• Accueil
  •  > 
  • L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
Rejoignez Cyberarchi : 

L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public

Studio Jean-Philippe Nuel / ©Nicolas Matheus : Copyright 2019

Le 4 juin 2019 a eu lieu, à Lyon, l’ouverture officielle de l’hôtel Intercontinental. Une nouvelle destination touristique de luxe mais aussi un patrimoine architectural préservé dans un lieu incontournable ouvert à tous.    

 
 
A+
 
a-
 

C’est l’un des plus grands sites classés de France qui a impliqué un travail colossal où ont œuvré plusieurs équipes. Outre les différentes entreprises et les services de l’état (DRAC), le bijou architectural amarré au bord du Rhône a entamé sa mue grâce à l’intervention de l’équipe de la maîtrise d’œuvre composée des architectes de l’agence AIA, des architectes du patrimoine RL et Associés et l’architecte Jean-Philippe Nuel qui a eu en charge toute l’architecture intérieure.

 

L’Hôtel-Dieu redore son blason

 

Huit siècles durant, l’Hôtel-Dieu a abrité le premier hôpital de la ville, où de nombreux lyonnais sont nés. C’est un lieu qui fait partie de l’histoire. C’est donc en puisant dans cette dernière que Jean-Philippe Nuel a aménagé avec tact la pièce majeure de l’immense chantier. Il s’agit en effet de l’hôtel cinq étoiles, qui abrite aujourd’hui 144 chambres, un centre de convention de 1 325 m², un restaurant, un bar ainsi qu’une charmante terrasse authentique donnant sur une place intérieure végétalisée.

 

Situé en plein centre-ville, l’établissement de luxe constitue en lui-même une merveilleuse source d’inspiration. Après quatre années de travaux l’ancien hôpital qui a fermé définitivement ses portes en 2010, revit aujourd’hui. Avec sa façade colossale de 360 mètres jouxtant le Rhône et son prodigieux dôme de 75 mètres signé Soufflot, l’ensemble s’étend sur un site de 2,2 hectares, grâce à l’intervention des architectes, il est devenu un bar ouvert à tous, constituant le centre névralgique de l’hôtel.

 

Jean-Philippe Nuel, mondialement connu en matière d’aménagements d’hôtels de prestige a composé avec l’existant tout en imaginant un concept à la fois « monacal et précieux ». Précieux par sa présence mais sobre par ses teintes, le mobilier choisi et conçu à l’occasion, témoigne d’une très grande finesse. L’ensemble affiche de l’élégance, il s’agit du « luxe humble », un terme que l’architecte utilise souvent pour ses réalisations. En effet, à l’Hôtel-Dieu, nous sommes loin d’une certaine tendance guidée et approuvée par une poignée de concepteurs voulant être à tout prix dans l’air du temps, mais en présence d’un vocabulaire sobre, résolument contemporain comme la lignée singulière qui met en avant tout le savoir-faire local concernant le choix des délicates soieries lyonnaises de la Maison Verel de Belval qui révèlent l’existant tout en lui procurant une grande grâce. Ailleurs, dans les autres pièces de l’édifice, les travaux des artisans locaux sont également mis à l’honneur, du chanvre brut au fils d’or en passant par les boiseries, tout a été délicatement réinventé pour un résultat subtil où les textures se mâtinent. Un travail tout en discrétion qui résonne à l’unisson.

 

Joindre l’utile à l’agréable

 

Les 104 chambres et 35 suites de l’établissement luxueux sont réparties sur trois étages. Tandis que certaines unités offriront à leurs occupants une belle vue sur le Rhône, les autres jouissent d’une agréable vue sur la colline de Fourvière ou les cours intérieures arborées de l’édifice. Quant à l’unique suite présidentielle, la plus grande de toutes, elle offre une impressionnante vue plongeante à l’intérieur du dôme. Néanmoins, à l’inverse du bar, cet appartement unique sera réservé à un nombre restreint de privilégiés.

 

Le restaurant Épona qui tire son nom de la déesse de la mythologie celtique gauloise, patronne des cavaliers et des voyages, se situe au rez-de-chaussée. L’ensemble, aux teintes épurées,  propose des mets liés à la culture gastronomique lyonnaise, de quoi offrir au visiteur un voyage papillaire inédit.

 

A l’hôtel-Dieu, fidèle à ses principes, Jean-Philippe Nuel, connu par ailleurs par ses réalisations emblématiques comme la Piscine Molitor à Paris, les Cures marines de Trouville ou encore l’Hôtel-Dieu de Marseille, a réalisé un projet qui croise astucieusement le passé et le présent.

 

Sipane Hoh

L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
L’intercontinental Lyon Hôtel-Dieu vient d’ouvrir au public
CYBER