100.000 € à Epinay sur Seine :
1- Murs de parpaings en aggloméré de ciment ou de briques creuses épaisses type monomur.
2- Enduit "taloché fin" gris taupe et blanc cassé en revêtement extérieur.
3- Planchers en dalles pleines en béton armé ou des préfabriqués poutrelles hourdis formeront la structure des planchers.
4- Charpente traditionnelle et Couverture tuile couleur ardoisée, tuile à emboîtement légèrement galbée.

L'utilisation de deux couleurs d'enduit en façade n'est pas le fruit du hasard, la couleur gris taupe a été retenue pour les murs en contact avec le sol et les parties de façade en retrait (faille sur rue, balcon sur jardin) ; tandis que le blanc cassé marquera les volumes saillants et/ou aériens. Les contrastes ou ruptures de volumétrie sont accentués par la bichromie des enduits ; l'expression contenue des couleurs et des volumes garantit une plus grande cohérence architecturale et une meilleure capacité d'appropriation par des acquéreurs divers.

La maison repose sur un principe architectural et constructif de demi niveaux à la hauteur variable. La cuisine et l'entrée se trouvent ainsi de plain pied avec la rue tandis que le séjour ouvert est surélevé de 3 marches. Ces différences de niveaux autorisent une hauteur sous plafond de 3.04m dans le séjour, tandis qu'entrée et cuisine bénéficient d'une hauteur de 2.35 m. Dans les chambres, la hauteur est de 2.50 m minimum. Chaque pièce trouve ainsi une spécificité exprimée par son volume.
Ce sont donc les hauteurs sous plafond qui marquent et caractérisent les pièces à vivre. Elles permettent de différencier des espaces sans pour autant les séparer. Les cloisons ne sont utilisées que pour les chambres et les salles d'eau.

La cuisine est ouverte sur le séjour et englobe un coin repas. Ce n'est plus seulement un espace de service mais une pièce centrale où se déroulent de nombreux événements de la vie quotidienne; il s'agit de retrouver le sens du "foyer" multiséculaire.

Afin de remédier aux surfaces imposées par l'économie de la maison, le plan est largement ouvert et les sources de lumières sont multiples. C'est le vide qui construit la maison. L'espace est dilaté, et la lumière du jour provient de plusieurs sources aux orientations différentes et participe à l'ambiance aérée et joyeuse de la maison. La lumière changeante, le vide, les différences de niveaux et la fluidité lui octroient une image contemporaine.

Louis Téqui

Consulter également notre album-photo '28 'maisons à 100.000 euros' à Epinay-sur-Seine (93)'

Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Maison d'architecte à 100.000 euros ou 'maison à 100.000 euros' d'architecte ?
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER