• Accueil
  •  > 
  • Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Rejoignez Cyberarchi : 

Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)

© Cyberarchi 2019

Pour les 30 ans de leur agence aixoise d'architectes, Fabienne Magnan et Guy Antonietti signent une réalisation majeure : le Pôle Parents-Enfants Sainte Monique de l'Hôpital Saint-Joseph à Marseille (13008). A la pointe de la technologie (classement IIB), cette maternité innovante, à forte valeur technologique et symbolique, illustre leur savoir-faire technique.

 
 
A+
 
a-
 

Un hôtel plutôt qu'un hôpital

Le défi des architectes a été de sortir du schéma classique hospitalier en imaginant un bâtiment plus proche du concept de l'hôtel que de l'hôpital, tout en intégrant de fortes contraintes en termes de technologie, de sécurité et d'hygiène.

"Nous sommes partis d'une réflexion sur la perception de la médicalisation par les patientes et avons conclu que l'accouchement étant un acte naturel, cet hôpital devait être une enveloppe sécurisante", explique Fabienne Magnan. "Ce qui nous a conduit à concevoir un bâtiment convivial, sur le modèle d'un hôtel paquebot, qui permet d'oublier la notion d'hôpital et l'appréhension qui y est forcement associée".

Le Pôle Parents-Enfants Sainte Monique de l'Hôpital Saint-Joseph puise aussi son originalité dans son circuit spécifique : "la galerie papas". Située autour d'un patio sur lequel donnent les 11 chambres d'accouchement, elle permet à l'accompagnant d'accéder aux salles d'accouchement sans gêner ni croiser le personnel médical.

L'accueil des familles est entièrement repensé. Des salles d'attente leur sont réservées et une pièce vitrée permet de leur présenter le nouveau-né.

Chaque chambre, aussi bien en pédiatrie qu'en suite de couches, intègre un lit pour un accompagnant et de nombreux espaces sont prévus pour le repos et la rencontre des familles.

Un travail rigoureux sur la lumière omniprésente

"D'un enfant qui vient de naître on dit qu'il a vu le jour ! Dans notre maternité, chaque salle d'accouchement est éclairée par la lumière du jour, le bébé verra ainsi la lumière du jour dès son premier souffle. Le personnel soignant saura toujours si à l'extérieur il fait jour ou nuit, son horloge biologique ne sera pas perturbée par les nuits blanches et les gardes de nuits", explique Guy Antonietti. Toutes les chambres d'accouchement et les blocs césariennes sont en éclairage naturel, sans aucun couloir obscur.

La transparence s'exprime dès l'entrée, à travers un grand hall vitré, comme une invitation depuis la rue, et dans les halls d'étage qui laissent voir jusqu'à Notre-Dame.

Le Pôle Parents-Enfants Sainte Monique: un hôtel paquebot ancré dans le 3ème millénaire

Le Pôle Parents-Enfants Sainte Monique est comme un paquebot sur lequel les familles embarquent. A l'intérieur, des coursives, hublots, plafonds voûtés, nurserys en forme de barque,... - spécialement conçus par l'équipe d'Archipel - accompagnent les parents dans le voyage qu'est la naissance d'un enfant.

Le mobilier est moderne et coloré : bleu et jaune en pédiatrie pour recréer l'ambiance de chambres d'enfants, en bois et en aluminium, look hôtel, dans les salles d'accouchement et les chambres de suites de couches. Les deux blocs opératoires, où ont lieu les césariennes, sont intégralement habillés de bois et loin de l'aspect des salles d'opération classiques.

"L'utilisation de matériaux tels que le verre, l'acier, l'aluminium et le marbre visent à inspirer sérénité et transparence. Le jeux des couleurs à chaque étage introduit gaieté et convivialité", souligne Fabienne Magnan. De nombreux jeux d'éclairage, à la température de couleur soigneusement étudiée où la lumière du jour prédomine, permettent de recréer différentes ambiances. Les colonnes ponctuant l'entrée des chambres sont colorées de rayures comme dans les jeux de mikado, les sucres d'orge, ou encore les chaussettes de Bécassine.

Les abords du Pôle Parents-Enfants sont gais et accueillants avec des jardins, une oliveraie en bancaous, des patios, et des pots de fleurs "géants" hors d'échelle comme dans les rêves d'Alice au pays des merveilles. Une oeuvre lumineuse de Gérard Traquandi habille le pignon sur le boulevard Rabateau comme un signal du nouvel hôpital dans la ville.

Le toit du bâtiment a également fait l'objet d'une attention toute particulière. Sous cette "5ème façade" en tôle d'aluminium est logé tout le système de climatisation et de ventilation du Pôle Parents-Enfants. Ce qui permet de régler en même temps les problèmes esthétiques et acoustiques.

Un paquebot dans la ville

Le bâtiment s'étire sur toute la longueur de la traverse de l'Antignane depuis l'église du Rouet jusqu'à l'immeuble de l'hôtel des ventes, maintenant démoli, qui faisait angle avec le boulevard Rabateau.

Par sa seule présence, il recrée une façade urbaine dans cette traverse non structurée et sans caractéristique explicite. Le bâtiment suit l'inclinaison de la rue, mais sa ligne de ciel respecte l'horizontalité urbaine. Il est composé de deux ailes rouge brique et blanc pur, reliées par une toiture générale débordante soulignée d'un attique étiré, tracé par une ligne de vantelles en aluminium. A la jonction des deux ailes, correspondant à l'angle que prend la rue à cet endroit, une percée vitrée de haut en bas inscrit et énonce les circulations verticales principales.

Un bâtiment convivial

Pour conférer au bâtiment l'échelle urbaine recherchée, le soubassement est traité sur deux niveaux en une galerie colonnade ponctuée de poteaux circulaires gris bleutés. Elle accompagne la composition jusqu'aux accès principaux de l'établissement : hall d'accueil entièrement vitré sur deux étages et abrite l'accès aux véhicules en sous-sol du bâtiment et à la voirie de sécurité traversant la composition intérieur.

Pour accentuer la convivialité du bâtiment, une transparence a été étudiée à travers le hall sur l'esplanade intérieure, perceptible depuis la rue, laissant voir l'hôpital existant et son plateau technique (construit dans les années 80) invisible jusqu'alors.

Les étages intermédiaires sont traités, pour les pleins par un jeu de vêtures polies agrafées façon pierre, de couleur blanche et rouge, et pour les vides habillés ponctuellement de lignes de brises soleil dessinées par des vantelles en aluminium de couleur blanche ou naturelle. Les pignons latéraux abritant les escaliers de secours inscrivent dans des formes géométriques tracées de garde corps anthracite la fonctionnalité de ces espaces de circulation verticale. Ils achèvent la composition de part et d'autre.

Côté jardin

Côté jardin, la même typologie est mise en oeuvre de façon plus intimiste. Les deux premiers niveaux sont entièrement vitrés sur le jardin, une passerelle transparente relie la nouvelle construction au plateau technique existant.

La cinquième façade

Le toit du bâtiment - la cinquième façade - est composé d'une toiture sous rampants abritant les machineries techniques. Elle est constituée par des bacs acier de couleur naturelle largement ajourés par des surfaces de lames d'acier de couleur identique qui dissimulent l'ensemble des réseaux et appareils de ventilation et climatisation, réglant ainsi simultanément les désagréments esthétiques et acoustiques.

Le style travaillé pour le dessin de ce bâtiment va permettre à l'Hôpital Saint-Joseph d'inscrire dans la ville son impact entièrement tourné vers la modernité. Il aura enfin la façade urbaine qui lui faisait défaut, confirmant ainsi sa renommée d'établissement de soins réputé et de premier hôpital privé de France après la fondation Rothschild.

Fiche technique

Localisation : boulevard Rabateau / Traverse de l'Antignane - Marseille 13008
Nature de l'opération : doté de 106 chambres et de 137 lits, le Pôle Parents-Enfants peut accueillir 85 mamans (dont 13 suivies spécialement pour des grossesses à risques et 4 installées en chambres dites "Koala" dans laquelle la mère et l'enfant sont tous les deux en soins spécialisés) et 31 enfants et bébés (dont 8 en boxes de néonatologie). 3.500 accouchements et 20.000 entrées au service des urgences pédiatriques sont prévus par an.
Caractéristiques : R+ 4 plus 1 niveau technique et 3 niveaux de sous-sol
Surface construite : 13.000 m²
Emprise au sol : 4.725 m²
Surface globale : 21.000 m² (600 m² de locaux d'accueil ; 3.200 m² d'espaces thérapeutiques ; 5.000 m² de lieux d'hébergement ; 12.000 m² de stationnement)
Parking : 3 niveaux de parking en sous-sol, avec une capacité totale de 345 places de stationnement
Début des travaux : fin 2002
Date de livraison : septembre 2005
Durée des travaux : 30 mois
Budget (travaux & équipement) : 37 M € TTC

Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Le Pôle Parents-Enfants Sainte-Monique de l'Hôpital Saint-Joseph, à Marseille (13)
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER