• Accueil
  •  > 
  • Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Rejoignez Cyberarchi : 

Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum

© Cyberarchi 2017

Les tours du Pont de Sèvres semblent a priori banales, encore que... Construites en 1975 afin que l'entrée dans Paris soit 'monumentale' - objectif atteint -, hasard de l'histoire, elles semblent désormais promises à une nouvelle renommée. Explications.

 
 
A+
 
a-
 

«Nous ne voulons pas d'une autre forteresse». Jean-Pierre Fourcade, député-maire de Boulogne-Billancourt, à l'ouest de Paris, n'a pas caché son opinion quand les discussions concernant l'aménagement des derniers terrains laissés vacants par le départ des usines Renault ont débutées au début des années 2000. La réponse des architectes concernés - Daniel Badani et Pierre Vigneron (Pierre Roux-Dorlut est aujourd'hui décédé) - fuse. «C'est un con», dit l'un. «C'est un imbécile», dit l'autre.

Car ni l'un ni l'autre ne sont prêts à renier le Forum, un ensemble de logements monumental, dominés par neuf tours dont la plus haute atteint 100m, et qui depuis 1975 marque l'entrée ouest dans Paris, au débouché du pont de Sèvres. «'Monumental', c'était le but», explique P. Vigneron.

A l'heure où la polémique surgit constamment quant à la pertinence de tours à Paris, les tours du Pont de Sèvres, qui n'ont pas d'autre nom quand on les considère ensembles, restent comme un symbole, n'en déplaise à ses détracteurs, d'une volonté de développement urbain «à taille humaine». Une volonté matérialisée en ce lieu de manière exemplaire malgré les dimensions démesurées de l'ensemble. Car ces tours ne sont que l'une des parties d'un vaste ensemble construit sur plus de dix hectares et elles restent aujourd'hui parfaitement intégrées à cet ensemble.

Ces tours Daniel Badani, qui en 1975 quand elles furent construites dirigeait avec Pierre Roux-Dorlut une agence très en vogue, n'en parle qu'en passant. Alors qu'aujourd'hui les architectes français se désespèrent de pouvoir construire des ouvrages plus hauts que R+7, Badani ne veut parler que du Forum. «Ce ne sont pas les tours qui sont en jeu, c'est la façon de vivre dans le Forum», insiste-il. Avec P. Vigneron et Pierre Roux-Dorlut, ils avaient tiré la même conclusion que la construction des grands ensembles nés dans l'urgence de la reconstruction d'après-guerre était en train de créer une ségrégation des gens inquiétante à moyen et long termes. «Nous tenions à cette idée de foisonnement des populations, ce qu'avait réussi Hausmann», indique P. Vigneron.

Ils ont donc imaginé ce gigantesque forum comprenant, entre autres, 950 logements en accession, 1.200 logements H.L.M. (y compris des logements pour handicapés, et ce dès 1972, date de la création du projet), 10.000 m² de commerces et 68.000 m² de bureaux et locaux commerciaux, l'idée étant donc que les bâtiments 'architecturent' (si l'on ose écrire) l'espace intérieur fait de jardins, de patios, de promenades. Le genre de programme que l'on serait bien en peine de trouver aujourd'hui. Surtout que l'ensemble fut construit en même temps, tours, logements, commerces, etc. De fait, trente ans plus tard, les habitants, qu'ils soient locataires en H.L.M. ou propriétaires «d'appartements bourgeois» (les mots de l'époque), y vivent bien sans jamais avoir le sentiment d'être dans un «grand ensemble» ou une cité. «Dans mon école, les fils de (petits) diplomates côtoient les fils de rmistes», assure le directeur de l'école maternelle sise au coeur du Forum.

Bien. Tant mieux. Mais les tours ? Elles sont pourtant d'une originalité désarmante. En effet, elles sont hexagonales, ce qui est plutôt rare (il y en a une autre à Franckfurt en Allemagne), et en plus elles sont oranges, ce qui est pour le moins inhabituel. Concernant la couleur, Daniel Badani affirme que c'est par hasard. Quant à leur forme hexagonale, c'est simplement, explique-t-il, parce que c'était la conception la plus adaptée au système central de distribution qu'il avait imaginé. C'est-à-dire qu'elles sont construites autour de l'ascenseur dont chaque plateau distribue trois tours à chaque fois, les trois groupes de trois tours étant eux-mêmes reliés entre eux à la base par un espace public qui donne accès vers la rue et le métro d'un côté, à l'intérieur du Forum de l'autre. Tout juste Daniel Badani consent-il à expliquer que cet élément fondateur fut repris plus tard lors de la construction de la tour EDF à la Défense. «Une simple écriture de bureaux», dit-il.

Plus étonnant, en trente ans, ces tours n'ont pas pris beaucoup de rides. Leur entretien est minimal et aucun gros projet de rénovation n'est prévu. Les bureaux sont pleins, occupés notamment par une entreprise américaine de Chicago. «Elles ont été plutôt bien conçues, bien construites, c'est un bon produit», assure Cécile Grasnier, ingénieur et directeur des études à Arcoba qui a réalisé en 1994 une remise aux normes des systèmes de sécurité des tours Chenonceau et Vendôme. «En trente ans, le site n'a pas été modifié, sinon pour le hall d'entrée et les paliers», précise-t-elle. Une résistance à l'usure du temps que bien des tours beaucoup plus modernes peuvent leur envier.

Surtout que ces tours, destinées in fine à l'anonymat et dont les concepteurs ont aujourd'hui plus de 80 ans, vont bientôt connaître une nouvelle jeunesse, voire pourquoi pas, une nouvelle renommée. En effet, elles surplombent l'île Seguin, l'endroit précis où sera construit le futur musée d'art contemporain que François Pinault a commandé à l'architecte Tadao Ando. Ce musée devrait en toute logique devenir l'un des lieux culturels phares de la capitale et un endroit de promenade pour les visiteurs du monde entier. Quelle image en auront ces derniers ? Forteresse ou symbole marquant de l'architecture contemporaine française du XXème siècle ?

«Allez plutôt visiter le Forum, là est la vraie réussite», leur murmureront peut-être les âmes d'architectes qui ont su concilier grands ensembles et humanisme.

Christophe Leray

Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Les tours du Pont de Sèvres, tête de pont du Forum
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER