Mais que se passe-t-il à l’ESA ?

Cela dure depuis le 13 avril 2015, un simple mécontentement ? Le terme est réducteur, plutôt une grande colère suivie d’un cri d’alarme de la part des étudiants de l’école spéciale d’architecture (ESA) de Paris dont le nombre est en constante baisse depuis plus d’un an. L’une de leur exigence reste la démission de la direction. Une saga qui fait vibrer le landernau de l’architecture.

  • Twitter
  • Facebook
  • Google Plus
  • Viadeo
  • Linkedin
  • Pinterest