• Accueil
  •  > 
  • L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
Rejoignez Cyberarchi : 

L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin

© Luc Boegly : Copyright 2019

 

Dans un environnement composé de grandes signatures comme Jacques Kalisz et Andrault et Parat, l’école de musique d’Elancourt réalisée en 1974 par Martine et Philippe Deslandes, entame aujourd’hui, sa nouvelle histoire grâce à la remarquable intervention d’OPUS 5 Architectes.

 
 
A+
 
a-
 

Située au sein du premier quartier né dans le cadre de l’aménagement de Saint-Quentin-en-Yvelines,  l’école de musique signée OPUS 5 prend la place de l’ancien centre oecuménique que les architectes Martine et Philippe Deslandes avaient réalisé en brique.

 

La brique comme un lego

 

C’est avant tout une réhabilitation lourde mais aussi une réalisation à part entière dans un contexte atypique que les architectes de l’agence OPUS 5 ont mené avec brio. Dès le départ, les contraintes étaient nombreuses, il fallait garder le gabarit de l’ancienne construction tout en réalisant les travaux nécessaires pour la mise en sécurité et aux normes sans oublier les diverses exigences dont l’acoustique de l’école de musique. C’est pourquoi, le travail a été complexe. A la fois minutieux et méticuleux, les architectes ont su tirer profit de l’esprit de l’ancien sans tomber dans du pastiche. La nouvelle réalisation reprend les mêmes codes utilisés aux alentours mais elle les décline dans un langage architectural des plus élégants. 

Le but était de doter la ville d’une école de musique mais il fallait avant tout démolir partiellement les dalles anciennes de couverture en béton armé pour les remplacer par une structure mixte en métal et en bois. De même, pour marquer l’entrée principale de la place de la Foi, les architectes ont préféré réaliser un ouvrage à ossature métallique qui sort en porte à faux sur l’entrée de l’édifice. Ces interventions étaient nécessaires pour pouvoir affiner ensuite le reste qui consistait à ramener une grande luminosité à l’intérieur de bâtiment et lui procurer un habillage qui le caractérise.

Vu l’âge des constructions de la ville d’Élancourt, les deux matériaux marquants sont le béton et la brique. C’est en jonglant avec une grande dextérité que les architectes ont manipulé ces deux matières pour en faire un équipement culturel qui se repère aisément au sein du quartier, mais qui surtout facilite l’adaptation à la nouvelle activité, une école de musique, censée devenir à la fois un lieu de vie, de rencontre, de culture et de convivialité. 

L’édifice construit  dans l’esprit de l’architecture post 68 était, malgré tout,  modulable, transformable et même utilisable pour d’autres fonctions, d’où la facilité de sa transformation sans gêner l’aspect du quartier. Le choix de rhabiller entièrement les façades en briques neuves en continuité, sans rupture, en traitant les parois en « moucharabieh » au-devant les fenêtres grâce aux briques ventilées, confère à l’édifice un certain dynamisme tout en apportant aux utilisateurs des lieux l’intimité nécessaire pour leurs activités. A noter que les briques ont été moulées à la main et posées à joints vifs. Un travail de longue haleine qui a donné un résultat visuel très appréciable.

 

Lumière, bois et sérénité

 

A l’intérieur de l’édifice, les architectes ont opté pour un éclairage naturel qui a été amélioré par la mise en place de puits de lumière. Ces derniers, diffusent un éclairage zénithal doux et équilibré qui, en complément de celui des moucharabiehs, assure une grande luminosité à l’ensemble. Un petit coup de cœur pour l’accueil traversant avec son grand puits de lumière zénithale qui fait un doux clin d’œil au vide central de la construction d’origine. La nuit, l’ensemble scintille, grâce à son éclairage intérieur, comme un lampion, un effet plastique qui met la culture en exergue.

Au sein de l’école de musique, l’atmosphère est chaleureuse, à la fois sobre et confortable. Les architectes ont eu recours au bois, matériau qui s’allie parfaitement avec la brique tout en évoquant les instruments de musique. Ainsi, le bois clair apporte une note de gaieté tout en assurant l’unité de toutes les parois que ce soit les sols ou les plafonds colorés qui procurent au lieu un univers empreint de tranquillité. 

Parlons de la cinquième façade qui est visible de tous les habitants des hauts logements alentour. Les architectes l’ont traitée en gazon synthétique de couleur bleu profond, identifiable parmi tous. Sans oublier que l’ensemble se dote des diverses normes contemporaines en matière d’accessibilité PMR, de règlement incendie, de confort thermique, d’économie de consommation mais surtout d’une irréprochable qualité acoustique qui est la clé de voûte d’un équipement dédié à la musique.

A Elancourt, l’agence Opus 5 qui est formée par Bruno Decaris, architecte des Monuments Historiques, Agnès Pontremoli, architecte du patrimoine et Pierre Tisserand, a accompli un travail d’orfèvre qui mérite reconnaissance !

 

Sipane Hoh

L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
L’école de musique d’Elancourt, un joyau dans son écrin
Mot clefs
Catégories
CYBER