• Accueil
  •  > 
  • Les architectes vont de se pencher sur les nouveaux enjeux au 46e Congrès National
Rejoignez Cyberarchi : 

Les architectes vont de se pencher sur les nouveaux enjeux au 46e Congrès National

© Cyberarchi 2017

La profession d'architecte est confrontée à une actualité législative contradictoire. D’une part une ordonnance Marchés Publics qui cherche à évincer les architectes et la maîtrise d’œuvre indépendante, de l’autre, une Stratégie Nationale pour l’Architecture, issue du rapport de Patrick BLOCHE, qui abonde le projet de loi « Liberté de création, architecture et patrimoine » et remet l’architecte au cœur de la Société. Dans ce contexte, l’Unsfa réagit et se mobilise, avec l’ensemble de ses syndicats, comme force de proposition lors de son 46e congrès national des architectes à Montpellier.

 

 

 

 

 
 
A+
 
a-
 

- UN CONGRES 2015 ELECTIF :

Après 4 années passées à la présidence de l’Union (Durée statutaire maximale), Marie-Françoise MANIERE terminera son mandat le 31 décembre 2015. Régis CHAUMONT, actuel vice-Président chargé de la vie syndicale se présente à sa succussion.

- UNE NOUVELLE ADHESION :

- Un congrès 2015 qui salue tout spécialement l’arriver de nouveaux adhérents avec l’entrée dans l’Union du Syndicat National des Architectes Contractants Généraux (SNACG).

SNACG qui organisera d’ailleurs différents événements durant le congrès (Rencontre régionale, formation …)

QU’EST-CE QUE LE CONGRES ?

Le Congrès, c’est avant tout la réunion d’architectes de tous horizons, de tout âge, exerçant dans des agences de toute taille, avec des carnets de commande et des revenus de tous niveaux.

Des architectes qui sont là pour échanger, faire le point, apprendre, découvrir, parler de leurs expériences, leurs contraintes, leurs réussites et leurs projets et aussi pour faire la fête.

Le congrès de Montpellier, ce sera 3 journées uniques dans l’année, organisées par des architectes pour des architectes.

Le congrès est la seule manifestation annuelle d’architectes d’envergure qui permette la rencontre des architectes, des industriels, des élus, et plus largement de tous les acteurs de l’acte de bâtir.

Il est ouvert à tous les architectes.Cet événement est la grande occasion de renforcer leurs compétences, de mieux s’armer pour résister à la crise économique, de traduire en mots et en actes ce qu'est la qualité architecturale et le rôle primordial des architectes.

Un congrès d'architectes, c'est de vraies questions et des réponses de qualité. Les architectes en repartent avec un nouveau regard sur leur travail, un regard large et qui voit loin.

Ils ne profitent pas du moment, ils le partagent.

Mais surtout ce congrès sera l’occasion de rappeler que l’architecte garde toute sa place pour une définition d’un cadre de vie de qualité qui ne saurait se contenter de réponses techniques.

THEMES ABORDES

L’édition 2015 sera l’occasion pour les architectes de se pencher sur les NOUVEAUX ENJEUX auxquels la profession est appelée à répondre :

Le PREMIER ENJEU est peut‐être de remettre « L’USAGE AU CŒUR DU PROJET », sujet abordé dans la table ronde dédiée du jeudi 29 octobre après‐midi, mais aussi de remettre l’usager au centre des préoccupations, cela sera rappelé lors de la remise du 15° Prix du Projet Citoyen, le jeudi 29 octobre au soir.

- Les ENJEUX DE L’ADAPTATION À DE NOUVEAUX TYPES DE MAITRISE D’OUVRAGE.
Ce sujet sera abordé dans l’Atelier « Habitat participatif ».

- Les ENJEUX DE LA RECONQUÊTE DES MARCHÉS,

L’Atelier « Architecte du quotidien » sera l’occasion d’aborder le sujet du marché du particulier, marginal pour les architectes français, mais qui pourtant constitue plus de la moitié de l’activité de leurs confrères européens.

L’Atelier « Offre globale » abordera lui l’offre commune d’ingénierie et d’entreprise.

- Les ENJEUX DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE et en particulier de la rénovation énergétique, auxquels les architectes doivent répondre non pas à travers une simple réponse performantielle en matière d’économie d’énergie mais bien à travers une réponse globale prenant en compte l’ensemble des composantes techniques et environnementales d’un bâtiment, ainsi que sa qualité d’usage et sa qualité patrimoniale.

Le sujet sera abordé dans les ateliers « Rénovation globale » et « La transition énergétique, vecteur de progrès du cadre bâti ».

- Les ENJEUX DE L’ATTRACTIVITÉ PROFESSIONNELLE DES AGENCES
qui sont essentiels si les architectes souhaitent conserver leurs salariés et développer leurs compétences. Le sujet sera abordé dans l’atelier « Nouvelle réglementation sociale ».

- Les ENJEUX DE L’ÉVOLUTION DES OUTILS DE PRODUCTION.
Le sujet sera abordé à travers deux ateliers sur le BIM.

Le premier plus politique s’attachera à définir les conséquences de l’obligation de « La maquette numérique » dans les futurs marchés publics et les attentes des maîtres d’ouvrage dans les marchés privés. Il cherchera également à lever les ambiguïtés sur les acteurs en charge de l’outil et sur la propriété intellectuelle et l’exploitation ultérieure de la maquette.

Le second atelier, plus technique, « Architectes, industriels, nouveaux enjeux : la bibliothèque intelligente » présentera les outils proposés par les industriels en matière de bibliothèques numériques. Ce sujet sera aussi abordé à travers des ateliers thématiques organisés par des partenaires des architectes comme la MAF et ALL PLAN France.

- Les ENJEUX DE L’ÉVOLUTION DES RÉPONSES TECHNIQUES,
que les congressistes auront l’occasion d’aborder à travers des conférences et en échangeant avec les exposants sur la cinquantaine de stands présents sur le salon durant le congrès.

- Les ENJEUX DES NOUVEAUX MODES D’ORGANISATION DES AGENCES D’ARCHITECTURE,
qui seront abordés dans la conférence débat du vendredi après‐midi démontreront que de nouveaux types d’organisations peuvent être vecteurs de créativité et de nouvelles réponses architecturales.

INTERVENANTS PHARES :

Le vendredi 30 octobre, François FONTES et Jean NOUVEL (sous réserve) interviendront lors de la grande conférence du congrès. Le parcours de ces deux architectes et leurs prises de position, notamment sur les contrats globaux, promettent un débat riche et constructif.

 

LIEU : Organisé par l’UNSFA avec l’Union Syndicale des Architectes du Languedoc Roussillon (USALR) le congrès se déroulera les 29 et 30 octobre au Corum, au Palais des congrès de Montpellier ets’achèvera par de très intéressantes visitesarchitecturales le 31 octobre et 1er novembre.

Les architectes vont de se pencher sur les nouveaux enjeux au 46e Congrès National
Mot clefs
Catégories
CYBER