• Accueil
  •  > 
  • Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth
Rejoignez Cyberarchi : 

Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth

© Cyberarchi 2019

Espace serein et contemplatif au centre de Beyrouth, le Jardin Samir Kassir est un espace accueillant au sein d'un tissu urbain et centre d'affaires frénétiques, dont la force naît de son "état de complexité silencieux et contenu", explique le jury du prix Aga Khan 2007. Une nouvelle direction pour l'architecture paysagère et havre de paix dans une ville tourmentée et trépidante.

 
 
A+
 
a-
 

Description

Espace serein et contemplatif au centre de Beyrouth, le Jardin Samir Kassir est un espace accueillant au sein du tissu urbain et du centre d'affaire à l'allure frénétique. Deux ficus historiques procurent de l'ombre au centre de l'espace et un bassin réfléchissant dont l'eau cascade sur les bords marque la limite avec la rue. Le bassin est flanqué d'une part d'une plateforme de bois encastrée autour des troncs des ficus, et d'autre part, sur le côté ouest, d'un banc de pierre. Les côtés du site sont bordés de parterres de prunier nains du Natal (carissa
macrocarpa), une plante à faible besoin hydrique et connue pour son feuillage vert foncé, ses fleurs étoilées et ses baies rouges produites tout au long de l'année.

Citation du jury

Certains pourraient voir dans le Jardin Samir Kassir simplement un banc de pierre, une plateforme de bois et un bassin réfléchissant dessinés dans le seul but de fournir un cadre visuel à deux des plus vieux arbres du centre de Beyrouth. D'autres y verront un artefact urbain de haute qualité qui épouse les conditions spatiales et l'infrastructure du lieu avec une économie de mouvement. La force de ce projet réside précisément dans le fait qu'il est situé à dessein entre ces deux interprétations, dans un état de complexité silencieux et contenu.

C'est à travers cette approche rigoureuse du design, une économie des éléments et du langage que ce projet atteint ses objectifs. L'insistance à ne dévoiler que l'essentiel - et rien d'autre - est ce qui crée l'excellence de ce travail. Un fil harmonieux et logique peut être tendu pour lier l'idée générale au détail, l'architecture au paysage, et cet espace à la ville.

L'importance de ce travail n'est pas seulement dans l'assimilation et la transformation de son contexte, mais aussi dans ce qu'il nécessite, ou plus exactement dans comment il transforme.
Ce projet crée l'espace public urbain comme un décalage dans le rythme de la ville. Il émerge comme un espace de contemplation où la diversité est célébrée et son existence est permise dans un silence serein.

Consulter également notre album-photo 'Jardin Samir Kassir, Beyrouth, Liban'

Données du projet

Client : Solidere (Société Libanaise de Développement et Reconstruction), Liban : Nasser Shamma, président-directeur général ; Subhi Rifai, responsable du projet
Architecte : Vladimir Djurovic Landscape Architecture, Liban : Vladimir Djurovic, associé principal ; Paul De Mar Yousef, architecte designer; Salim Kanaan, architecte du projet
Entrepreneur : AG Contracting, Liban
Fin des travaux : 2004
Eclairage : Light Box, Liban
Ingénierie hydraulique : Hydrelec, Liban
Superficie du site : 815 m²
Coût : US$ 322,000

Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth
Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth
Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth
Le jardin Samir Kassir suspend le temps à Beyrouth
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER