• Accueil
  •  > 
  • «Le Village Meccano», espoir de l'Architecture 2010 BNP Paribas
Rejoignez Cyberarchi : 

«Le Village Meccano», espoir de l'Architecture 2010 BNP Paribas

Le Prix BNP Paribas Real Estate des Espoirs de l'Architecture a récompensé «Le Village Meccano» d'Hamza Bernoussi. Concours sur le thème l'architecture de l'urgence, le projet lauréat est un ensemble de bâtiments en échafaudage, en polycarbonate et bois, ainsi que des panneaux solaires en toitures.

 
 
A+
 
a-
 

Hamza Bernoussi et son «Village Meccano» ont fait coup double en remportant la troisième édition du Prix BNP Paribas Real Estate des Espoirs de l'Architecture, ainsi que le prix «Coup de coeur des collaborateurs de BNP Paribas Real Estate». Le concours avait pour thème l'architecture de l'urgence, pour venir en aide aux personnes sinistrées et créer les bâtiments publics de première nécessité en cas de catastrophe naturelle. Le «Village Meccano» est un village autosuffisant, pensé pour reloger les sinistrés et offrir un ensemble d'activités économiques et sociales, tels qu'un marché, des commerces, des ateliers pour les enfants, etc.

Interview du lauréat

Quelles étaient brièvement les contraintes et les attentes du concours?

La principale contrainte fût à mon sens, de trouver une bonne idée qui soit en même temps efficace, de manière à pouvoir reloger les sinistrés le plus rapidement possible, car en matière d'architecture d'urgence, la réactivité et la rapidité de mise en oeuvre sont les maîtres mots. Les attentes étaient, me semble-t-il, centrées sur la cohérence et la globalité de la réflexion, prendre en compte les différents besoins à différents moments (à J+1semaine, J+1mois et J+6mois), le coût, la rapidité de mise en oeuvre, le rapport Qualité/Prix des logements, l'intégration d'activités économiques et sociales, etc.


Est-ce que, pour répondre au concours, vous avez fait des recherches sur des constructions déjà réalisées pour personnes sinistrées ?

Brièvement car le temps imparti pour répondre au sujet était relativement court et puis je voulais aussi trouver une idée originale, bien à moi, sans réutiliser une idée déjà exploitée à son maximum.


Pourquoi avoir nommé votre projet «Le village Mecano» ?

Le matériau «échafaudage» offre une quasi infinité de possibilités en terme de modèles constructifs à l'image d'un meccano géant. D'autre part, j'ai essayé d'introduire une dimension sociale au projet, en se basant sur des notions comme la solidarité, le partage, ou l'échange. D'où l'idée de village. Les deux idées réunies donnent le nom de « village Meccano».


Comment avez-vous eu l'idée de construire des bâtiments sous forme d'échafaudages?

Il fallait trouver une solution rapide, efficace et peu coûteuse, en ce sens construire en se basant sur une structure en échafaudage m'a paru être une très bonne idée, d'autant plus que ce matériau existe en grande série. Il est léger, facilement transportable et réutilisable, extrêmement simple et rapide à mettre en place.


Pouvez-vous me décrire votre parti architectural ?

Mon parti architectural est simple: offrir des espaces de la meilleur qualité possible, en utilisant des matériaux peu coûteux. C'est ainsi que l'utilisation d'une double peau par exemple, permet un meilleur confort thermique pour un minimum d'investissement.


Pouvez-vous me décrire votre parti constructif ?

Utiliser une structure légère et résistante, rapide à mettre en oeuvre, existant en grande série, peu coûteuse, réutilisable, facilement transportable, flexible (utilisée à la fois pour des petites comme pour des grandes structures), autant de qualités rassemblées en un seul matériau qui constitue à lui seul mon parti constructif.


Avez-vous été inspiré par une construction en particulier ?

Non pas vraiment, j'ai essayé de répondre aux éventuels besoins d'une communauté qui vient de vivre un drame et cela en y intégrant des valeurs, qui sont à mon sens importantes, comme la solidarité, le partage et l'échange.


Pourquoi avoir choisi comme matériaux, le polycarbonate et le bois?

Le polycarbonate et le bois sont des matériaux peu coûteux, écologiques, et qui présentent de bonnes qualités d'innovation, de plus, ils sont faciles à mettre en place. D'autre part, les deux matériaux sont parfaitement recyclables, peu coûteux, et à mon sens, esthétiques.


A quel niveau le polycarbonate se trouve-t-il dans le projet? Et le bois? Pourquoi?

Le polycarbonate est utilisé comme matériau translucide, il remplace un vitrage classique en étant moins cher. Le bois est utilisé sous la forme de panneaux sandwichs pour les parois opaques de l'enveloppe, il donne un côté chaleureux et accueillant.


Est-ce que le sujet de construction pour les pays sinistrés vous tient particulièrement à coeur? Est-ce que vous aimeriez réaliser votre projet?

Oui, c'est véritablement la meilleure occasion d'aider autrui, faire en sorte de limiter au maximum le traumatisme qu'il vient de subir. Bien sûr que j'aimerais réaliser ce projet, que pourrait-on rêver de mieux pour un étudiant en architecture ?


Est-ce que cela n'a pas été trop difficile de répondre au concours tout en étant étudiant?

Effectivement cela a été extrêmement difficile, d'autant plus que la date du rendu du concours coïncidait avec un rendu d'école. C'était vraiment compliqué de gérer deux projets en même temps, surtout que j'y participais seul et non en équipe. A un moment, j'ai voulu laisser tomber le concours pour me consacrer entièrement à mon rendu d'école, mais avec beaucoup de volonté et un minimum d'organisation, on peut s'en sortir.


Quels sont vos projets professionnels dans l'avenir proche et dans le lointain?

Dans un avenir proche, j'aimerais travailler dans une grande agence, être au coeur de ce qui se fait de mieux aujourd'hui en terme d'architecture, et bien entendu je rêve de pouvoir un jour diriger ma propre agence. Je pense qu'à ce niveau, je dois être comme beaucoup d'autres étudiants en architecture.


Rappels

Créé en 2008 dans le cadre des actions de mécénat de l'entreprise en faveur de l'architecture, le Prix BNP Paribas Real Estate des Espoirs de l'Architecture récompense chaque année, à l'occasion du Salon de l'immobilier d'entreprise (SIMI), des étudiants d'écoles d'architecture françaises pour leur travail et leur réflexion sur l'influence des modes de vie et du développement durable sur l'architecture.

La troisième édition du Prix BNP Paribas Real Estate des Espoirs de l'Architecture 2010 était ouverte à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Paris Val-de-Seine, sur le thème de l'architecture de l'urgence pour venir en aide aux personnes sinistrées et créer les bâtiments publics de première nécessité (hôpitaux, écoles,...) en cas de catastrophe naturelle.

Quatorze équipes se sont portées candidates et six ont été présélectionnées par un pré jury composé des anciens lauréats et de collaborateurs de BNP Paribas Real Estate. Le jury final comprenait huit personnalités reconnues de l'architecture et de l'immobilier: Dominique Alba (architecte-urbaniste et directrice du Pavillon de l'Arsenal), Franck Hammoutène (architecte et président de l'Académie d'architecture), Bernard Reichen (architecte), François Leclerq (architecte), mais aussi Philippe Zivkovic (président de BNP Paribas Real Estate), Barbara Koréniouguine (directeur général délégué de BNP Paribas Immobilier Promotion Immobilier d'Entreprise) et Pierre Sorel (président de BNP Paribas Immobilier Résidentiel Promotion Ile-de-France).

Le prix «Coup de coeur des collaborateurs de BNP Paribas Real Estate» a été décerné par le vote des salariés de la société parmi les six candidats présélectionnés.

Claire Zobouyan

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER