• Accueil
  •  > 
  • LIGHT CIBLES met en lumière un pont novateur en Chine
Rejoignez Cyberarchi : 

LIGHT CIBLES met en lumière un pont novateur en Chine

© Cyberarchi 2020

Après les ponts Marie, de la Tournelle et Charles de Gaulle à Paris, le pont Jacques Gabriel à Blois, le pont de l'université à Lyon, le pont habité de Rohan et les ponts de Singapour, Light Cibles vient de terminer la mise en lumière du pont Fenghua à Tianjin en Chine.

 
 
A+
 
a-
 

Conçu par Marc Mimram avec Alice Dietsch et Laurent Becker (chefs de projets), ce pont se caractérise par une envolée de trois arches métalliques allant jusqu'à 24 mètres de haut, rythmées de "pétales" lumineux.

Le concept assez novateur était de n'installer aucun mât d'éclairage public sur le pont, et d'intégrer les appareils d'éclairage à l'architecture. Ainsi, la route est éclairée par 82 projecteurs lovés dans les jonctions des arches et 96 appareils asymétriques dissimulés dans les rambardes.

L'éclairage architectural quant à lui, est réalisé grâce à 190 projecteurs ponctuels positionnés en pied des pétales. Malgré un chantier difficile, conduit par Rachel Wang Xinqiao chef de projet Light-cibles en Chine, Louis Clair reconnait le professionnalisme de l'installateur Huacai et de son chef de chantier Mr Guo "qui a travaillé avec un soin et une efficacité digne des meilleures entreprises européennes spécialisées en installation d'éclairage urbain".

Louis Clair travaille depuis maintenant trois années en Chine. Il enseigne l'éclairage urbain dans le cadre de l'Université d'Architecture de Tsinghua à Beijing (Pékin) et donne de nombreuses conférences dans beaucoup de villes. Light Cibles travaille actuellement sur le plan lumière de Nanjing West Road à Shanghai et vient d'ouvrir une agence à Tianjin et des bureaux à Shanghai.

LIGHT CIBLES met en lumière un pont novateur en Chine
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER