• Accueil
  •  > 
  • Le groupe Architecteurs entend devenir «l'une des plus grandes agences de France»
Rejoignez Cyberarchi : 

Le groupe Architecteurs entend devenir «l'une des plus grandes agences de France»

© Cyberarchi 2019

Porté par des résultats financiers encourageants, le groupe Architecteurs ne cache plus son ambition. Développement en réseau avec de grands comptes, poursuite de la diversification des constructions, catalogue maison bois, engagement de qualité, création d'un nouveau concept d'habitat à l'échéance de 2006, etc. Les projets ne manquent pas. Présentation.

 
 
A+
 
a-
 

Les Architecteurs ont un nouveau président, Jean-Pierre Bosquet, depuis fin mai 2004 et des projets de développement tous azimuts. Rien d'étonnant puisque, après une année 2003 marquée par une hausse de 15% du chiffre d'affaires H.T., de 65 millions d'euros à 75 millions d'euros, (+ 17% déjà en 2002), l'année 2004 ouvre de nouvelles perspectives au groupe qui compte désormais plus de 120 architectes.

En effet, selon Bertrand Gantois, l'ancien président, même si le marché de la maison individuelle représente encore le coeur de l'activité des Architecteurs (35 millions d'euros), les secteurs de la rénovation (15 millions d'euros) et du collectif (5 millions d'euros) sont en progression. De plus le groupe propose désormais dans le domaine industriel et commercial une offre de plus en plus pointue qui séduit désormais les grands comptes (franchises, banques, assurances, entre autres) prêts à travailler en réseau avec les architectes contractants généraux.

Pour rappel, le groupe Architecteurs est une société coopérative regroupant des architectes contractants généraux qui proposent des marchés clefs en main, de la conception à la réalisation, en se posant comme interlocuteur unique du maître d'ouvrage.

Par exemple, une banque peut discuter à Paris de la construction et/ou rénovation d'une ou plusieurs filiales en province, travaux qui seront supervisés, même si la conception a été réalisée par un autre architecteur à Paris, par les associés locaux. Pour mettre en place ce «grand espace de travail virtuel 3D», les Architecteurs mettent au point de nouveaux logiciels, en collaboration, notamment, avec le Centre de recherche de France Telecom.

La seconde idée est d'utiliser le réseau afin de favoriser la communication du groupe pour que chaque société puisse, au travers d'Internet, montrer sa production.

Autre axe de développement, un «engagement important» dans le domaine de la qualité environnementale de l'habitat sensé répondre aux demandes des clients. Ainsi, dès 2005, le groupe entend présenter une offre «structurée et lisible» qui prévoit une charte de conception de qualité, une anticipation des nouvelles réglementations, une réduction de moitié des consommations énergétiques, une utilisation systématique des énergies renouvelables et l'offre de solutions alternatives (habitat sain). Vaste programme en vérité puisque ces engagements doivent porter aussi bien sur les constructions sur mesure que pour les maisons de collections.

A propos de collection, le groupe Architecteurs n'est pas en reste pour ce qui concerne la construction bois puisqu'un catalogue de maisons bois devrait être disponible dès septembre 2004.

Ces recherches ne sont que les premières étapes d'une volonté affirmée de parvenir à un nouveau concept d'habitat dont le cahier des charges devrait être finalisé fin août. Sans vouloir en dire beaucoup plus, Jean-Pierre Bosquet a néanmoins précisé qu'il s'agira d'un habitat organique, économe, moderne, polyvalent, accessible et multi-services. «Le défi est de le construire et le présenter en 2006», explique le président du groupe. Il est à noter que les architecteurs sont relativement bien placés sur le marché de la maison individuelle puisque le coût moyen de leurs maisons d'architectes produites 'clef en main', en 2003, s'établit en moyenne autour de 150.000 euros. De quoi rivaliser avec les constructeurs donc.

Par ailleurs, les Architecteurs comptent se mobiliser d'ici là afin de pouvoir approcher la commande publique, ce que la loi MOP leur interdit jusqu'à présent. Or, constate Bertrand Gantois, «nous avons la conviction que l'offre de contractant général est l'offre la plus confortable pour les maîtres d'ouvrage de petites communes sur de petits projets».

Autre projet, la reconnaissance à terme par l'Etat du certificat d'aptitude à la maîtrise d'oeuvre que délivrera dès l'année prochaine la toute nouvelle Ecole nationale des Architectes Bâtisseurs (ENAB), inaugurée le 19 mars dernier. Cette école, située à Draveil en Ile-de-France, propose à des architectes confirmés ou des architectes nouvellement diplômés une formation en deux ans afin d'acquérir une formation de contractant général. L'originalité de la formule réside notamment dans le fait que cette formation est gratuite pour les étudiants sélectionnés (sur entretien) qui sont par ailleurs rémunérés dans le cadre d'un contrat de qualification. (Lire à ce sujet notre article 'Bertrand Gantois, président des Architecteurs, tire des plans sur l'avenir').

Le groupe Architecteurs entend devenir «l'une des plus grandes agences de France»
Le groupe Architecteurs entend devenir «l'une des plus grandes agences de France»
Le groupe Architecteurs entend devenir «l'une des plus grandes agences de France»
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER