• Accueil
  •  > 
  • Le monolithe de Jean Nouvel au rebus
Rejoignez Cyberarchi : 

Le monolithe de Jean Nouvel au rebus

Le monolithe de Jean Nouvel, un immense cube en métal rouillé qui avait été planté au milieu du lac de Morat en Suisse dans le cadre de l'Expo-02, une exposition nationale organisée tous les 35 ans, va être démonté et finir... à la casse.

 
 
A+
 
a-
 


Rolf Oberlé, un homme d'affaires allemand avait proposé de racheter, pour 275.000 euros, le monolithe qui avait coûté aux organisateurs la bagatelle de 15 millions d'euros, afin de l'exposer "quelque part en Europe".

Ce monolithe n'était pas sans interpeller le public. "Le monolithe une oeuvre d'art? On peut débattre sur cette réalisation", nous écrivait ainsi M.Morenon de Fréjus. "Mais accepter de payer quinze millions d'euros ce travail n'est ce pas un abus d'aisance financière qui pourrait être qualifié de détournement de fonds? Je sais bien la tour Eiffel en son temps...mais fallait-il investir autant d'argent pour réaliser ce monolithe? La Suisse, l'argent sale, quinze millions d'euros pour un évènement de courte durée, que de questions sans réponses..."

Au final la société Nüssli Special Events SA., propriétaire de l'encombrant objet, a jugé - on la comprend - la somme offerte trop faible. Le monolithe sera donc démonté avant fin mai 2003. Aucune indication n'a été donnée ni sur la destination des pièces une fois démontée ni sur le prix du métal en Suisse.

Expo.02 s'est déroulée du 15 mai au 20 octobre dernier. Elle représentait dans un cadre naturel une architecture spectaculaire mais éphémère. Spectaculaire, le monolithe de Jean Nouvel l'était certainement. Ephémère, il l'était, finalement, aussi.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER