• Accueil
  •  > 
  • Le nouvel aménagement de la boutique Yves Saint Laurent, signé Moatti et Rivière
Rejoignez Cyberarchi : 

Le nouvel aménagement de la boutique Yves Saint Laurent, signé Moatti et Rivière

© Cyberarchi 2019

Au coeur de Paris, située au 6 place Saint-Sulpice, la boutique historique Yves Saint Laurent a ouvert à nouveau ses portes au public le 26 février 2008. Cet aménagement nouveau est une oeuvre originale de l'agence d'architecture et de scénographie 'Alain Moatti et Henri Rivière', lauréate du concours lancé par la société Yves Saint Laurent en 2006.

 
 
A+
 
a-
 

Ce lieu représente le nouveau concept architectural des boutiques de la marque Yves Saint Laurent, qui sera décliné sur l'ensemble des espaces de vente de la société Yves Saint Laurent dans le monde.

En accord avec Yves Saint Laurent et son directeur artistique Stefano Pilati, les architectes ont créé la nouvelle identité des boutiques à partir de la couleur fétiche et iconique de la marque : l'Opium, couleur qui habille le flacon du parfum homonyme. Ainsi, la couleur se matérialise sur un support de laque réfléchissante qui nous entraine dans un ailleurs par la profondeur de son reflet. Au plafond et sur les murs, clients, mobiliers et objets se miroitent, infiniment, dans un monde Opium.

L'aménagement intérieur de l'espace est complété par un mobilier sobre et élégant, que les architectes ont dessiné en exclusivité pour Yves Saint Laurent : fauteuils, tables, lustres, miroirs et présentoirs. Il s'agit d'objets monumentaux, leurs proportions étant augmentés par rapport aux objets du quotidien, à l'apparence toutefois légère. Cet effet est obtenu grâce à une matière 'en charge' très dense mais qui peut être réduite à une épaisseur minimale.

C'est un lieu unique où les matières nobles et brutes - cristal et Ductal, laiton et verre - juxtaposées forment un contraste simultané. Ainsi, les fauteuils en Ductal sont des trônes de 1,5cm d'épaisseur portés par de fins pied en laiton brossé. Le sol du rez-de-chaussée en Ductal anthracite, trouve sa monumentalité par son motif en point de Hongrie, qui nous rappelle les Palais de France. Les étagères en Ductal (1,5cm) portent sur 3 mètres et mettent les objets en lévitation. L'escalier en acier, presque absent tant il est fin, porte des marches en tapis de pierre. Des lustres horizontaux de grande longueur et composé de volume de cristal Baccarat éclairent et signalent les vitrines en les couronnant de lumière et d'éclat.

Ces objets sont l'expression même du langage créé entre classicisme et modernité : un artisanat d'art ancestral appliqué à un design contemporain. Nous retrouvons cet esprit de monumentalité dans les cabines d'essayage, lieu secret, qui sont de vraies pièces à vivre dans lesquelles on pénètre par d'épaisses portes en pierre. Alain Moatti et Henri Rivière proposent un concept architectural qui pose une définition du luxe : un lieu imaginaire où chaque objet unique dissimule un secret de fabrication et qui sans effort laisse place à la beauté.

Architecture de l'imaginaire

Alain Moatti, architecte et scénographe et Henri Rivière, architecte et designer, décident d'associer leurs expériences pour fonder leur propre agence d'architecture et de scénographie en 2001. L'imaginaire, l'émotion, la sublimation du programme, l'histoire du lieu, sont à l'origine du projet auquel ils donnent un visage ancré dans la réalité.

Choisis en 2001 par Jean-Paul Gaultier pour métamorphoser avec succès un hôtel particulier désaffecté en maison de haute couture, le monde du luxe leur ouvre ses portes : ils signent sur la Croisette à Cannes un ensemble de boutiques de prestige (ouverture mars 2008). Après la Grande Halle d'Arles (octobre 2007) et le Musée Champollion - Les écritures du monde à Figeac (septembre 2007), l'agence Moatti et Rivière vient d'inaugurer l'Historial Charles-de-Gaulle à Paris aux Invalides (février 2008).

Actuellement, elle termine la Cité internationale de la dentelle et de la mode à Calais (2004-2008) et elle réalise un espace de bureaux pour la Banque de France à Paris. Sans cesse à la recherche de matériaux innovants, originaux, détournés, quasi magiques dans leurs effets, Alain Moatti et Henri Rivière s'intitulent les nouveaux artisans de savoir-faire oubliés et des technologies du futur. Exigeants, ils ont l'audace du spectaculaire dû aux lieux d'exception.

Fiche technique
Concours : projet lauréat, 2001
Livraison : février 2008
Surface SHON : 200m²
Maîtrise d'ouvrage : Yves Saint Laurent
Maîtrise d'oeuvre : Agence Moatti et Rivière, architectes
Bureaux d'étude : RFR (structure), Raoul Nicolas (fluides), Norisko (SSI), L'Observatoire 1 (éclairagiste)

Lire également nos articles :
- 'Alain Moatti et Henri Rivière aux portes de la ville' (publié en janvier 2008) ;
- 'La Grande Halle à Arles, de Alain Moatti et Henri Rivière' (publié en janvier 2008) ;
- 'Musée Champollion - Les écritures du monde, Figeac (46)' (publié en septembre 2007).

Consulter notre album photo : 'Les lieux imaginaires auxquels Moatti et Rivière donnent un visage dans la réalité' (publié en janvier 2008).

Le nouvel aménagement de la boutique Yves Saint Laurent, signé Moatti et Rivière
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER