• Accueil
  •  > 
  • Livres : La modernité des classiques du XX siècle ou la félicité des groupes industriels ?
Rejoignez Cyberarchi : 

Livres : La modernité des classiques du XX siècle ou la félicité des groupes industriels ?

© Cyberarchi 2019

"Architecture moderne" ? Le terme est ambigu. Alan Colquhoun dans l'ouvrage éponyme sonde les motivations complexes à l'origine de la modernité quand Jacques Ferrier, avec Making of Phare & Hypergreen towers et Gérard Chamayou dit Félix avec l'Esthétique des mathématiques en offrent deux superbes illustrations.

 
 
A+
 
a-
 

Making of Phare & Hypergreen towers (1)
Jacques Ferrier architectures

Ce livre présente l'élaboration de deux projets de l'Agence Jacques Ferrier Architecte pour un gratte-ciel environnemental d'une nouvelle génération. Le premier projet est un bâtiment prototype, concept exploratoire d'une recherche menée en partenariat avec le groupe Lafarge, le deuxième une proposition concrète dans le cadre de la consultation internationale pour la tour Phare, gratte-ciel de 300 mètres à Paris-La Défense.

Voici ce qu'écrit Jacques Ferrier :
"Le projet Hypergreen est une proposition d'un gratte-ciel "environnemental" utilisant les développements les plus avancés en matière de structure béton. Ce projet n'est pas une forme figée, qui conduirait à la répétition de ce qui serait un produit, mais une nouvelle façon de concevoir et de construire une tour. Cette approche de la conception, si elle s'appuie sur des invariants, n'en reste pas moins ouverte sur la prise en compte de conditions locales telles que le climat et le site et des paramètres spécifiques comme le programme et la hauteur.

Les invariants sont l'orientation de la tour en fonction de l'ensoleillement, la double peau climatique, l'optimisation de la structure béton, et la mise en oeuvre à l'échelle d'une tour des thèmes de développement durable déjà explorés lors de notre précédente recherche sur "Concept Office". L'orientation de la tour consiste à concevoir les façades et l'organisation intérieure des espaces en fonction du climat. C'est une économie d'énergie significative (environ 30% par rapport à une tour classique), un excellent confort thermique et visuel pour les utilisateurs et une image complètement nouvelle du gratte-ciel.

Le projet Hypergreen atteint une autonomie énergétique de 50% à 70% en puisant dans les dispositifs disponibles en matière d'économie d'énergie, de production d'énergies gratuites et de recyclage de l'eau. Ces dispositifs sont inclus dans le projet de façon à ce qu'ils deviennent des éléments indissociables de l'usage et de l'architecture. A cela s'ajoute deux axes de réflexion qui sont la prise en compte des nouveaux modes d'habiter et de travailler, et l'interrelation entre la tour et la vie de la cité. Ces deux derniers points conduisent à imaginer une tour multifonctionnelle et un espace collectif riche et inédit à l'intérieur du bâtiment, espace partagé, ouvert sur la ville, et qui fait le lien entre les divers programmes et activités contenus dans la tour.

Cet espace collectif se développe verticalement, du soubassement aux derniers étages, il inclue les circulations, les halls, les jardins suspendus, les espaces de réunion et de détente, etc., de façon à proposer une imbrication interactive et stimulante entre activités publiques et privées partout à l'intérieur du bâtiment".

L'architecture moderne (2)

Le terme "architecture moderne" est ambigu. On peut le comprendre comme se référant à tous les édifices de la période contemporaine sans tenir compte de l'idéologie qui les détermine ou comme définissant plus spécificiquement une architecture consciente de sa propre modernité et luttant pour le changement. C'est dans ce dernier sens que le terme est généralement défini dans les ouvrages d'histoire de l'architecture contemporaine et cet ouvrage se conforme à cette tradition.

Depuis sa première édition en langue anglaise, en 2002, L'Architecture moderne d'Alan Colquhoun a été traduit en plusieurs langues. Le lecteur francophone peut enfin découvrir cet ouvrage qui fait déjà partie des textes majeurs sur l'histoire de l'architecture du XXe siècle.

Alan Colquhoun sonde ici les motivations complexes à l'origine de la modernité dont il évalue les réussites et les échecs. Il réexamine le travail des principaux architectes de la période - Frank Lloyd Wright, Adolf Loos, Le Corbusier, Mies van der Rohe...- fournissant au lecteur un nouvel éclairage sur leur rôle de maîtres reconnus.

Il explore l'évolution du mouvement moderne, de l'Art nouveau des années 1890 aux mégastructures des années 1960. Il révèle les exigences souvent contradictoires entre forme, fonction, engagement social, modernité et tradition.

Félix ou l'esthétique des mathématiques (3)

Si le nom de Félix est peu connu, il en va tout autrement de l'une de ses réalisations phares : "La sphère miroir de la Géode". Ce bâtiment emblématique de la Villette, à la fois fruit de la plus haute technicité et porteur d'une réelle magie urbaine, est parfaitement représentatif de la personnalité duale d'un créateur qui se voit lui-même comme un ingénieur-artiste.

Il est peu d'exemples dans l'histoire d'une telle interconnexion entre sciences et art. Le catalogue raisonné présenté ici permet de rendre compte de la créativité tous azimuts d'un artiste qui s'est illustré depuis plus de quarante ans aussi bien dans des grandes réalisations comme la Géode, les Voûtes Islamiques de l'Aéroport de Bagdad... que dans des décors pour la télévision, des installations artistiques en extérieur, des lampes, des bijoux et, bien sûr, des sculptures.

Une vision très complète d'un artiste qui a notamment choisi de signer ses oeuvres Félix pour affirmer haut et fort son goût pour le bonheur.


(1) Making of Phare & Hypergreen towers, de Jacques Ferrier, avec des interventions de : Jean Marc Weill (ADC Structure), Michel Hoessler (Agence Ter), Klaus Daniels (HL Technik), Alain Bornarel (TRIBU), Jacques Lukasik (Lafarge), Dominique Duchemin (Artefactory) ; Editeur : Ante Prima, AAM ; Format : 16,5 cm x 24 cm ; 128 pages ; Illustrations couleurs à profusion (plus plans, croquis, etc.) ; Bilingue anglais/français ; Prix : 15,00 euros.

(2) L'architecture moderne, de Alan Colquhoun ; Editeur : In Folio ; Format : 16,8 cm x 23,4 cm ; 336 pages ; 150 illustrations couleurs et n/b ; Prix : 30,00 euros.

(3) Félix ou l'esthétique des mathématiques ; Editeur : Editions Alternatives ; Format : 24 cm x 29,5 cm ; 192 pages ; Illustrations couleurs à profusion ; Relié ; Prix : 45,00 euros.

Livres : La modernité des classiques du XX siècle ou la félicité des groupes industriels ?
Livres : La modernité des classiques du XX siècle ou la félicité des groupes industriels ?
Livres : La modernité des classiques du XX siècle ou la félicité des groupes industriels ?
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER