• Accueil
  •  > 
  • Le projet architectural du nouveau lycée français de Pékin, signé Jacques Ferrier
Rejoignez Cyberarchi : 

Le projet architectural du nouveau lycée français de Pékin, signé Jacques Ferrier

© Cyberarchi 2020

Début juillet 2009, la commission de sélection du projet architectural a rendu son verdict concernant le nouveau lycée français de Pékin. Le projet du consortium Beijing Eastland Properties / Jacques Ferrier a été retenu pour le lycée qui déménagera à l'extérieur du 4ème périphérique. Présentation.

 
 
A+
 
a-
 

Intention architecturale

Le lycée français de Pékin est conçu comme un bâtiment-paysage ; il se déploie sur un site du quartier d'Orchard nommé d'après les anciens vergers qui, il y a peu de temps encore, caractérisaient ce territoire le long de la route vers l'aéroport. Depuis, les ensembles résidentiels haut de gamme et les institutions d'enseignement internationales ont donné un nouveau visage urbain qui conjugue les constructions de faible hauteur avec de généreux espaces verts.

Le bâtiment se déplie sur le site comme un ensemble continu, en délimitant les diverses cours et en créant des alignements sur les rues. Il offre aux élèves et aux enseignants des espaces à la fois protégés et ouverts, dont le paysage est toujours en fond de scène.

Les rez-de-chaussée accueillent tous les espaces collectifs et les fonctions partagées : rassemblés sous un auvent, les espaces communs des diverses écoles alternent avec les préaux. Tous les espaces extérieurs s'ouvrent vers le verger du restaurant et les installations sportives.

Les entrées de l'école primaire d'une part et du collège et du lycée d'autre part sont clairement séparées, comme les flux de circulation des différentes populations d'élèves. Des continuités sont cependant établies pour le personnel et les enseignants. La lisibilité de l'organisation est sans ambiguïté ; la salle polyfonctionnelle, les CDI sont repérables dès l'entrée.

Au-dessus de l'auvent, les salles de classe s'organisent de façon rationnelle et flexible. Elles sont habillées d'une résille de bois qui semble flotter au-dessus de l'écrin végétal formé par les alignements d'arbres fruitiers. Vue de l'intérieur, cette résille est largement ajourée pour laisser passer la vue et la lumière. Elle joue cependant un rôle majeur dans la protection solaire du bâtiment. Elle protège également l'intimité des activités qui se déroulent à l'intérieur du lycée. Enfin, elle crée une image architecturale sereine, innovante et fortement identifiable. La toiture est engazonnée pour offrir un maximum de protection thermique et participer au recyclage de l'eau de pluie. Elle pourra recevoir des panneaux solaires photovoltaïques, technique que l'agence maîtrise bien pour l'avoir déjà mise en oeuvre dans de nombreux projets.

Le restaurant est traité comme un pavillon dans le verger. Il complète, avec le gymnase et le stade, un projet qui allie architecture et paysage pour créer un lieu d'enseignement environnemental et remarquable. Le lycée français est résolument dans son époque tout en évitant les effets de mode. Il s'inscrit d'emblée dans la durée, tout en laissant ouvertes de multiples possibilités d'évolution et d'appropriation.

Fiche technique

Maître d'ouvrage : AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger, Paris)
Equipe de maîtrise d'oeuvre
>> architecte : Jacques Ferrier / Jacques Ferrier architectures ;
>> directeur de projet : Pauline Marchetti ;
>> chef de projet : Naomi Murakami ;
>> directeur 3D : Corentin Lespagnol ;
>> équipe : Sara Coriat, François Louis, Leyla Soleimani ;
>> paysagiste : Agence Ter / Michel Hoessler, Olivier Philippe, Henri Bava
Maîtrise d'oeuvre d'exécution : Design Institute CAG

Ville : Pékin, Chine
Surface : 14.000m² shon
Projet lauréat : juin 2009
Livraison : septembre 2011

Lire également notre article 'La ville sensuelle de Jacques Ferrier bat pavillon français' et consulter notre album-photos 'L'année 2008 de Jacques Ferrier'.

Le projet architectural du nouveau lycée français de Pékin, signé Jacques Ferrier
Le projet architectural du nouveau lycée français de Pékin, signé Jacques Ferrier
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER