• Accueil
  •  > 
  • Le couvent de la Tourette interdit au public
Rejoignez Cyberarchi : 

Le couvent de la Tourette interdit au public

Réalisation majeure de Le Corbusier au sortir de la seconde guerre mondiale, le couvent de la Tourette près de Lyon, lieu de tourisme régional par excellence, connaît quelques difficultés : depuis mars, il est interdit d'y héberger du public.

 
 
A+
 
a-
 

Edifice construit par le Corbusier dans les années 50 pour une congrégation de moines Dominicains, le couvent de la Tourette, situé près de Lyon, est dorénavant fermé et interdit au public depuis la mi-mars, ont annoncé nos confrères de France 3 - Rhône-Alpes. En cause : la sécurité des lieux. Un rapport fait état de sa non-conformité pour l'accueil et l'hébergement du public en soirée, mais non pendant la journée. Cette fermeture devrait durer le temps des travaux, durée aléatoire puisque celle-ci peut dépendre, selon la station régionale, du conflit opposant les deux communautés occupant le couvent : les frères Dominicains, toujours présents sur le site, et le centre culturel laïc, qui se renvoient la responsabilité de cette situation.

Défi ambitieux et complexe, et d'ailleurs un des rares travaux de le Corbusier en matière d'architecture religieuse avec la chapelle de Ronchamp, le couvent avait à l'origine trois fonctions : être à la fois un lieu d'habitation, un lieu d'étude et un lieu de prière. L'édifice est formé sur la base d'un quadrilatère fermé autour d'une cour intérieure, un plan traditionnel du couvent donc, réinterprété par l'architecte qui en a fait un bâtiment de béton sur pilotis et de verre, composé de trois niveaux. Le rez-de-chaussée est consacré à la vie commune, un premier étage à la vie intellectuelle avec des salles de cours ouvertes sur la campagne environnante. Enfin, sous le toit-terrasse se trouve un deuxième étage consacré à la vie individuelle.

Habité encore par une quinzaine de frères Dominicains, le couvent avait depuis une dizaine d'années ouvert ses portes au grand public, notamment aux personnes désireuses de partager la vie de la communauté religieuse, mais aussi aux amateurs d'architecture. Les lieux accueillent également un centre culturel de rencontre et de débat. Chaque année, le couvent attire près de 6.000 visiteurs.

Mot clefs
Catégories
Article précédent  
Article suivant  
< Une  

Recevez la newsletter

CYBER