• Accueil
  •  > 
  • Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar
Rejoignez Cyberarchi : 

Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar

© Cyberarchi 2020

L'architecte Cyril Durand-Behar a conçu un nouvel univers sportif, au coeur du quartier Montorgueil, à Paris. L'esprit : l'ambiance des salles de boxe américaines et l'atmosphère de films mythiques comme Rocky, Fame ou encore Flash Dance... Une réflexion partagée avec Franck Elie et Arthur Benzaquen, déjà initiateurs de la métamorphose du Ken Club.

 
 
A+
 
a-
 

Le challenge était d'intégrer un projet contemporain sans dénaturer le magnifique espace d'origine, entre volume d'entrepôt et armature industrielle. En effet, depuis le XIXème siècle, le 4 bis rue Saint Sauveur a servi tour à tour de locaux pour un commissionnaire en papier, une manufacture d'armes et de cycles, une papeterie en demi-gros, un imprimeur, un magasin Gibert Jeune... pour arriver aujourd'hui au Klay.

Poutres métalliques, colonnes de pierres blanches, plafonds de briques en croisée d'ogives, mobilier racé (Eames, Le Corbusier, Georges Nelson, Olvaldo Borsani, Olivier Mouge ou encore le designer sud Africain Haldan Martin...) et une conception lumière signée Light Cibles.

Le Klay, une nouvelle dimension de la performance

Au sein du Klay, des espaces nombreux mais tous différents ont été pensés pour un moment, une envie... Leur dénominateur commun : un supplément d'âme, une élégance que l'on ne retrouve nulle part ailleurs. Effort, endurance et sens du dépassement... Entrer dans cet univers est entrer dans un autre temps de l'action. Loin de tout. Mais tout près de soi-même, de l'équilibre, du mieux-être.

"Un travail approfondi sur les volumes, le zoning, la sélection des matières a été effectué par notre agence.... Tous les choix ont été faits dans le respect de l'esprit d'origine. Notre objectif premier était de ne pas dénaturer le lieu de sa fabuleuse aura originelle tout en lui apportant un nouveau souffle, plus contemporain", explique Cyril Durand-Behar.

L'architecture de l'espace s'affirme par un grand carré central qui, tour à tour, évolue et se transforme. Au rez-de-chaussée, il dessine l'espace lounge, puis marque le coeur de la salle de danse, le ring et enfin devient une grande trémie autour de laquelle s'articule la zone de cardio-training. L'ascenseur, réadapté aux nouvelles normes de sécurité, distribue tous les niveaux et offre une visite dynamique de l'ensemble de l'espace. Comme une véritable colonne vertébrale de verre permettant une ascension vers la nouvelle verrière rehaussée de 1,50m pour permettre l'activité sportive, il diffuse la lumière naturelle depuis le haut du club jusqu'au bassin de nage situé au niveau -1.

Dès l'entrée - niveau 0 -, les membres sont reçus dans une ambiance feutrée où un lounge et un restaurant, au mobilier design chiné chez un brocanteur ou négocié dans une vente aux enchères, sont au service de la détente. Ici, le regard est immédiatement accroché par la cloison en damier de verre et de bois magnifiée par un rétro-éclairage.

Scénographiée grâce à la cloison en tôle perforée, la salle de danse & fitness - niveau 1 - est une véritable invitation à la concentration. Les miroirs mettent en valeur la gestuelle de chacun pour la préciser. Depuis l'arrivée de l'escalier, on devine un cours, des mouvements, mais sans vraiment les voir. Les espaces de cardio-training et de boxe - niveaux 2 et 3 - encadrent la trémie centrale, 'le ring'. Une piste spécialement conçue pour accueillir un DJ donne une ambiance particulière à ce dernier étage baigné par la lumière naturelle de la verrière.

Au niveau -1, les voutes en briques créent une atmosphère apaisante et calme, que l'eau du bassin de nage et l'éclairage immergé viennent magnifier. Les carrelages dans des gris naturels et les enduits talochés à la chaux viennent souligner la structure existante des poteaux en pierre. C'est également ici que se côtoient, en parfaite harmonie, vestiaires, hammams et salles de soin.

L'utilisation des matériaux bruts a été privilégiée, toujours pour préserver l'histoire... Le bois est plaqué sur les meubles comme des planches de chantier, la tôle naturelle en voie d'oxydation a été façonnée pour créer des cloisons séparatrices et enfin le cuir entourant les poutres donne vie aux salles de danse et de boxe.

Dans la même optique, les jeux de motifs théâtralisent le projet : le grillage de l'ascenseur repris en relief dans la tôle de l'escalier, la tôle perforée créant une dynamique visuelle grâce à l'éclairage en faisceau serré... Néanmoins, la paroi en Everlit orange rétro éclairée, créant une colonne lumineuse liant les différents niveaux, apporte une touche vitaminée, tout à fait dans l'air du temps.

L'agence Cyril Durand Behar Architectes

Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar
Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar
Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar
Le Klay, un club de sport 'hors catégorie', signé Cyril Durand-Behar
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER