• Accueil
  •  > 
  • Le graphisme de l'exposition 'Le Grand monde d'Andy Warhol' par Ruedi Baur
Rejoignez Cyberarchi : 

Le graphisme de l'exposition 'Le Grand monde d'Andy Warhol' par Ruedi Baur

© Cyberarchi 2020

L'exposition 'Le Grand monde d'Andy Warhol', visible du 18 mars au 13 juillet 2009 au Grand Palais à Paris, est organisée par la Réunion des musées nationaux (RMN) et bénéficie d'un prêt exceptionnel du Andy Warhol Museum, Pittsburgh. La scénographie est de Didier Blin, architecte et la signalétique de Ruedi Baur, lequel explique ici sa démarche.

 
 
A+
 
a-
 

"Cette commande nous a donné l'occasion de nous replonger dans le monde visuel d'Andy Warhol. Nous avions, il y a plus de dix ans, développé l'identité visuelle et le catalogue d'exposition consacrés à l'Artiste pour la Fondation Cartier. Les compositions de couleurs, les choix typographiques, les mises en page, les traitements graphiques ont fait l'objet d'une analyse approfondie avant même que nous ne développions ce projet pour la RMN.

Durant plus de trois mois, en attendant que la commande se concrétise, Damien Fauret, stagiaire au Laboratoire IRB, a pu, sous ma direction artistique et celle de Denis Coueignoux, développer de nombreuses expérimentations visuelles basées sur ces données. La collaboration à ce stade du projet avec Alain Cueff fut régulière et intensive. Elle inspira certainement le choix de l'oeuvre utilisée comme support de communication qui permet de reprendre une partie de ces recherches pour les appliquer aux besoins de l'exposition et aux contraintes de la charte graphique de la RMN.

Parallèlement, la prise en compte des formats identiques et répétitifs utilisés par Andy Warhol définit un système graphique basé sur la répétition verticale de modules (initialement prévus de 1 x 1m et malheureusement réduits à 40 x 40cm) imprimés sur papier et présentant les titres des différentes salles ainsi que les textes explicatifs. Cet appareil graphique est encollé directement sur les cimaises, à l'angle des murs de refends peints de couleurs vives permettant ainsi de marquer le passage d'une thématique à une autre.

Le principe chromatique s'inspire évidement des travaux d'Andy Warhol, tout en étant limité dans les salles à différents gris teintés accompagnés d'une couleur, ceci afin de ne pas concurrencer la présence des oeuvres. Les cartels informatifs des oeuvres sont eux aussi basés sur le module de 40 x 40cm, de grande dimension mais de couleur claire et encollés sur la cimaise en partie basse - à 30cm du sol - à l'aplomb des oeuvres, afin de ne pas perturber la vision et d'éviter que les visiteurs s'approchent, se penchent pour lire le cartel et gênent ainsi le reste du public.

Dans le catalogue, le principe typographique est repris et les différentes parties (textes et présentation des oeuvres) se différencient par une mise en page spécifique. La partie 'textes' s'inspire librement des compositions très verticales des grands magazines de reportages de l'époque comme Life, tandis que la partie 'oeuvres', plus dynamique que la simple répétition d'un même principe typographique et iconographique prévisible, varie en fonction des séries et des dimensions des oeuvres présentées. Le texte est rapproché de l'image comme un vrai commentaire d'icônes contemporaines, plutôt que de jouer sur une trop grande mise à distance qui minorerait l'actualité de ces portraits".

Ruedi Baur

Le graphisme de l'exposition 'Le Grand monde d'Andy Warhol' par Ruedi Baur
Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  
CYBER