• Accueil
  •  > 
  • Lettre ouverte de l'UNSFA à Aillagon
Rejoignez Cyberarchi : 

Lettre ouverte de l'UNSFA à Aillagon

Le 22 novembre dernier, l'UNSFA a fait parvenir à Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture, un courrier expliquant la préoccupation du premier syndicat des architectes par rapport aux mesures dérogatoires à la loi MOP et sa volonté, en commun avec la CAPEB, de saisir directement du problème le Premier Ministre. Voici l'intégralité de cette lettre.

 
 
A+
 
a-
 

Dès l'annonce des procédures dérogatoires à la loi MOP et au CMP, envisagées par le Gouvernement pour réaliser des constructions urgentes, l'UNSFA s'est inquiétée de la dérive possible sur la durée et sur d'autres secteurs. Vous avez bien voulu prendre connaissance des courriers que nous avons adressés en juillet au Premier ministre et aux ministres de la Justice et de l'Intérieur.

Nous refusons de traiter de faibles d'esprit les responsables politiques, les hauts fonctionnaires et les professionnels qui ont étudié les procédures de dévolution des travaux et ont inscrit dans les lois les meilleures d'entre elles, celles susceptibles de favoriser la meilleure qualité des constructions publiques, et donc de faire le meilleur usage des deniers publics.

Cela explique que la conception-réalisation ait été encadrée par la loi et réservée à des situations très exceptionnelles.

Ayant constaté une convergence de vue sur ce sujet avec les entreprises, en particulier les petites et moyennes qui souhaitent démontrer leur savoir-faire par un accès direct à la commande, nous avons décidé d'intervenir en commun auprès du Premier ministre.

Je vous prie de trouver ci-joint la lettre que la CAPEB et l'UNSFA lui ont adressée.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.


François PÉLEGRIN
Président

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER