• Accueil
  •  > 
  • Le Louvre bientôt à Lens
Rejoignez Cyberarchi : 

Le Louvre bientôt à Lens

© Cyberarchi 2019

Le 4 décembre 2012 sera inauguré à Lens, à l'emplacement d'un ancien carreau de mine, un « autre » Louvre. Après le Centre Georges Pompidou qui s'invite à Metz, c'est au tour du Musée du Louvre de franchir une nouvelle étape de son histoire. Avec l'aide notamment des architectes de l'agence japonaise Sanaa.

 
 
A+
 
a-
 

C'est un projet d'envergure et aux enjeux énormes pour la Région Nord-Pas de Calais autant que pour l'institution que représente le Louvre, le plus grand musée du monde. Près de 150 millions d'euros ont été investis par la Région, l'Union Européenne, le département du Pas-de-Calais, la CommunAupôle de Lens-Liévin, la Ville de Lens, et l'État pour faire vivre cet espace de 20 hectares. Lieu de promenade et de vie, dédié à la culture et à la découverte, le site du Louvre-Lens se partagera entre un musée et un parc. Retenue en 2004 pour accueillir le projet, la ville de Lens y voit l'occasion de redynamiser un territoire marqué par l'exploitation du bassin minier. De nombreuses infrastructures (transport, restauration...) ont été pensées autour du projet pour attirer les milliers de visiteurs attendus. Et c'est l'agence japonaise Sanaa qui a remporté le concours international 2005. Quant à la première pierre, elle a été posée en 2009. Depuis, le chantier avance à grands pas.

Verre et vie secrète

Pour ce pari délicat, les architectes Ryue Nischizawa et Kazuyo Sejima de l'agence Sanaa ont opté pour une construction de verre et de métal qui n'en cache pas moins une réelle sophistication. La transparence de la structure fait écho à la volonté des acteurs du projet de révéler la vie secrète des oeuvres. Les réserves seront visibles et visitables. Les métiers seront dévoilés. L'accrochage sera régulièrement renouvelé permettant ainsi de réunir des collections qui, au Louvre à Paris, sont d'habitude exposées par départements, par techniques ou par écoles.

Cinq bâtiments ont été imaginés, tous reliés de plain-pied pour offrir au visiteur une continuité dans le parcours. La conception de l'environnement végétal a été confiée à Catherine Mosbach, et la muséographie au Studio Adrien Gardère. Au coeur du musée, la Galerie du Temps sera le seul endroit au monde où seront réunies, en un seul espace, autant d'oeuvres. Pas moins de 250 pièces, renouvelées régulièrement, raconteront l'histoire de l'art depuis le 4ème millénaire avant JC jusqu'au milieu du 19ème siècle. L'ouverture du Louvre-Lens sera marquée, pour sa part, par une grande exposition sur la Renaissance.

Légèreté et harmonie

Créée en 1995 par Kazuyo Sejima et Ryue Nischizawa, l'agence Sanaa est connue à travers le monde pour l'harmonie particulière qu'elle cherche à mettre en oeuvre dans toutes ses réalisations. Une harmonie qu'elle définit par rapport à l'environnement géographique du projet et qui s'explique aussi par la légèreté des structures qu'elle dessine. Lauréate en 2010 du Prix Pritzker, Sanaa s'est fait connaître à travers le monde notamment par le New Museum d'art contemporain de New York, les boutiques Christian Dior de Tokyo, ou encore l'extension du Musée d'art moderne de Valence. En France, elle a signé la rénovation de la Samaritaine à Paris qui sera livrée en 2014.

Agnès Delcourt

Le Louvre bientôt à Lens
Mot clefs
Catégories
CYBER