• Accueil
  •  > 
  • Livres : reflets de la compréhension des architectes
Rejoignez Cyberarchi : 

Livres : reflets de la compréhension des architectes

© Cyberarchi 2020

A découvrir cette quinzaine, des Portraits d'architectes signés Claude Parent, un reflet de la compréhension du monde au travers de L'architecture de l'Afrique de l'Ouest, et un petit ouvrage étonnant évoquant La "mort" de Jean Prouvé.

 
 
A+
 
a-
 

Portraits (impressionnistes et véridiques) d'architectes (1)

1950 - 2000. Cinquante années de pratique, cinquante années de fréquentations d'un milieu professionnel disparate, contradictoire, passionné et passionnel mais toujours surprenant, celui des architectes. Puiser dans ce vivier, y prélever quelques échantillons caractéristiques et les livrer à cru au lecteur, peut être considéré comme éclairant pour l'architecte. Certes il ne s'agit là que de spécimens, mais ils ont l'avantage d'être saisis sur le vif dans leur vécu quotidien, en une sorte d'instantanéité photographique. Il reste qu'à la lumière rouge, dans le bain du révélateur, se distingue un peu de la conscience profonde de chacun.

"Ces portraits brossés sous une impulsion irrésistible sont ceux d'amis ou de compagnons dont j'ai pu partager l'intimité à un moment bref ou sur une longue durée de ma quête architecturale. Ils dévoilent la force et les faiblesses de chacun comme une suite d'instantanés. Beaucoup d'oubliés sont sur liste d'attente comme dans les avions. Si vous jugez que ces caricatures éclairent le débat architectural, le temps de me réapprovisionner ce livre aura une suite, car si les architectes ne sont pas immortels rien n'interdit de faire parler les morts". (Claude parent).

Habiter un monde : architecture de l'Afrique de l'Ouest (2)

«Ce n'est pas toujours par manque de briques qu'on rencontre plus souvent des petits murs». (proverbe soninké). L'architecture traditionnelle de l'Afrique de l'Ouest est avant tout le reflet de la compréhension du monde. Chaque maison n'existe que par une ensemble de relations avec des divinités et avec la nature, c'est un élément vivant qui se révèle être à la fois un outil, une oeuvre d'art et un lieu spirituel, un lieu dans lequel, avec lequel, et grâce auquel on vit. Si habiter un monde propose dans un premier temps une approche culturel et symbolique de cette architecture, une seconde partie s'étend sur l'aspect architectural et technique, classifiant ces habitations par type de toit. Des terrasses des Dogons ou des Toucouleurs au toit en chaume des Peuls, ce sont au total neuf types d'habitats qui sont étudiés. Plus de 200 illustrations (dessins, schémas), photographies et maquettes, émaillées d'une quarantaines de proverbes africains rendent parfaitement compréhensibles la beauté et la complexité de cette architecture. Habiter un monde s'adresse autant à des spécialistes qu'à tous les amoureux de l'Afrique.

Jean-Paul Bourdier est architecte, peintre, photographe et directeur artistique pour le cinéma ; Il a publié aux Etats-Unis plusieurs articles et ouvrages sur l'architecture vernaculaire africaine, notamment : African Spaces : Design for living in Upper-Volta et Drawn from African Dwellings. Photographe, artiste de Land art et de Body art, son oeuvre a fait l'objet de plusieurs expositions et a obtenu de nombreux prix ; Il enseigne l'architecture et la photographie à l'Université de Berkeley, en Californie.

Trinh T. Minh-ha est cinéaste, poète, écrivain et compositeur. Elle a réalisé de nombreux films dont Naked Spaces - Living is Round et Night Passage et des documentaires. Elle a également publié Woman Native Other et The Digital Film Event. Elle enseigne les théories féministes et post-coloniales à l'Université de Berkeley, en Californie.

Ensemble, ils réalisent un projet d'installation, l'Autre Marche, sur la rampe du futur musée du Quai Branly qui doit ouvrir à Paris en juin 2006.

La mort de Jean Prouvé (3)

Jean Prouvé s'est toujours dit "mort" en 1952, année où il fut chassé de l'usine qu'il avait créée à Maxéville-lès-Nancy. L'auteur a retracé les circonstances de cette rupture et défini les structures au sein desquelles il a travaillé dans les années qui ont suivi jusqu'en 1968, année de son installation comme ingénieur-conseil, rue des Blancs-Manteaux à Paris. Période d'autant plus cruciale que, bien qu'amputé de son usine, Prouvé réalise ses chefs d'oeuvre, le pavillon du Centenaire de l'aluminium, la maison de l'abbé Pierre, la buvette d'Évian, les écoles de Villejuif, les façades du Cnit, Alpexpo à Grenoble...

(1) Portraits (impressionnistes et véridiques) d'architectes. Editions Norma ; Format : 13 x 21cm ; 176 pages, Couverture : souple ; illustrations en noir et blanc. Prix : 25,00 euros.
(2) Habiter un monde : architecture de l'Afrique de l'Ouest. Editions Alternatives ; Format : 23 x 25cm ; 192 pages, Couverture : Broché ; illustrations en couleur. Prix : 39,00 euros.
(3) La mort de Jean Prouvé. Editions Du Linteau ; Format : 11 x 17,5cm ; 60 pages, Couverture : Broché ; illustrations en noir et blanc. Prix : 10,00 euros.

Livres : reflets de la compréhension des architectes
Livres : reflets de la compréhension des architectes
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER