• Accueil
  •  > 
  • Le symposium NaNo City, à Béziers (34)
Rejoignez Cyberarchi : 

Le symposium NaNo City, à Béziers (34)

© Cyberarchi 2019

Un séminaire rassemblant chaque année des élèves et des enseignants des universités de Sendai, Tohoku, Melbourne, Détroit, Barcelone et Montpellier se réunit en décembre pour travailler sur le thème de la «NaNo City» et sur le site de Villeneuvette (34).

 
 
A+
 
a-
 

Un séminaire de travail inscrit dans le cadre d'un réseau d'échange inter-école d'architecture entre la France et l'Asie Pacifique, a été mis en place depuis 2001. Elodie Nourrigat et Jacques Brion, architectes et enseignants à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Montpellier, en expliquent le principe.

Le réseau est basé sur des liens pédagogiques entre des ateliers de projets et propose aux étudiants de travailler sous forme de séminaires communs dans lesquels interviennent des écoles d'architecture étrangères. Chaque année, une des écoles membres du réseau prend en charge l'accueil des autres universités et initie la thématique de travail.

Les thématiques de travail proposées chaque année sont nécessairement issues d'un contexte local spécifique, celui du pays d'accueil. Le premier échange a eu lieu en novembre 2002 à Sendai, au Japon. La thématique en était «Shrinking Japan» appliquée à un territoire en périphérie de Sendai, la ville de Watari. Les enjeux n'étaient pas de dynamiser un territoire mais cette notion de «Shrinking Japan» sous-entendait une question à priori improbable : Comment aider une ville à disparaître ?

Le séminaire commun qui s'est déroulé en 2003 à Montpellier, réunissait trois pays : le Japon, l'Australie et la France. C'est en tout 35 étudiants qui ont travaillé sur la thématique des «architectures inondables» autour de la ville de Sommières située à 40km de Montpellier. Il était intéressant de percevoir quel pouvait être les réactions et propositions d'étudiants et d'enseignants japonais et australiens, face à cette question des inondations.

L'édition 2006 du workshop est consacrée à la thématique «NaNo City», qui au travers du choix du site de Villeneuvette (ancienne manufacture Royale qui compte aujourd'hui 80 habitants), cherche à se positionner quelque part comme un contre-poids à l'idée que le seul avenir est la globalisation.

Ici le propos est d'étudier ce que pourrait être l'entité minium d'une ville et de voir comment NaNo City en tant qu'hyperlocalité peu prendre place dans la réalité de notre époque et, de fait, comment elle peut néanmoins exister dans le «global». Pour ce faire les étudiants et les enseignants s'appuient sur une citation de Richard Feynman : «Plutôt que de diviser sans cesse la matière, pourquoi ne pas partir de l'infiniment petit pour construire quelque chose ?».

Symposium NaNo City
Le 9 décembre
Domaine de Lézigno
34500 Béziers

Le symposium NaNo City, à Béziers (34)
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER