• Accueil
  •  > 
  • Livres : l'architecture en ses palais
Rejoignez Cyberarchi : 

Livres : l'architecture en ses palais

© Cyberarchi 2019

De Albert Laprade, architecte, jardinier, urbaniste, dessinateur, serviteur du patrimoine, dont le nom suffit au titre d'un livre remarquable, au Musée des monuments français, inauguré en septembre dernier en passant par les 20 ans de L'Institut du monde arabe, c'est tout un pan de l'histoire patrimoniale, d'avant-hier à aujourd'hui, représenté en ces trois ouvrages.

 
 
A+
 
a-
 

Albert Laprade (1)

L'oeuvre d'Albert Laprade (1883-1978), bien que considérable, est surtout connue du public par la publication de ses carnets de croquis et par le majestueux palais de la Porte Dorée, ancien musée des Colonies construit pour l'Exposition coloniale de 1931 à Paris. Ce livre retrace son parcours atypique, qui le conduit à travailler d'abord comme collaborateur d'Henri Prost dans un Maroc dominé par la figure de Lyautey, puis pour la clientèle fortunée et souvent extravagante du premier quart du XXe siècle en France, avant d'acquérir une vraie notoriété en tant que créateur de jardins modernes à l'Exposition des arts décoratifs de Paris en 1925. Viendront ensuite les grands projets industriels et monumentaux de la maturité : usines, barrages, centrales électriques, siège de journal, ambassade, pavillons d'exposition...

Après la Seconde Guerre mondiale, Laprade prend acte du changement qualitatif qui s'opère dans le monde de la construction ; il illustre et défend à travers des milliers de dessins le patrimoine non monumental, celui des rues et des espaces publics, celui qui confère du caractère à un village, à une ville. Il laisse de nombreux écrits en faveur de l'éthique professionnelle, du rapprochement des architectes et des ingénieurs, de la prise en compte des aspirations du public... Ce récit thématique, qui fait découvrir les épisodes d'une vie de travail foisonnante et éclectique, croise, pour le plaisir du connaisseur comme du simple curieux, l'histoire de l'architecture, de l'urbanisme et des jardins au XXe siècle.

L'Institut du monde arabe (2)

"Simple et complexe à la fois, tel est le message explicite que délivrent les architectes et le bâtiment de l'institut du monde arabe", écrit Dominique Baudis, président de l'Institut du monde arabe à Paris.

Depuis la création de l'Institut du monde arabe, la culture arabe a gagné en France une visibilité et un rayonnement nouveaux. A l'occasion du vingtième anniversaire de son inauguration, l'Institut du monde arabe a souhaité rendre hommage à l'architecture d'un édifice unique en son genre ainsi qu'à ses créateurs. L'Institut du monde arabe appartient désormais au patrimoine de la modernité architecturale. Visité par un million de personnes environ chaque année, le lieu exerce un charme puissant. Ce livre propose les plus belles photographies prises à l'IMA, accompagnées de textes qui permettent de pénétrer dans les arcanes de cet extraordinaire bâtiment.

Les architectes de l'Institut du monde arabe sont Jean Nouvel, Architecture-Studio (Martin Robain, Rodo Tisnado, Jean-François Bonne, Jean-François Galmiche), Gilbert Lèzenes et Pierre Soria. A Paris, Jean Nouvel a également conçu le siège de la fondation Cartier, puis le musée du Quai Branly. Après l'IMA, Architecture-Studio a conçu notamment l'ambassade de France à Oman, l'aménagement de la porte ouest de La Mecque, ainsi que le Parlement européen à Strasbourg.

Le musée des monuments français (3)

A Paris, au lendemain de l'exposition universelle de 1878, un musée de Sculpture comparée - le plus grand du monde - investit le palais du Trocadéro. Ce musée, dont Viollet-le-Duc rêvait depuis 1848, ne cessera d'accroître ses collections pendant un demi-siècle. En 1937, dans l'aile Paris du palais Chaillot construit sur le même emplacement, il cède la place au musée des Monuments français dont l'ambition, héritée de la Révolution française, est de proposer une anthologie de l'art national. En 2007, la dernière métamorphose du musée des Monuments français le place au coeur du dispositif de la Cité de l'architecture et du patrimoine, pour en faire l'instrument d'une politique culturelle novatrice, associant mémoire et projet.

Lire également notre article 'L'architecture en son palais, c'est à la Cité' (publié en septembre 2007).

(1) Albert Laprade, de Maurice Culot et Anne Lambrichs - photographies de Dominique Delaunay ; Editeur : Norma, Cité de l'architecture et du patrimoine ; Format : 24cmx31cm ; 400 pages ; Illustrations couleurs et N&B, dessins, croquis, plans ; Relié ; Prix : 85,00 euros.

(2) L'Institut du monde arabe, de Hugo Lacroix ; Editeur : La Différence ; Format : 22cmx30,5cm ; 128 pages ; Illustrations couleurs ; Relié ; Prix : 39,00 euros.

(3) Le musée des monuments français, sous la direction de Léon Pressouyre ; Editeur : Nicolas chaudun et cie ; Format : 24,5cm x33,5cm ; 208 pages ; Illustrations couleurs ; Prix : 49,00 euros.

Livres : l'architecture en ses palais
Livres : l'architecture en ses palais
Livres : l'architecture en ses palais
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER