• Accueil
  •  > 
  • Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Rejoignez Cyberarchi : 

Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face

Thomas Lang : Copyright 2019

A Saint-Ouen, dans un voisinage marqué par des propriétés d’époque aux clôtures surannées, l’arrivée du club-house du boulodrome Marcel Cachin signé de PARC Architectes (Brice Chapon et Emeric Lambert) constitue une belle envolée. Découverte d’un projet qui a su délicatement s’immiscer dans la vie du quartier.

 
 
A+
 
a-
 

C’est en Janvier 2014 que l’agence d’architecture PARC Architectes a livré le club-house de Saint-Ouen. Un bâtiment de 85 m² qui s’aligne avec finesse le long de la rue Marcel Cachin se trouvant face au boulodrome. Le programme constitué de deux salles polyvalentes, de sanitaires ainsi que d’espaces extérieurs abrités offre ainsi un nouveau souffle à tout le quartier.

 

Comme une maquette en allumettes

 

L’ouvrage, en bois, finement étudié, se présente sur rue comme une palissade pliée qui, avec sa couleur claire procure une doucereuse originalité. L’ensemble a été conçu comme une structure légère vu qu’il s’agissait d’un emplacement délicat dû à son histoire. L’ancienne décharge a ainsi troqué sa place pour une construction en structure bois qui a optimisé l’empreinte écologique ainsi que le coût. La préfabrication était donc la solution la plus adaptée selon les architectes.

 

Alors que côté terrain, la forme de la façade continue en toiture dessinant une gracieuse silhouette de toits à double pente, côté aire de jeu, la toiture se prolonge par un plan horizontal qui continue avec un auvent. Sous ce dernier, des bancs toujours en bois se greffent à la structure et constituent un lieu de délestage où les habitués des lieux peuvent échanger, se reposer ou bien tout simplement suivre les jeux dans une ambiance conviviale.

 

Du bois rien que du bois

 

L’intérieur, qui par ailleurs semble lumineux, a été laissé à l’état brut, il ne présente ni peinture ni doublage. Ainsi la part d’énergie grise est réduite au minimum. De même pour le nombre des parts assemblés qui a été réduit toujours par souci d’économie. Ceci n’a pas empêché l’obtention des détails soignés et un ouvrage de bonne facture.

 

Le chantier qui n’a duré que quatre mois a connu un nombre limité d’intervenants. Dès la conception et jusqu’à la livraison, les architectes de l’agence PARC Architectes ont respecté la charte écologique chère à leur cœur. Le résultat s’en ressent et le club-house aussi modeste soit-il, retentit la volonté d’une jeune équipe prometteuse pour une architecture respectueuse.

 

Sipane Hoh

 

Les photos : © Thomas Lang

Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Le club-house du boulodrome Marcel-Cachin, un petit bijou qui joue à pile ou face
Catégories
CYBER