• Accueil
  •  > 
  • Livres : Odile Decq, De la Gare à la Ville et la poésie de l'architecture de Coste-Orbach
Rejoignez Cyberarchi : 

Livres : Odile Decq, De la Gare à la Ville et la poésie de l'architecture de Coste-Orbach

© Cyberarchi 2019

Odile Decq ou la découverte de l'univers particulier cette étonnante architecte ; De la Gare à la Ville ou les présentations des projets d'AREP, bureau d'étude filiale de la SNCF ; A la Poésie de l'Architecture ou la présence de la poésie dans l'architecture, selon Coste-Orbach, architectes urbanistes. Livraison éclectique.

 
 
A+
 
a-
 

Odile Decq (1)

Le livre 'Odile Decq' (éditions Architecture and Journalism), n'est pas une monographie de plus mais une oeuvre totalement originale, une création tant dans la forme - maquette, couverture, papier, couleurs, typo...- que sur le fond - jeu de miroirs, de dévoilement, d'aveux...

En trois actes, l'être, le faire, le festin, se dévoile l'univers très personnel d'Odile Decq, femme et architecte, femme architecte, univers intime qui donne naissance à l'oeuvre. C'est ce lien particulier entre l'oeuvre et l'être qu'a voulu explorer Odile Decq à travers les trois chapitres de l'ouvrage.

Ce livre arrive à point nommé au moment où Odile Decq met en place le projet pédagogique sur lequel elle a été élue en avril dernier comme directeur de l'Ecole Spéciale d'architecture (lire à ce sujet notre article 'Odile Decq prend la direction de l'Ecole Supérieure d'Architecture', publié en septembre 2007).

A recommander à tous les étudiants, aux architectes, et aux curieux.

Edition trilingue en anglais, chinois et français

De la Gare à la Ville (2)

Au cours des dix dernières années, l'univers architectural du chemin de fer, longtemps laissé en l'état, s'est dépoussiéré et modernisé sous l'impulsion artistique de l'architecte Jean-Marie Dutilleul au sein de l'AREP, bureau d'études filiale de la SNCF.

Les gares se sont adaptées à l'arrivée des trains à grande vitesse, de l'Eurostar, du Thalys, de l'ICE... Elles accueillent de nouveaux services aux usagers, des commerces, des espaces conviviaux. Chacun peut mesurer la qualité des aménagements réalisés ou en cours dans les gares de Paris-Nord, Versailles-Chantiers, Montpellier, Saint-Etienne, Marseille Saint Charles, Strasbourg, Valence, Mans, Angers... De nouvelles stations apparaissent et structurent les paysages ruraux et urbains à l'exemple de celle de Perpignan, de la Rochelle ou encore d'Avignon qui s'inscrit magnifiquement dans le site de la Durance.

Le savoir-faire français en la matière est désormais reconnu internationalement et l'AREP s'est vue confié la construction de la gare sud de Shanghai qui évoque le cercle céleste, celle de Pékin Xizhimen avec ses trois tours en ogive de 100 mètres de hauteur, celle de Porta Susa à Turin, grande chenille vitrée en cours de construction...

Les interventions de l'AREP sur les gares existantes sont toujours faites dans un esprit patrimonial et les gares nouvelles visent autant à s'intégrer dans les sites qu'à offrir de nouvelles perspectives et affirmer la symbolique du mouvement.

Marcel Bajard, qui assume la direction du livre, est architecte urbaniste et consultant à l'AREP.

A la poésie de l'architecture (3)

Le co-auteur de ce livre n'est autre que David Orbach, l'un de nos chroniqueurs. Lire ses articles :
- Les aéroports de Paris ne décollent pas ! (publié en octobre 2007) ;
- L'architecture en son palais, c'est à la Cité (publié en septembre 2006) ;
- La Ferté-Vidame. Exposition de designers : solitude et rencontre (publié en juin 2007) ;
- L'énergie des maquettes de F. Gehry pour la fondation Louis Vuitton (publié en mars 2007) ;
- Pourquoi ne pas perdre son temps à essayer de devenir NAJA (publié en novembre 2006) ;
- TRANSPARENCES Beautés d'architecture de Dirk Jan Postel (publié en octobre 2006) ;
- Sydney Pollack filme l'architecte Frank Gehry ? C'est excellent (publié en septembre 2006).

Amis lecteurs prenez garde! Ce livre-manifeste traite de la poésie dans l'architecture. La poésie quelle horreur. Dès que l'on aborde la question, le ricanement issu du fond de nos cours de récréation remonte bientôt : "amis poètes, bonjour" Tout est dit.

Et pourtant quelque chose vient de vraiment changer : c'est ce que nous vous invitons à découvrir. Il nous faut pour cela quitter le clapotis de nos habituelles conversations de mouettes rieuses, fermer nos oreilles comme des écoutilles et nous enfoncer pour une fois dans la profondeur des choses. Attention, tout y est plus beau mais il y fait froid et noir. Il va falloir s'habituer à regarder autrement que par les yeux. Êtes-vous d'accord? Plongeons.

(1) Odile Decq, Collectif ; Editeur : A & J International ; Format : 30cmx 23cm ; 350 pages ; Prix : 45 euros.

(2) De la Gare à la Ville de Marcel Bajard et François Lamarre ; Editeur : AAM (Archives d'Architecture Moderne) ; Format : 24cmx28 cm ; 176 pages ; Prix : 29,00 euros.

(3) A la poésie de l'architecture d'Isabelle Coste et David Orbach ; Editeur : Coste-Orbach ; 148 pages ; Broché ; Prix : 18,00 euros.

Livres : Odile Decq, De la Gare à la Ville et la poésie de l'architecture de Coste-Orbach
Livres : Odile Decq, De la Gare à la Ville et la poésie de l'architecture de Coste-Orbach
Livres : Odile Decq, De la Gare à la Ville et la poésie de l'architecture de Coste-Orbach
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER