• Accueil
  •  > 
  • Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Rejoignez Cyberarchi : 

Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower

Studio Farris Architects : Copyright 2020

Une tour qui joue un important rôle dans la redéfinition du plan d’urbanisme d’Anvers vient d’être réalisée par l’agence d’architecture Studio Farris. Un bâtiment qui sert de symbole et marque l’entrée de la ville a ainsi vu le jour.

 
 
A+
 
a-
 

Avec un total de 360 logements pour accueillir 800 personnes, la nouvelle tour de la ville belge se transforme en une vitrine de la société. Une belle manière de vivre ensemble se forme en accord avec l’évolution des exigences des habitants, la tour offre un singulier type de logements qui se concentre sur les étudiants, les jeunes couples ainsi que des unités comprenant des équipements de soin pour les personnes âgées.   

La tour patchwork

C’est sur un emplacement central, dans le quartier du port « Eilandje », non loin du musée MAS (ArchitectenMuseum aan de Stroom), ethnographique, anthropologique et maritime, inauguré en 2011 et signé de l’agence d’architecture néerlandaise Neutelings-Riedijk que se trouve la Park Tower. Il s’agit d’une tour de 78 mètres censée jouer un important rôle de liaison entre les diverses parties de la ville.

Avec sa couleur blanche épurée, l’édifice se démarque facilement vis-à-vis des autres constructions alentours. La façade présente un ingénieux patchwork de panneaux en verre dont le rôle principal est d’abriter les terrasses du vent sans compter qu’elles donnent un savoureux dynamisme à l’ensemble.

Selon l’architecte : « La tour est un reflet vertical d'une rue urbaine classique: à partir du rez-de-chaussée qui a une fonction commerciale, la tour empile et accueille différents styles d'habitation dans les 20 étages supérieurs. »

Un nouveau repère à Anvers

Tandis que les dix premiers étages sont constitués de 160 studios et 80 chambres d’étudiants, (où peuvent s’installer également des jeunes ménages ou des expatriés) les dix étages supérieurs sont réservés aux personnes âgées. De l’entrée principale du rez-de-chaussée, les groupes d’habitants peuvent atteindre facilement leurs propres étages. Au sous-sol se trouve un espace de parking pour 280 voitures et 800 vélos. Une place de vélo pour chaque habitant est une approche non négligeable concernant le transport durable.

Chaque studio ou appartement dispose d’une terrasse privée pour que chaque habitant puisse profiter de la vue magnifique sur la ville. Le système utilisé en façade pour protéger ces dernières a été après réalisation approuvé par l’Université d’Eindhoven. Ainsi les panneaux de verre placés au hasard pour contrer et réduire le plus possible, même en hauteur, l’inconfort du vent ont été grandement appréciés. Aussi, l’intimité des habitants est protégée.

Inaccoutumée par sa couleur, improbable par sa façade et malgré sa différence, la Park Tower qui a nécessité deux ans de travaux, tisse aujourd’hui un solide lien avec son environnement.

Sipane Hoh

Les photos : © Studio Farris Architects

Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Le nouvel horizon d’Anvers, la Park Tower
Mot clefs
Catégories

Recevez la newsletter

CYBER