Rejoignez Cyberarchi : 
Communiqué
© Cyberarchi 2019

Le BIM, en dix étapes

 

 

Partout dans le monde, nombreuses sont les entreprises de construction qui n’ont pas encore adopté le BIM et envisagent de le faire. Beaucoup d’entre elles s’inquiètent que leur compétitivité ne souffre si elles n’y passent pas rapidement. Mais pour certaines, l'adoption du BIM est perçue comme difficile et perturbante. Ceci pourrait soit les freiner soit les inciter à sur-anticiper ces changements.

Publié le 10/02/2015

A+
A-

Beaucoup de nos clients ont implémenté le BIM avec succès. Bien qu’il n’existe pas une seule et unique manière de le faire, nous avons identifié 10 étapes clefs qui contribuent à la fois à accélérer le processus d’adoption et aussi à réduire les perturbations que peut engendrer un tel changement.

Première étape : Découvrir le BIM. Identifiez une ou deux personnes dans l’entreprise qui détermineront de quelle manière le BIM va modifier l’organisation du travail de vos équipes. Par exemple, dans un environnement 2D, beaucoup d’entreprises choisissent de traiter les détails lors des étapes finales du processus de conception. Avec le BIM, beaucoup de détails liés à la conception doivent être traités le plus tôt possible.

Deuxième étape : Communiquer sur les changements auprès des équipes. Les dirigeants d’une entreprise doivent être ceux qui informent leurs employés que la société choisit définitivement d’adopter le BIM. Et le message porté doit être : « nous implémentons le BIM car c’est essentiel pour notre avenir », et non « nous essayons de passer au BIM ». Il est essentiel de communiquer sur les résultats escomptés du BIM pour l’entreprise et ses clients. Il sera plus facile de rassembler l’équipe autour d’une vision pertinente de l’avenir plutôt que de discuter trop longuement sur les réformes.

Troisième étape : Considérer ses besoins en logiciels et en matériel. Le BIM, ce n’est pas un logiciel. C’est un processus collaboratif qui s’appuie sur des modèles 3D intelligents. Néanmoins, vous aurez besoin d’un logiciel pour créer ces modèles. Prenez le temps d’étudier les logiciels existants, et d’estimer si votre matériel actuel dispose d’assez de puissance de calcul. Il sera peut-être nécessaire de transférer le matériel un peu ancien et moins puissant à des équipes à l’extérieur du département design.

Quatrième étape : Elaborer un plan de gestion du changement. Ce plan doit indiquer la façon dont votre équipe anticipe l’évolution du workflow liée au BIM, les employés qui auront besoin d’une formation et à quel horizon, et enfin le programme d’assistance pour répondre aux questions et problèmes éventuels. Le service d’assistance est probablement l’élément plus important : les changements organisationnels sont plus rapides et plus efficaces si on aide les personnes à adopter de nouvelles façons de travailler.

Cinquième étape : Lancer un projet pilote et former l’équipe associée. Pour la plupart des entreprises, il est logique de lancer un projet pilote BIM. Si vous menez des dizaines de petits projets chaque année, vous devriez penser à réaliser un projet pilote et d’en tirer des leçons avant d’en mener d’autres. Une entreprise qui ne mène que quelques projets massifs par an préfèrera tirer des enseignements au fil de l’eau d’un premier projet pilote, tout en lançant de nouveaux projets BIM.

Sixième étape : Documenter les processus préférés. Lorsque vous avancez dans votre (ou vos) projet pilote, demandez à une équipe de documenter les processus BIM. Evaluez ce que vous souhaitez comme résultats et la façon dont votre équipe doit appréhender le BIM pour les atteindre. Il est tentant d’essayer de créer des standards pendant ou avant un programme pilote. Mais votre conception des standards évoluera au fur et à mesure que vous utilisez le BIM. Démarrer avec des standards peut avoir pour conséquence de ralentir votre équipe et de compliquer inutilement le processus d’adoption de BIM.

Septième étape : Former des partisans du BIM. Certains, plus que d’autres, accueillent le BIM avec enthousiasme, parce qu’ils l’ont peut-être déjà pratiqué dans une autre entreprise ou l’ont appris à l’école. Essayez d’avoir un partisan du BIM dans chaque projet pilote. Formez-les et donnez-leur les ressources nécessaires pour aider leurs collègues à adopter le BIM.

Huitième étape : Former et faire évoluer les autres équipes. Lorsque les employés sont sur le point de démarrer un projet BIM, formez-les. Une erreur courante est de former en une fois l’ensemble de l’entreprise mais ensuite de déployer le BIM projet par projet en un an ou plus. Les personnes impliquées plus tardivement sur le projet auront oublié la plupart de ce qu’elles auront appris lors de la formation.

Neuvième étape : L’intégration à d’autres modèles. On s’aperçoit des nombreux bénéfices du BIM lorsque l’on échange des modèles avec d’autres entreprises ayant aussi une méthodologie BIM. Beaucoup d’entreprises trouvent que l’intégration de plusieurs modèles en un seul, qu’un modèle partagé accélèrent le processus de coordination et permettent de passer à un nouveau niveau de collaboration.

Dixième étape : Développer et innover avec le BIM. Plus vous utiliserez le BIM, plus vous vous rendrez compte qu’il offre de nouvelles fonctionnalités de visualisation, de coordination et d’analyse. Essayez de trouver comment transformer celles-ci en valeur (et nouvelles offres de service) pour vos clients. N’hésitez pas à communiquer, dans vos outils marketing pour vos clients et vos prospects, sur la valeur ajoutée du processus BIM, et indiquez leur que vous êtes prêt à répondre aux exigences liées à la mise en place imminente de la réforme BIM.

Commencer dès aujourd’hui

Pour commencer, reportez-vous aux étapes décrites ci-dessus, mais considérez les comme des suggestions. Suivez les étapes dans l'ordre qui fera le plus de sens pour les types de projets que vous menez. De nombreuses étapes vont se chevaucher et vous pouvez décider d’en ignorer ou d’en modifier certaines. Face à une réforme, le plus important est de commencer avec un plan de déploiement pour les dirigeants. Surtout, restez concentré sur votre objectif même si vous devez modifier votre plan en cours de route.

 

Plus d'information

Le BIM, en dix étapes
CYBER