• Accueil
  •  > 
  • Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Rejoignez Cyberarchi : 

Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil

EMBT (Enric Miralles-Benedatta Tagliabue) : Copyright 2019

Appartenant au gigantesque chantier du Grand Paris Express, la gare de Clichy-Montfermeil, longtemps délaissée, sera dotée d’une nouvelle station. C’est l’agence espagnole EMBT (Enric Miralles-Benedatta Tagliabue) en collaboration avec Bordas+Peiro (Anna Maria Bordas-Miquel Peiro) qui a remporté la réalisation de ce tronçon. Découverte d’un ambitieux projet qui va changer l’image de tout un quartier.

 
 
A+
 
a-
 

Dans le cadre du Grand Paris Express et à des fins de modernisation du réseau de transport existant, alors qu’Elisabeth de Portzamparc conçoit la station du Bourget, les agences EMBT et Bordas+Peiro conçoivent la gare de Clichy-Montfermeil. Un symbole de changement selon les architectes qui se réfèrent aux douloureux événements qui ont secoué la ville devenue le théâtre de violentes émeutes en 2005.

Le point de jonction

La gare de Clichy-Montfermeil et l’espace public environnant constituent un cas particulier parce qu’il s’agit d’une intervention publique et symbolique dans un quartier de banlieue jusque là abandonné. Le projet ne s’arrête pas à la station de métro mais s’étend et englobe la planification de la nouvelle place. Vu par les architectes comme « une source de renouvellement urbain », cette zone à usage mixte, une fois terminée apportera à l’ensemble non seulement une note joyeuse mais transformera complètement la configuration de l’esplanade.

Située à la frontière des deux petites villes de banlieue Clichy-sous-Bois et Montfermeil, la nouvelle station constitue un important nœud de connexion d’une part entre les lignes du tram et d’autres part entre celles du bus. L’approche des architectes consiste à l’intégration de l’entrée de la station de métro dans un cadre urbain en propulsant les utilisateurs qui quittent les stations au sein de la place même qui concentre la vie du quartier.

La finesse de l’organique

L’idée consiste en une grandiose pergola, de forme organique, qui traverse la place en suivant chimériquement le cours de l’ancien « Aqueduc de la Dhuis » et qui couvre outre l’entrée, les installations autour comme le parking de vélos tout en continuant son chemin comme un abri qui couvrira par la suite le marché. D’ici quelques années, quelques édifices viendront également marquer le côté commercial de la place.

La lumière naturelle continue jusqu’à l’intérieur de la station de métro. Le flux est régulé de manière à ce que les passagers ne se gênent pas tout en se regroupant au départ dans un même lieu. Des panneaux, qui avec leurs motifs en origami, rappellent la pergola géante de l’extérieur, viennent couvrir les murs et procurent à l’ensemble une ambiance colorée et sensationnelle.

Le projet signé EMBT et Bordas+Peiro peut également s’apparenter à un geste social qui fournira un nouveau lieu de rencontre à la ville. En conséquence, à l’ambition du Grand Paris Express s’ajoute la volonté de requalification de tout un quartier.

Sipane Hoh

Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Le kaléidoscope de Clichy-Montfermeil
Mot clefs
Catégories
CYBER